capituler

(Mot repris de capituleraient)

capituler

v.i. [ lat. capitulum, article, clause ]
1. Abandonner par force ou par raison une opinion, une position que l'on soutenait ; s'avouer vaincu : L'État a capitulé, l'aéroport ne se construira pas ici renoncer, s'incliner céder ; résister, s'obstiner
2. Se rendre à l'ennemi : L'armée en déroute a capitulé.

capituler


Participe passé: capitulé
Gérondif: capitulant

Indicatif présent
je capitule
tu capitules
il/elle capitule
nous capitulons
vous capitulez
ils/elles capitulent
Passé simple
je capitulai
tu capitulas
il/elle capitula
nous capitulâmes
vous capitulâtes
ils/elles capitulèrent
Imparfait
je capitulais
tu capitulais
il/elle capitulait
nous capitulions
vous capituliez
ils/elles capitulaient
Futur
je capitulerai
tu capituleras
il/elle capitulera
nous capitulerons
vous capitulerez
ils/elles capituleront
Conditionnel présent
je capitulerais
tu capitulerais
il/elle capitulerait
nous capitulerions
vous capituleriez
ils/elles capituleraient
Subjonctif imparfait
je capitulasse
tu capitulasses
il/elle capitulât
nous capitulassions
vous capitulassiez
ils/elles capitulassent
Subjonctif présent
je capitule
tu capitules
il/elle capitule
nous capitulions
vous capituliez
ils/elles capitulent
Impératif
capitule (tu)
capitulons (nous)
capitulez (vous)
Plus-que-parfait
j'avais capitulé
tu avais capitulé
il/elle avait capitulé
nous avions capitulé
vous aviez capitulé
ils/elles avaient capitulé
Futur antérieur
j'aurai capitulé
tu auras capitulé
il/elle aura capitulé
nous aurons capitulé
vous aurez capitulé
ils/elles auront capitulé
Passé composé
j'ai capitulé
tu as capitulé
il/elle a capitulé
nous avons capitulé
vous avez capitulé
ils/elles ont capitulé
Conditionnel passé
j'aurais capitulé
tu aurais capitulé
il/elle aurait capitulé
nous aurions capitulé
vous auriez capitulé
ils/elles auraient capitulé
Passé antérieur
j'eus capitulé
tu eus capitulé
il/elle eut capitulé
nous eûmes capitulé
vous eûtes capitulé
ils/elles eurent capitulé
Subjonctif passé
j'aie capitulé
tu aies capitulé
il/elle ait capitulé
nous ayons capitulé
vous ayez capitulé
ils/elles aient capitulé
Subjonctif plus-que-parfait
j'eusse capitulé
tu eusses capitulé
il/elle eût capitulé
nous eussions capitulé
vous eussiez capitulé
ils/elles eussent capitulé

CAPITULER

(ka-pi-tu-lé) v. n.
Terme de guerre. Se rendre par capitulation. La ville capitula. Une troupe ne doit pas capituler en rase campagne.
Familièrement, céder, entrer en arrangement. Vous ne me ferez pas capituler. Capituler avec sa conscience, entrer en arrangement avec elle, c'est-à-dire en étouffer les justes scrupules.

PROVERBE

    Ville qui capitule, ville rendue, ou bien, est à demi rendue ; c'est-à-dire écouter certaines propositions est déjà une faiblesse qui fait croire qu'on les acceptera.

HISTORIQUE

  • XIVe s.
    Et de ces choses jà nous en parlons maintenant en figure et en capitulant [récapitulant] grossement [ORESME, Eth. 48]
  • XVe s.
    Et ne pensez pas que guere oncques femme fut mieux capitulée [chapitrée] qu'elle fut à l'heure, puis de l'un, puis de l'autre [LOUIS XI, Conte XXXIII]
  • XVIe s.
    ....ou qu'on les defferoit, ou qu'on les contraindroit de capituler pour leur retraite en Allemagne [LANOUE, 690]
    Il avoit esté capitulé [convenu entre les conjurés] qu'il se leveroit une armée pour l'execution [CASTELNAU, 24]
    Les assiegez perdirent espoir et capitulerent à la vie pour les soldats [D'AUB., Hist. I, 26]
    Lansac avoit esté envoyé pour haster le marquis de Bade qui avoit capitulé avec le Roi pour 4000 chevaux [les avait promis par convention] [ID., Hist. I, 218]
    Pour maintenir ou renverser tout ce qu'il avoit capitulé [accordé par la capitulation] [CARLOIX, VII, 13]
    Vous laissant authorité absolue capituler [règler la capitulation à accorder], articuler, transiger et parlementer [ID., IX, 26]
    Nous promettons que, dès incontinent que sera conclu le traité de paix, nous ferons toutes les depeches necessaires pour l'accomplissement et execution de ce qui aura esté traité et capitulé [SULLY, Mém. t. IX, p. 397, dans LACURNE]
    Il y a bien grande difference entre l'assemblée et conversation qui se fait pour le plaisir et celle qui est faicte pour traiter et capituler affaires d'importance [BOUCHET, Serées, liv. III, p. 95, dans LACURNE]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. capitolar, ranger par chapitres ; de capitulum, chapitre, parce qu'une capitulation est divisée par articles.

capituler

CAPITULER. v. intr. Faire une capitulation. La ville capitula après six mois d'une vigoureuse résistance. On ne put les forcer dans le poste où ils s'étaient retranchés et ils obtinrent de capituler honorablement.

Prov. et fig., Ville qui capitule est à demi rendue, Quand on écoute des propositions, on est près de les accepter.

Il signifie, par extension, Se rendre aux conditions imposées par l'ennemi. Fig., Il commence à se défier de son droit, il demande à capituler.

Fig., Capituler avec sa conscience, Prendre une résolution peu délicate, en s'efforçant de se persuader qu'on est dans un cas d'exception ou que des circonstances impérieuses ne permettent pas d'agir autrement.

capituler

Capituler, Articulose pacisci, Ex aequo conditiones articulosas ferre, Conditiones petere, aut postulare, Conditiones ferre et accipere. B. Cic. Praeclari pactores societatem et foederum, Beaux capituleurs.

Ils ont ainsi capitulé de leur reddition, Ita de ditione pacti sunt. Liu. lib. 22.

Traductions

capituler

capitulate, surrendercapituleren, toegeven, zich overgeven, zwichtenafståluovuttaabeszolgáltat, megadpreda, seolmak, teslimcapitolarekapitulierenkapitulovatkapitulera (kapityle)
verbe intransitif
abandonner le combat

capituler

[kapityle] vi → to capitulate