capiton

capiton

n.m. [ de l'it. capitone, grosse tête ]
1. Capitonnage.
2. Garniture de siège, de lit, à piqûres losangées et à boutons.
3. Amas graisseux sous-cutané ; cellulite.

CAPITON

(ka-pi-ton) s. m.
Bourre de soie, ou ce qui reste après qu'on a dévidé toute la soie d'une coque.

ÉTYMOLOGIE

  • Ital. capitone, soie non tordue.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    CAPITON. Ajoutez :
    La partie d'un siége qui est rembourrée de capiton.
    On a conduit, hier, devant le commissaire de police de la gare Saint-Lazare, un individu qui avait été surpris, lacérant à coups de canif les capitons d'une voiture de première classe [, le Rappel, 17 oct. 1874]
    Enfin, il arrivait dans son boudoir discret comme un tombeau, tiède comme une alcôve, où l'on se heurtait aux capitons des meubles parmi toute sorte d'objets çà et là [G. FLAUBERT, l'Educ. sentim. t. II, p. 217]

capiton

CAPITON. n. m. Soie grossière dont on se sert pour divers ouvrages.

Il désigne aussi Chacune des divisions formées par la piqûre dans un siège rembourré.

capiton

De Capiton de soye,