carène

carène

n.f. [ du lat. carina, coquille de noix ]
Partie de la coque d'un navire qui se trouve sous l'eau.

carène

(kaʀɛn)
nom féminin
navigation partie d'un bateau qui est sous l'eau réparer un trou dans la carène

CARÈNE

(ka-rê-n') s. f.
Terme de marine. Longue pièce de bois qui fait le fondement d'un vaisseau.
Les flancs du navire jusqu'à la ligne de flottaison.
Carénage. Mettre, abattre un navire en carène, le coucher sur le côté pour le réparer dans les œuvres vives. Donner la carène, carène entière, demi-carène à un vaisseau, en refaire la carène, en tout ou en partie.
Que tous les autres vaisseaux du port qui ne devaient point être carénés devaient avoir une demi-carène conformément aux règlements [, État des travaux, 4 février 1679, dans JAL.]
Terme de botanique. Le pétale inférieur des fleurs papilionacées, parce que la forme a quelque analogie avec celle de la carène d'un vaisseau.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    L'espine est comme siege et fondement de tout l'assemblage et liaison du corps, comme la carine est le fondement de tout le navire [PARÉ, IV, 16]

ÉTYMOLOGIE

  • Carina, carène.

carène

CARÈNE. n. f. T. de Marine. La quille et les flancs du navire jusqu'à la ligne de flottaison. Les qualités d'un bâtiment dépendent de la forme de sa carène. Bordages de carène.

Mettre un navire en carène, l'abattre en carène, Le mettre sur le côté pour le réparer dans ses oeuvres vives, c'est-à-dire aux endroits qui sont dans l'eau.

Il désigne aussi l'Action de caréner.

En termes de Botanique, il se dit, par analogie, des Deux pétales inférieurs des fleurs papilionacées, parce qu'ils ressemblent à la carène d'un bâtiment.

carene

Carene, voyez Carine.

Traductions

carène

Kiel

carène

keel

carène

obra viva

carène

[kaʀɛn] nfhull