cantonnement

cantonnement

n.m.
Installation temporaire de troupes dans des locaux qui ne sont pas destinés à les recevoir ; lieu où cantonne une troupe : Les soldats sont bloqués dans leurs cantonnements camp

cantonnement

(kɑ̃tɔnmɑ̃)
nom masculin
lieu où les soldats sont installés s'installer dans un cantonnement

CANTONNEMENT

(kan-to-ne-man) s. m.
Action de cantonner des troupes ; emplacement où les troupes sont cantonnées. On ordonna le cantonnement des troupes. Rentrer dans ses cantonnements. Fig.
C'était un temps de faiblesse, d'effervescence de cantonnement [où chacun se cantonnait, s'isolait] [SAINT-SIMON, 374, 11]
Restriction apportée à l'usage de certains droits et en particulier à celui de chasse. Cantonnement de pêche, certaine portion d'une rivière dont la pêche est affermée.
Droit d'abandonner une portion de forêt à des usagers pour tenir lieu de leur droit d'usage.
Partie d'un terrain destinée aux bestiaux malades.

ÉTYMOLOGIE

  • Cantonner.

cantonnement

CANTONNEMENT. n. m. État des troupes cantonnées. Quartiers de cantonnement. Mettre des troupes en cantonnement. Être en cantonnement.

Il se dit aussi du Lieu dans lequel les troupes cantonnent. Choisir de bons cantonnements. Rentrer dans ses cantonnements. Le général a visité ses cantonnements.

Il se dit aussi d'un Espace limité, réservé à certains usages. Cantonnement de pêche, Portion de rivière dont la pêche est affermée. Cantonnement de bestiaux, Partie de terrain réservée à des bestiaux malades. Cantonnement forestier, Portion de forêt que l'État ou un propriétaire abandonne définitivement à un usager pour remplacer, par une propriété limitée, un droit d'usage général.

cantonnement


CANTONNEMENT, ou CANTONEMENT, s. m. CANTONNER, ou CANTONER, v. a. et n. [Kantoneman, kantoné; 3e e muet au 1er, é fer, au 2d. L'Acad. ne met pas le subst.] Cantonement, est l'action de cantoner; et cantoner des troupes, c'est les distribuer dans plusieûrs villages, avant l'ouvertûre de la campagne, ou avant l'entrée en quartier d'hiver. — L'Acad. ne le marque que neutre. "Les Troupes commencent à cantoner. Faire cantoner des Troupes. — Dans les Gazettes on l'emploie, ou au passif, ou au neutre: "Son Armée (du Roi de Prusse) est encôre cantonée. "Les Régimens, qui cantonoient autour de cette Capitale (Berlin), comencent à se mettre en mouvement.
   Se cantoner; se retirer dans un canton, dans un lieu, pour y être en sûreté. "Les Rébelles s' étoient cantonés dans un coin de la Province.

Synonymes et Contraires

cantonnement

nom masculin cantonnement
Lieu où cantonne une troupe.
Traductions

cantonnement

מחנה צריפים (ז)

cantonnement

box

cantonnement

Quartier

cantonnement

[kɑ̃tɔnmɑ̃] nm (= lieu) → billet (= action) → billeting