capellade

CAPELLADE

(ka-pè-la-d') s. f.
Coup de chapeau.
Grands saluts, révérences, capellades, air de cour [R. TÖPFFER, Voyages en zigzag.]

ÉTYMOLOGIE

  • Ital. cappellata, de cappello, chapeau. Ce mot serait utile pour remplacer celui de bonnetade, si souvent employé par Montaigne, et qui n'est plus de mise, puisqu'on ne sort plus en bonnet. Töpffer, s'il voulait franciser le mot italien, aurait mieux fait de dire chapelade, très usité dans la Suisse romande et surtout à Neuchâtel ; s'il voulait simplement transporter en français le mot italien, il aurait dû écrire cappellade, et non capellade (BERTHOUD). Chapelade, qui a pour lui l'usage actuel de tout un pays, serait à prendre et à introduire dans la langue.