cantique

cantique

n.m. [ lat. canticum, chant ]
Chant religieux en langue courante et non en latin : Chanter un cantique pendant la messe de minuit.

cantique

(kɑ̃tik)
nom masculin
musique chant religieux chanter des cantiques

CANTIQUE

(kan-ti-k') s. m.
Chez les Hébreux, chant d'actions de grâces consacré à la gloire de Dieu. Le cantique de Moïse, de Siméon, etc.
Mes filles, chantez-nous quelqu'un de ces cantiques Où vos voix si souvent, se mêlant à mes pleurs, De la triste Sion célèbrent les malheurs [RAC., Esth. I, 2]
Prêtres sacrés, préparez vos cantiques [ID., Esth. III, 9]
Familièrement. Vous l'avez échappé belle, vous pouvez chanter un beau cantique. Quel cantique nous chantez-vous là ? c'est-à-dire quelle histoire nous faites-vous ? Cantique des cantiques, livre de Salomon qui fait partie de la Bible.
Aujourd'hui, chant d'église en langue vulgaire.
Dans ce penser il se carrait, Recevant comme sien l'encens et les cantiques [LA FONT., Fab. V, 14]
Ils commenceront à chanter le cantique céleste [MASS., Jugement.]
Avec quelle reconnaissance il chantait le cantique de sa délivrance ! [FLÉCH., M. de Mont.]
Les chrétiens s'avancent en chantant des cantiques [CHATEAUB., Mart. II, 2149]
Terme de liturgie. Cantiques, les 15 psaumes graduels qui se trouvent à la fin du livre des Psaumes de David. Cantiques spirituels, chansons sur des sujets de dévotion, qu'on fait apprendre et chanter dans les églises aux enfants qui vont faire leur première communion, aux membres des confréries. Les cantiques de St-Sulpice.
Dans un style élevé, toute espèce de chant.
Les psaumes avaient succédé aux cantiques des joies du siècle [BOSSUET, Anne de Gonz.]

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Cantiques spirituels [chansons spirituelles] [CALV., Instit. 711]
    Avecques un psaume ou cantique En son labeur se soulager [MAROT, IV, 25]

ÉTYMOLOGIE

  • Bourguig. canticle ; provenç. cantic ; esp. et ital. cantico ; de canticum, de cantus, chant.

cantique

CANTIQUE. n. m. Chant consacré à la gloire de Dieu, en action de grâces et en l'honneur des Saints. Entonner un cantique. Le cantique de Moïse. Cantique d'action de grâces. Le cantique de la Sainte Vierge. Le cantique de Siméon. Un recueil de cantiques.

Cantique des cantiques, Un des livres de la Bible.

Cantique spirituel, Cantique fait sur des sujets de dévotion.

cantique


CANTIQUE, s. m. Chant consacré à la gloire de Dieu. — On dit les Pseaumes de David et les Cantiques de Moïse, d'Isaïe, etc. de Zacharie, de la Sainte Vierge, de Siméon. À~ Laudes, à Vêpres et à Complies, il y a toujours un Cantique. = Cantique spirituel, chanson faite sur des matières de dévotion: Cantiques à l'usage des Missions de Lorraine, de Provence, etc. Cantiques de Marseille.
   Rem. M. de C... emploie cantique au lieu de chanson. Il fait dire à M. Haller.
   Je chantai les Alpes antiques;
   Et ces monts, qu'Annibal avoit rendus fameux,
   Vont l'être encore plus, grâces à mes cantiques.
Le mot est impropre: on voit qu'il n'est là que pour la rime. On le fait remarquer dans le Mercûre, en le marquant du caractère Italique. On ajoute plus bas: "l'expression cantiques nous paroit ne point convenir à l'Ode de Haller. Elle peut convenir à une Ode sacrée, et non pas à une description des Alpes, quoiqu'on remarque souvent dans celle-ci des sentimens très-religieux.

Traductions

cantique

hymn, canticle

cantique

זמירה (נ), מזמור (ז), שיר (ז), שיר המעלות (ז), מִזְמוֹר

cantique

cantico

cantique

[kɑ̃tik] nmhymn
le Cantique des Cantiques (texte biblique) → the Song of Songs