caparaçon

(Mot repris de caparaçons)

caparaçon

n.m. [ de l'esp. capa, manteau ]
Anc. Housse d'ornement pour les chevaux, dans une cérémonie.
Remarque: Attention : ce mot n'est pas de la famille de carapace.

CAPARAÇON

(ka-pa-ra-son) s. m.
Espèce de housse ou de longue couverture plus ou moins ornée, s'étendant quelquefois jusqu'à la tête, et destinée à protéger le cheval contre le froid, la pluie, les insectes.
Que les chevaux des clercs soient toujours ornés de caparaçons blancs [VOLT., Mœurs, 10]
Anciennement, armure et harnois dont les chevaux étaient équipés dans les batailles.
Les chevaux blanchissants frissonnent, Et les masses d'armes résonnent Sur leurs caparaçons d'acier [V. HUGO, Ball. 7]

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Son cheval estoit richement enharnaché d'un harnois d'or, et couvert d'un caparançon qui valoit beaucoup [AMYOT, Pompée, 27]

ÉTYMOLOGIE

  • Augmentatif du bas-latin caparo, chaperon (voy. CHAPERON) : c'est-à-dire sorte de chape ; espagn. caparaçon.

caparaçon

CAPARAÇON. n. m. Sorte de couverture qu'on met sur les chevaux. Caparaçon de toile.

caparaçon


CAPARAÇON, s. m. CAPARAÇONER, v. a. [Kapara-son, soné, tout bref.] Le caparaçon est une sorte de couvertûre qu'on met sur les chevaux. Trév. Acad. Caparaçoner, c'est mettre un caparaçon.