carrelure

(Mot repris de carrelures)

CARRELURE

(ka-re-lu-r') s. f.
Ressemelage des vieilles chaussures. Fig. Bon repas ; ce qui fait dans le corps d'un homme quelque chose d'assimilé par plaisanterie à la carrelure d'une chaussure.
Va-t'en vite ; je vois bien que cette maladie reculera bien les noces. - Et c'est ce qui me fait enrager ; je croyais refaire mon ventre d'une bonne carrelure, et m'en voilà sevré [MOL., le Médecin volant, 3]

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Si le savetier avait cousu quelque carrelure, ce singe s'en venoit jouer des coudes comme il avoit vu faire [DESPER., Contes, XX]

ÉTYMOLOGIE

  • Carreler.

carrelure

CARRELURE. n. f. Semelles neuves qu'on met à de vieux souliers, à de vieilles bottes.

cârrelûre


CâRRELûRE, s. f. [1re et 3e long, 2e et 4e e muet.] Les semelles neuves qu'on met à de vieux souliers. — On dit, proverbialement et bassement, d'un home afamé, qui a fait un bon repas, que, il s'est fait ou il s'est doné une bone carrelûre de ventre.