carabinade

CARABINADE

(ka-ra-bi-na-d') s. f.
Tour de carabin. Familier et peu usité.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Le mareschal de Biron, premier averti, n'attendit de former aucune troupe, mais aiant donné l'avis au roi, courut où les carrabinades [attaques des carabins] l'appelloient [D'AUBIG., Hist. III, 391]
    Un couple de jours se passerent, non en escarmouches, mais en carabineries [ID., ib. 239]
    Il s'en va tirer le rideau de son beau frere, criant ineptie, felonnie et carabinage ineffable [ID., Fœn. III, 23]
    Ce sejour de trois ou quatre jours se passa en legeres escarmouches, defis particuliers et carabinage de peu de fruit ny d'un costé ny d'autre [SULLY, Mém. t. I, p. 362, dans LACURNE]