capitulation

(Mot repris de capitulations)

capitulation

n.f.
1. Action de capituler : La capitulation de l'armée ennemie reddition ; résistance abdication, renonciation
2. Convention réglant la reddition d'une place, des forces militaires d'un pays.

CAPITULATION

(ka-pi-tu-la-sion ; en poésie, de six syllabes) s. f.
Terme de guerre. Convention qui règle à quelles conditions une place, un poste, une troupe se rendent. Obtenir, accorder une capitulation honorable. Faire sa capitulation. Recevoir à capitulation.
Familièrement, conciliation. N'attendez de moi aucune capitulation.
Le baron eut une capitulation digne de sa résistance [HAMILT., Gramm. 3]
Capitulation de conscience, c'est-à-dire accommodement avec sa conscience.
À un soldat qui s'est bravement défendu il est permis de capituler, et il est des capitulations de conscience si difficiles à ne pas accepter [SCRIBE, le Puff, V, 6]
Convention qui assure aux sujets d'une puissance certains priviléges dans les États d'une autre puissance, et, en particulier, la convention qui réglait les droits et devoirs des Suisses au service de France.
La capitulation impériale ou les capitulations de l'Empire, certain nombre d'articles que l'empereur d'Allemagne jurait d'observer à son élection.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Les reitres se maintiennent aussi en la possession de leurs droits acquis, à sçavoir des hautes capitulations, et de se faire toujours payer sur les vieux roolles [LANOUE, 183]
    Ceulx-cy s'en retournerent pour consulter avecques leurs concitoyens, et feirent ainsi deux ou trois voyages, pour la dificulté de la capitulation [MONT., II, 179]

ÉTYMOLOGIE

  • Bas-lat. capitulatio, de capitulare, capituler.

capitulation

CAPITULATION. n. f. T. de Guerre. Composition, traité qu'on fait pour la reddition d'une place, d'un poste, d'une armée, ou pour mettre bas les armes. La capitulation d'une ville. Les articles de la capitulation. Une capitulation honorable, avantageuse. Faire sa capitulation. Violer la capitulation. Dresser, signer la capitulation. Recevoir à capitulation. La capitulation en rase campagne est regardée comme déshonorante.

Il s'est dit aussi d'une Convention en vertu de laquelle les sujets d'une puissance jouissent de certains privilèges dans les États d'une autre.

Il se dit surtout des Actes par lesquels des garanties et des privilèges sont assurés aux résidents et commerçants étrangers dans l'Empire ottoman. Les capitulations ont soustrait les Français établis dans les Échelles du Levant à la juridiction territoriale.

Il se dit encore, familièrement, des Moyens de rapprochement et de conciliation qu'on propose dans une affaire. On en vint à bout par capitulation. On finit par l'amener à une capitulation.

Fig., Capitulation de conscience, Action de celui qui capitule avec sa conscience.

capitulation


CAPITULATION, s. f. CAPITULER, v. n. [Kapitula-cion, en vers ci-on, kapi-tulé, tout bref.] Capituler, c'est traiter de la reddition d'une Place. La capitulation est donc le traité qu'on fait pour la rendre. "Dès le 3e jour, ils demandèrent à capituler; la capitulation fut signée le lendemain, et fidèlement exécutée.
   Ces deux mots s'emploient au figuré, le verbe plus souvent que le substantif; mais c'est seulement dans le style simple, badin ou critique. "Il comence à se défier de son bon droit, il demande à capituler; il souhaite, il demande un acomodement. "Une femme qui capitule est bientôt rendûe. "Il ne faut pas capituler avec les passions. "St. Evremont a tort de dire qu' on peut capituler avec la vertu, et que pourvû qu'on soit exact dans le solide, il n'est pas nécessaire de se gêner si fort à l'égard des bienséances. Ces sortes de capitulations sont toujours dangereûses.
   On dit, proverbialement, Ville qui capitule est à demi rendûe: quand on écoute des propositions, on est près de les accepter.

Synonymes et Contraires

capitulation

nom féminin capitulation
Traductions

capitulation

capitulation, caitulation, surrenderהיכנעות (נ), הפדייה (נ), הרמת ידיים (נ), הֲרָמַת יָדַיִםcapitulatie, (het) toegeven, zwichten, overgaveKapitulationcapitulação投降Kapitulacekapitulationkapitulationкапитуляция (kapitylasjɔ̃)
nom féminin
fait d'abandonner un combat

capitulation

[kapitylasjɔ̃] nfcapitulation