capture

capture

n.f. [ du lat. capere, prendre ]
1. Action de capturer ; fait d'être capturé : La capture du tueur en série a soulagé la population arrestation ; libération
2. Ce qui est capturé : Cette carpe est une belle capture prise

CAPTURE

(ka-ptu-r') s. f.
Action de prendre. Se dit : 1° quand on arrête un homme par ordre de justice : on a repris un forçat évadé ; c'est une heureuse capture ; 2° quand un corsaire fait une prise : la capture de plusieurs bâtiments de commerce ; le bâtiment pris se nomme aussi une capture : il conduisit heureusement ses captures à Brest ; 3° quand les soldats font quelque prise à la guerre ; 4° quand les employés de la douane saisissent des marchandises de contre-bande. Familièrement. Vous allez à la pêche, eh bien ! bonne capture ! Ironiquement. Ah ! il a épousé cette fille, il a fait là une belle capture !

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Un inquisiteur de la foy n'a capture ou arrest en ce royaume, sinon par l'ayde et autorité du bras seculier [PITHOU, 37]
    M. de Vieilleville repliqua, que le tout dependoit de la capture et qu'ils n'estoient pas assez forts pour l'arrester [CARLOIX, IV, 4]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. et espagn. captura ; ital. cattura ; de captura, de capere, prendre.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    CAPTURE. Ajoutez :
    Dans le langage technique, action de se rendre maître d'une vapeur, d'un gaz, etc.
    La capture initiale de la vapeur [pour le chauffage des wagons, système Love] est opérée sur la chaudière même de la locomotive, où elle est réglée par un robinet [, Journ. offic. 11 mai 1873, p. 3048, 2e col.]

capture

CAPTURE. n. f. Action de capturer ou Résultat de cette action. La capture d'un navire.

captûre


CAPTûRE, s. f. *CAPTURER, v. a. CAPTUREUR, s. m. [2e lon. au 1er, brève aux deux aûtres.] Captûre est, 1°. Prise au corps. Il ne se dit, en ce sens, que d'un homme arrêté pour dettes, ou pour crime, par ordre de la Justice: Faire une captûre: on a pris ce fameux voleur; c'est une belle captûre. = 2°. Saisie de marchandises prohibées. = 3°. Les prises que les Soldats font à la guerre, que les Corsaires ou Armateurs font sur mer.
   *CAPTURER et CAPTUREUR sont des mots forgés, mots de Gazettes, ou du style badin et comique: "Elle peut ordonner aux vaisseaux de la Marine Royale de ne point capturer les bâtimens de l'Amérique. Journ. Polit. "On ne peut raisonnablement imputer à M. de... de n'~ avoir~ pas eu le desir sincère de capturer les navires, etc. Anon. "Il y avoit à Amiens, il y a quelque temps, un Huissier très-expert, nommé Malo: c'étoit le captureur le plus célèbre du pays. Linguet. Le mot est imprimé en italique, pour montrer qu'il a été hazardé.

Synonymes et Contraires

capture

nom féminin capture
1.  Action de capturer.
2.  Ce qui est capturé.
Traductions

capture

capture, catch, seizure, takingטרף (ז), כיבוש (ז), לכידה (נ), מלקוח (ז), שבייה (נ), טֶרֶף, לְכִידָה, כִּבּוּשׁgevangenneming, (het) in bezit nemen, beslaglegging [douane], buit, vangstcapturacattura (kaptyʀ)
nom féminin
fait d'attraper qqn, un animal la capture d'un gros poisson

capture

[kaptyʀ] nf (= action) → capture, catching no pl (= butin) → catch
capture d'écran nf (INFORMATIQUE)screen capture, screen dump