capot

1. capot

n.m. [ de cape ]
1. Partie mobile de la carrosserie d'une automobile recouvrant et protégeant le moteur : Ouvrir le capot pour contrôler le niveau d'huile.
2. Couvercle amovible protégeant les parties fragiles ou dangereuses d'une machine : Le capot d'un ordinateur, d'une tondeuse à gazon.

2. capot

adj. inv.
Se dit d'un joueur de cartes qui n'a fait aucune levée : Mes adversaires sont capot.

CAPOT1

(ka-po) s. m.
Terme de marine. Grande redingote pour le mauvais temps. Sorte de tambour d'escalier.
Petite cape qui faisait partie de l'habit de cérémonie des chevaliers de l'ordre du Saint-Esprit.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Habillé d'un petit capot à l'espagnole [, Sat. Ménip. 96]

ÉTYMOLOGIE

  • Diminutif de cape. Le Dictionnaire de l'Académie de 1740 a capot, au sens actuel de capote.

CAPOT2

(ka-po ; le t ne se lie pas) adj. invariable.
Se dit, au jeu de piquet, du joueur qui ne fait aucune levée. Je suis capot. Madame est capot. Nous avons été capot. Fig. Faire quelqu'un capot, remporter sur lui un grand avantage.
Vous allez faire pic, repic et capot tout ce qu'il y a de galant dans Paris [MOL., Préc. 10]
D'ailleurs ton métier nous arrange, Nos amis nous ont faits capot [BÉRANG., Math. Bruneau.]
Familièrement, confus, interdit, embarrassé. Être, demeurer, rester capot. Nous sommes demeurés capot. Elle est demeurée capot.
S. m. Le coup par lequel un joueur est fait capot. En ce sens le mot a un pluriel.
Après une suite traîtresse De pics, de repics, de capots [BÉRANG., Enf. de la maison.]
Terme de marine. Faire capot, chavirer, sombrer sous voiles.

ÉTYMOLOGIE

  • Capot, dans le sens de cape, pris métaphoriquement ; la défaite complète au jeu étant considérée comme une capote qu'on jette sur le vaincu.

CAPOT3

(ka-po) s. m.
Terme de jardinage. Petite couche.

capot

CAPOT. n. m. T. d'Arts. Tout dispositif destiné à protéger. En Construction, le Tambour d'un escalier; en Automobilisme, la Partie métallique de l'avant qui abrite le moteur; en Marine, le Capuchon de toile qui protège certains objets de l'air et des chocs; dans un théâtre, la Boîte du souffleur.

Il désigne aussi, en termes d'Horticulture, une Couche de fumier où l'on sème certaines plantes dont la végétation est hâtée par la chaleur artificielle.

capot

CAPOT. n. m. T. de jeu de Piquet. Coup où l'un des joueurs ne fait aucune levée. Faire un capot. Faire pic, repic et capot.

Adjectivement, Faire quelqu'un capot, Ne lui laisser aucune levée à faire. Être capot, N'avoir fait aucune levée.

Fig. et fam., Être capot, demeurer capot, Demeurer confus et interdit auprès de quelqu'un, ou Se voir frustré de son espérance. Il a été bien capot de se voir reconnu. Elle est demeurée capot.

capot

CAPOT. n. m. T. de Marine. Faire capot, Sombrer sens dessus dessous, en parlant d'un petit bâtiment.

capot


CAPOT, s. m. [On ne pron. point le t.] Espèce de cape, ou de manteau d'étofe grossière, auquel est ataché un capuchon~. Capot de soldat en faction, etc.
   Au jeu de Piquet, faire capot, c'est faire toutes les levées, toutes les mains. Être capot, ne faire aucune levée. On dit figurément (st. famil.), être ou demeurer capot; être honteux et confus, ou quand on nous fait quelque reproche fondé, ou quand on est frustré de quelque espérance qu'on avait conçûe.
   Dame ignorance a fait enfin capot.
       Le Bel-Esprit. Déshoul.
C. à. d., l'a emporté sur lui.

Traductions

capot

bonnet, hoodחיפה (נ)motorkapHaube, Motorhaubeκαπόcapote, cofre, gabán, paletó, sobretodo, capóкожух, капотcofano, cappottoغِطَاء مُحَرِّك السيَّارةkapotamotorhjelmkonepeltihaubaボンネット보닛pansermaska samochoducapô do carromotorhuvฝากระโปรงรถยนต์motor kapağıcốp xe ôtô引擎罩 (kapo)
nom masculin
partie qui couvre le moteur d'unevoiture ouvrir le capot

capot

[kapo] nm
(AUTOMOBILES) [voiture, véhicule] → bonnet (Grande-Bretagne), hood (USA)
sous le capot → under the bonnet (Grande-Bretagne), under the hood (USA)
[ordinateur, appareil, PC] → cover