caracole

CARACOLE

(ka-ra-ko-l') s. f.
Terme d'architecture. Escalier en caracole ou caracol, escalier fait en rond, à marches gironnées.
Terme de manége. Succession de demi-tours à droite et à gauche qu'on fait exécuter au cheval, avec ou sans changement de main, mais sans suivre de piste.
Terme d'art militaire. Mouvement d'un escadron quand il tourne sur sa droite ou sur sa gauche, par rangs, non par files.
Le maréchal de Lorge décampa de Roth sur neuf colonnes qui firent la caracole en partant [SAINT-SIMON, 22, 260]
Sorte de crochet à tire-bouchon.

REMARQUE

  • Corneille (tragédie d'Andromède, III, 3) a dit caracol au masculin : Persée revole en haut sur son cheval ailé, et, après avoir fait un caracol admirable au milieu de l'air, tire du même côté qu'on a vu disparaître la princesse.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Monsieur de Bouillon n'ayant fait qu'une fausse charge et un caracol pour reprendre le chemin de la retraite [SULLY, Mém. t. II, p. 406, dans LACURNE]

ÉTYMOLOGIE

  • Espagn. caracol, limaçon, coquille de mer faite en forme de vis, et par suite espèce de danse où les danseurs font différents mouvements les uns derrière les autres ; et, dans le manége, caracole : tous sens dérivés des contours de la coquille ; de l'arabe karkara, tourner.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • CARACOLE. - REM. Ajoutez : 2. Richelieu, qui dit aussi caracol comme Corneille, s'en sert au sens figuré de courses, voyages : Comme je demeurerais cent ans en un lieu s'il était besoin, aussi avoué-je que des caracols inutiles ne sont plus bons pour un homme de mon âge, qui va droit à ses fins, Lettres, etc. t. VI, p. 730 (1640).

caracole

CARACOLE. n. f. T. de Manège. Mouvement en rond, ou en demi-rond, qu'on fait exécuter à un cheval, en changeant quelquefois de main. Faire une caracole.
Traductions

caracole

caracollo