caqueter

(Mot repris de caquetante)

caqueter

[ kakte] v.i.
1. Crier, en parlant de la poule sur le point de pondre ou qui a pondu.
2. Bavarder, parler sans arrêt et de choses sans intérêt : Ces élèves caquètent pendant les cours jacasser

caqueter

(kakte)
verbe intransitif
1. poule crier Les poules caquètent au moment de pondre.
2. figuré personne bavarder Elles passent leurs journées à caqueter.

caqueter


Participe passé: caqueté
Gérondif: caquetant

Indicatif présent
je caquette
tu caquettes
il/elle caquette
nous caquetons
vous caquetez
ils/elles caquettent
Passé simple
je caquetai
tu caquetas
il/elle caqueta
nous caquetâmes
vous caquetâtes
ils/elles caquetèrent
Imparfait
je caquetais
tu caquetais
il/elle caquetait
nous caquetions
vous caquetiez
ils/elles caquetaient
Futur
je caquetterai
tu caquetteras
il/elle caquettera
nous caquetterons
vous caquetterez
ils/elles caquetteront
Conditionnel présent
je caquetterais
tu caquetterais
il/elle caquetterait
nous caquetterions
vous caquetteriez
ils/elles caquetteraient
Subjonctif imparfait
je caquetasse
tu caquetasses
il/elle caquetât
nous caquetassions
vous caquetassiez
ils/elles caquetassent
Subjonctif présent
je caquette
tu caquettes
il/elle caquette
nous caquetions
vous caquetiez
ils/elles caquettent
Impératif
caquette (tu)
caquetons (nous)
caquetez (vous)
Plus-que-parfait
j'avais caqueté
tu avais caqueté
il/elle avait caqueté
nous avions caqueté
vous aviez caqueté
ils/elles avaient caqueté
Futur antérieur
j'aurai caqueté
tu auras caqueté
il/elle aura caqueté
nous aurons caqueté
vous aurez caqueté
ils/elles auront caqueté
Passé composé
j'ai caqueté
tu as caqueté
il/elle a caqueté
nous avons caqueté
vous avez caqueté
ils/elles ont caqueté
Conditionnel passé
j'aurais caqueté
tu aurais caqueté
il/elle aurait caqueté
nous aurions caqueté
vous auriez caqueté
ils/elles auraient caqueté
Passé antérieur
j'eus caqueté
tu eus caqueté
il/elle eut caqueté
nous eûmes caqueté
vous eûtes caqueté
ils/elles eurent caqueté
Subjonctif passé
j'aie caqueté
tu aies caqueté
il/elle ait caqueté
nous ayons caqueté
vous ayez caqueté
ils/elles aient caqueté
Subjonctif plus-que-parfait
j'eusse caqueté
tu eusses caqueté
il/elle eût caqueté
nous eussions caqueté
vous eussiez caqueté
ils/elles eussent caqueté

CAQUETER

(ka-ke-té. L'Académie ne conjugue pas ce verbe que l'on conjuguera à volonté : je caquette ou je caquète ; je caquetterai ou je caquèterai ; je caquetterais ou je caquèterais ; caquette ou caquète. Ce verbe est très mal conjugué par certaines personnes qui prononcent je cakte et non je kakète, je kakterai, et non je kakèterai) v. n.
Au propre se dit du cri de la poule qui pond ou a pondu.
Par extension et familièrement, se dit du babil dans la chambre d'une accouchée, du babil des perroquets et de tout babil futile ou médisant.
....Discourt de sa vertu, en caquette tout haut [RÉGNIER, Sat. VII]
Assez de tes amours m'a caqueté la fable [ID., Élég. IV]
Il caquette comme une accouchée [SÉV., 398]
Vous avez caqueté dès le troisième jour de votre accouchement [ID., 108]
De telles gens il est beaucoup Qui prendraient Vaugirard pour Rome, Et qui, caquetant au plus dru, Parlent de tout et n'ont rien vu [LA FONT., Fabl. IV, 7]

HISTORIQUE

  • XVe s.
    Il dient qu'il eschaperont ; Lonc temps approphetizié l'ont : Encore seront racheté, Et pour ce ont tant quaqueté [, Myst. Nat. de J.-C.]
    Car est œuvre de femme de caqueter moult [CHASTEL., Vérité mal prise]
    Il vient, il caquette [COQUILLART, Monol. de la botte de foin]
  • XVIe s.
    Tel caquette des autres, qui, s'il y estoit, se trouveroit bien empesché [MONTLUC, Mém. t. I, p. 189, dans LACURNE]
    Ils caquettent comme cicongnes, ils coqueliquent comme les coqs [PARÉ, Animaux, 25]
    Je ne veux oublier le coqueter des coqs et poules ; qui est le langage dont ils nous rompent la tête quand ils s'entrefont l'amour, et dont nous avons formé, par une belle métaphore, caqueter, lorsque quelques babillards nous repaissent de paroles vaines ; et de là mesme, les medisans ont appelé le caquet des femmes, mesme que l'on appelle une femme coquette qui parle beaucoup sans sujet [PASQ., Rech. VIII, 6]
    Il me fache de vous ouyr caquetter ainsi hors de saison [PALSGR., p. 430]

ÉTYMOLOGIE

  • Malgré le dire de Pasquier, il est difficile de passer de coquet à caquet ; ce changement de l'o en a, possible en soi, n'étant pas justifié ici par l'historique, qui n'a jamais que la forme en a. Jusqu'à plus ample informé, il ne faut voir dans ce mot qu'une onomatopée.

caqueter

CAQUETER. (Je caquette; nous caquetons.) v. intr. Glousser avant de pondre, en parlant de la poule.

Il signifie, par extension et familièrement, Babiller indiscrètement. Des femmes qui ne font que caqueter. Il ne faut pas lui dire de secrets, il caquette trop.

caqueter

Caqueter, Garrire, Loquacem esse.

C'est assez caqueté, Orationis satis est.

Qui ne fait que caqueter, Locutor, siue Locutuleius.

Synonymes et Contraires

caqueter

verbe caqueter
Tenir des propos futiles.
babiller, bavarder, jaser -familier: bavasser, commérer, jacasser, papoter, potiner, tchatcher -littéraire: jaboter -vieux: pépier.
Traductions

caqueter

kakelen

caqueter

vortmueli

caqueter

mleć językiem

caqueter

gackern

caqueter

cacarear

caqueter

cackle, chatter

caqueter

[kakte] vi
[poule] → to cackle
(péjoratif) → to prattle