carte


Recherches associées à carte: carte blanche, carte bleue, carte de vœux

carte

n.f. [ lat. charta, papier ]
1. Document imprimé officiel constatant l'identité de qqn, conférant certains droits, certains avantages, etc. : Présenter sa carte de transport au contrôleur. Ce commerçant propose une carte de fidélité à ses bons clients. N'oubliez pas votre carte d'identité.
2. Carré ou rectangle de carton mince et souple portant une inscription : Carte d'invitation bristol
3. Liste des plats, des boissons que l'on peut choisir dans un restaurant, avec l'indication des prix correspondants : Prendre un repas à la carte (par opp. à menu). Le serveur présente la carte des desserts.
4. Carton sur lequel sont fixés des petits objets de même nature qui se vendent ensemble : La mercière sort une carte de boutons bleus.
5. Petit carton fin et rectangulaire, portant sur une face une figure de couleur, avec lequel on joue à divers jeux : Les cartes du jeu de tarot. Le magicien fait un tour de cartes.
6. Représentation conventionnelle, génér. plane, d'un espace géographique, accompagnée parfois de données démographiques, économiques : Le professeur de géographie accroche une carte de l'Europe sur un mur de la classe. Les randonneurs se dirigent à l'aide d'une carte de la forêt plan
7. Petit rectangle comportant un microprocesseur qui mémorise certaines données (on dit aussi carte à puce) : Retirer des billets avec une carte bancaire. Carte de téléphone.
8. Matériel pouvant se brancher sur un micro-ordinateur pour en étendre les capacités : Carte son. Carte d'extension mémoire.
À la carte,
selon un libre choix : Un bouquet numérique qui propose des programmes à la carte.
Brouiller les cartes,
créer volontairement la confusion ; compliquer une situation : Sa candidature inattendue a brouillé les cartes.
Carte de visite,
petit rectangle de bristol sur lequel sont imprimés ou gravés le nom de qqn ou la raison sociale d'une entreprise, l'adresse, le numéro de téléphone, l'adresse électronique, etc.
Carte maîtresse,
au jeu, celle qui permet de faire une levée : À la belote, le valet est la carte maîtresse à l'atout ; fig., principal moyen de succès : Cette émission littéraire est la carte maîtresse de cette chaîne.
Carte postale,
carte souple et rectangulaire dont le recto présente une photo, un dessin imprimé et dont le verso est destiné à la correspondance : Une collection de cartes postales.
Donner ou laisser carte blanche à qqn,
lui accorder l'autorisation, le pouvoir d'agir à sa guise : Je vous donne carte blanche pour l'organisation du colloque.
Jouer la carte de,
s'engager à fond dans une option, un choix : Le maire joue la carte de la transparence miser sur, parier sur
Jouer sa dernière carte,
mettre en œuvre le dernier moyen dont on dispose : En faisant appel à l'opinion publique, il joue sa dernière carte.
Le dessous des cartes,
ce qu'on dissimule d'une affaire, d'un événement.
Jouer ou mettre cartes sur table,
agir franchement, loyalement ; ne dissimuler aucun élément, aucune information sur qqch.

CARTE

(kar-t') s. f.
Proprement, papier, usité seulement en cette locution : carte blanche, carte sur laquelle il n'y a rien de tracé. Fig. Plein pouvoir.
J'ai carte blanche là-dessus.... L'alla trouver, lui mit la carte blanche [LA FONT., Cal.]
Charles donna carte blanche à son ministre [VOLT., Charl. XII, 8]
Un roi peut ignorer ce que fera un général à qui il aura donné carte blanche [ID., Lett. Pruss. 37]
Le duc d'Angoulême a carte blanche pour les récompenses [P. L. COUR., II, 271]
Anciennement, offrir la carte blanche, provoquer en duel.
Et je ne vois rien de si beau, D'aller à tout venant offrir la carte blanche ; Mais si vous commenciez lundi Ce jeu digne d'un étourdi, à peine iriez-vous au dimanche [REGNARD, Souhaits, 4]
Feuille épaisse faite de plusieurs feuilles de papier collées ensemble. On fait des ornements de plafonds avec la carte dorée.
Le côté gauche n'était paré que d'un chapeau dans un étui de carte [SCARR., Rom. com. ch. 14]
Carton dont se servent les artificiers. Carte en deux, en trois, carton composé de deux, trois feuilles de gros papier gris. Gros carton pour former les cartouches les plus fortes. Terme de soierie. Mettre un dessin en carte, c'est faire sur un papier quadrillé le plan du tissu que l'on veut produire, en marquant minutieusement la place de chaque fil.
Carte à jouer, ou simplement, carte, petit carton fin en carré long, marqué d'un côté d'une figure ou d'une couleur (Voyez TAROT). Jouer aux cartes. Battre ou mêler les cartes. Donner, faire les cartes.
Pourquoi voit-on des imbéciles qui y excellent [au jeu d'hombre ou d'échecs], et de très beaux génies qui n'ont pu même atteindre la médiocrité, à qui une pièce ou une carte dans les mains trouble la vue et fait perdre la contenance ! [LA BRUY., 12]
Les cartes emploient le loisir de la prétendue bonne compagnie, d'un bout de l'Europe à l'autre [VOLT., Lett. Mme du Deffant, 12 sept. 1760]
Carte haute, celle qui est marquée d'une figure ; carte basse, celle qui n'est marquée que d'une couleur. Fausse carte, carte marquée avec laquelle on pipe au jeu, et aussi, carte entrée seule dans un jeu et qui est désavantageuse. Avoir cartes blanches, n'avoir aucune figure dans son jeu. Faire la carte, perdre la carte, gagner, perdre l'avantage attribué au joueur qui fait le plus de levées. Fig. On ne sait jamais avec lui de quelle carte il retourne, c'est-à-dire l'on ne sait à quoi s'en tenir, ni ce qu'il veut. Le dessous des cartes, le côté coloré qui reste caché quand on donne ou qu'on coupe ; et figurément, ce qu'il y a de caché dans une affaire.
Une de nos folies a été de souhaiter de découvrir tous les dessous des cartes de toutes les choses que nous croyons voir et que nous ne voyons pas [SÉV., 197]
On ne voit jamais le dessous des cartes [VOLT., Microm. 4]
À l'écarté et quelques autres jeux, demander cartes, demander des cartes, proposer d'écarter, de mettre de côté un certain nombre de cartes dont on n'est pas content pour en prendre de nouvelles. Prendre les cartes, se dit d'un joueur qui en remplace un autre. J'ai perdu ; à vous de prendre les cartes ; et fig. prendre les cartes, prendre la direction d'une affaire. Prendre des cartes, à certains jeux, changer les cartes que l'on a pour d'autres qui sont au talon ; et fig. prendre des cartes, se dit quand on ne se soucie pas du mécontentement de quelqu'un. Cela lui déplaît ? il en sera quitte pour prendre des cartes. Vous n'êtes pas content, eh bien ! prenez des cartes.
Je répondis que, s'il n'était pas content, il n'avait qu'à prendre des cartes [SAINT-SIMON, 341, 215]
Aller aux cartes, se dit, à l'écarté, pour prendre des cartes. Au piquet, avoir cinq cartes, six cartes, signifie avoir cinq, six cartes de la même couleur. À divers jeux, payer en cartes, avoir le même point que le banquier et, par conséquent, ne pas payer l'enjeu. Brouiller les cartes, les mêler confusément pour empêcher de jouer une partie qu'on craint de perdre ; et fig. chercher à embrouiller les affaires. Les cartes se brouillent, les affaires s'embarrassent.
Tandis que mon père était à Bordeaux, les cartes se brouillèrent à différentes reprises [SAINT-SIMON, 9, 108]
Jouer cartes sur table, jouer en laissant voir son jeu, les cartes que l'on porte, et fig. montrer ouvertement ce qu'on fait, comment on le fait, pourquoi on le fait.
Bref, l'entrevue a été favorable, vous avez plu ; je joue cartes sur table, n'est-il pas vrai ? [CH. DE BERNARD, La femme de 40 ans, § 3]
Tirer les cartes, prédire l'avenir à l'aide de l'arrangement fortuit des cartes ; et figurément, je n'aime pas à tirer les cartes, à faire des prédictions sur les événements. Filer la carte, tricher en faisant filer et en escamotant une carte.
Le mauvais politique est celui qui ne sait que filer la carte et qui tôt ou tard est reconnu [VOLT., Dial. XIV, 12e entretien.]
Château de cartes, échafaudage de cartes que s'amusent à faire les enfants.
Elle faisait des châteaux de cartes [HAMILT., Gramm. 7]
Et fig. Petite maison plus jolie que solide.
Versailles, petit château de cartes alors, bâti par Louis XIII, ennuyé d'y avoir couché dans un méchant cabaret à rouliers [SAINT-SIMON, 410, 136]
Au plur. Les cartes, celles avec lesquelles on a joué et qu'on laisse aux domestiques qui les revendent ; et, par extension, l'argent que les joueurs laissent pour le payement des cartes. Mettre aux cartes. On dit plutôt mettre au flambeau. En termes de cartier, feuille de carton où il y a plusieurs cartes non coupées. Savonner les cartes.
Billet d'admission en quelque lieu, papier qui constate la qualité d'une personne. Carte d'électeur. d'étudiant, d'agent de police. Carte de spectacle, d'entrée, de présence, de sûreté, etc.
Carte de visite, petite carte sur laquelle on laisse son nom à la porte des personnes chez qui l'on va, soit qu'on ne les rencontre pas, soit qu'on veuille seulement se rappeler à leur souvenir.
Les ordres que j'ai reçus m'ont obligé de partir si précipitamment que j'eus à peine le temps de porter chez vous ma carte [P. L. COUR., Lett. I, 257]
Envoyer sa carte à quelqu'un, lui faire porter sa carte par politesse, et aussi quelquefois le provoquer en duel. Cartes d'adresse, les cartes que fait distribuer un marchand pour faire connaître sa maison.
Liste des mets qu'un restaurant offre à ses pratiques. La carte de ce restaurant est très variée. Restaurant à la carte, restaurant dans lequel une carte indique la nature et le prix de chaque mets. Dîner à la carte. La note des mets qu'on s'est fait servir dans un restaurant, dite aussi carte à payer, carte payante.
L'ogre a dîné ; peuples, payez la carte [BÉRANG., Aux Belges.]
Le menu d'un dîner.
Gourmands, cessez de nous donner La carte de votre dîner, [BÉRANG., Gourm.]
Par extension, un mémoire de dépenses quelconques.
Terme de géographie. Feuille de papier sur laquelle est représentée quelque partie de la terre. Dresser, faire la carte d'un pays. Carte universelle, synonyme de mappemonde. Carte générale, la carte d'une contrée entière, par opposition aux cartes particulières qui n'en représentent que des portions. Carte topographique, celle qui donne la représentation d'une localité circonscrite. Absolument, la carte, l'ensemble des pays représentés par les cartes géographiques.
Loin de vous Je ne puis voir sur la carte D'asile pour moi plus doux [BÉRANG., Adieux à des amis.]
Par extension, la connaissance géographique d'un pays. Étudier la carte d'Allemagne. Fig. La carte du pays, ou, simplement, la carte, la connaissance de ce qui meut, intéresse, agite une société, une famille.
Il sut dans peu la carte du pays, Connut les bons et les méchants maris [LA FONT., Mandr.]
Mme des Ursins savait trop la carte de la cour pour ignorer mon intimité avec M. de Beauvilliers [SAINT-SIMON, 144, 105]
Nous ne jurons de rien, mais nous savons la carte [MONTFLEURY, Fille capt. IV, 4]
Fig. Perdre la carte, se troubler, perdre la tête, ne plus savoir ce qu'on dit, ce qu'on fait. Par extension, carte hydrographique, carte qui représente l'hydrographie d'un pays. Carte marine, carte qui représente les côtes et parages de la mer, pour connaître les routes et régler les estimes. Cartes pilotes, cartes indiquant la direction du vent en un point quelconque de l'Océan et pour chaque mois de l'année. Carte astronomique ou céleste, carte du ciel, carte qui représente les constellations dans la situation qu'elles ont les unes à l'égard des autres. Carte généalogique, carte qui représente la généalogie d'une maison, d'une famille.

HISTORIQUE

  • XIVe s.
    Les autres jouans aux cartes et aux autres jeux d'esbatemens [, Ménagier, I, 4]
  • XVe s.
    Nos bourgeoises tiennent ces termes, De façonner leurs culs de cartes, Affin qu'ils en semblent plus fermes [COQUILL., Droit nouv.]
  • XVIe s.
    Mascher les chartes [à jouer], se gorger d'une balle de dez [MONT., I, 22]
    C'est une charte blanche preparée à prendre du doigt de Dieu telles formes qu'il luy plaira d'y graver [ID., II, 236]
    Comme dict Plutarque de la teste des histoires, qu'à la mode des chartes, l'orée des terres cogneues est saisie de marests, deserts, etc. [ID., II, 291]
    Il estoit du party contraire au nostre, mais je n'en sçavois rien, il se contrefaisoit aultre ; et le pis de ces guerres, c'est que les chartes sont si meslées qu'il est malaysé d'y eviter confusion et desordre [ID., II, 44]
    Quant aux capitulations de la paix, il voulut que les Atheniens leur envoyassent carte blanche [AMYOT, Phoc. 56]
    Je ne cherchois autre chose pour faire valoir tous les traits de cartes que j'avois appris des laquais de M. de Roquelaure. J'entendois la carte courte, la longue, la cirée, la pliée, les semences, la poucée, les marques de toutte sorte, l'attrappe, la ripousse, le coude, le tour du petit doigt, la manche, le chappeau, l'auge et le mirail [D'AUB., Faen. I, 3]
    .... Avec lames de fer-blanc courbées, ou gros papier de carte [PARÉ, XIII, 18]
    Vous y commandez absolument en rois de carte [, Sat. Mén. 75]
    Affin de se rendre vuide et net, comme une carte blanche, pour estre subject propre à y recevoir la teincture et les impressions de la sagesse [CHARRON, Sagesse, II, 1]
    Que l'on baille à l'homme la carte blanche ; que l'on le mette à mesme de choisir, tailler et prescrire [ID., ib. I, 39]
    Dedans moy ne restant aucune impression Ny vestige de toute ancienne affection, Afin que vous trouviez comme une blanche carte.... [AM. JAMYN, liv. IV, Élég. Celuy qui....]

ÉTYMOLOGIE

  • Bourguig. catte ; provenç. espagn. et ital. carta ; du latin charta.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    CARTE. Ajoutez :
    Dans certains jeux de cartes, carte forcée, carte qu'un joueur place de manière à forcer en quelque sorte de la prendre, tout en ayant soin de laisser le choix.
  • Fig.
    Il y a là une carte forcée, je le reconnais ; mais j'aime encore mieux celle de l'impôt, qui améliore nos finances, que celle du déficit, qui les compromet [MAGNE, Journ. offic. 10 mars 1874, p. 1851, 1re col.]
  • Aux XVIe et XVIIe siècle, carte de visite, pièce officielle représentant les comptes rendus et les conseils donnés, lors d'une visite dans un couvent par un supérieur [STE-BEUVE, Port-Royal, t. I p. 51, 1re éd.]
    10°
    Cartes, dites aussi correspondances-cartes, cartes préparées par la poste et sur lesquelles on écrit à écriture découverte [, Journ. offic. 12 fév. 1872, p. 1033, 3e col.]
    (voy. CARTEPOSTE au Supplément).
    11° Carte géographique fauve, carte géographique brune, papillons de Jour, vanessa levana, vanessa prorsa.
    De son nom vulgaire, inspiré des fines rayures de ses ailes, l'espèce s'appelle la carte géographique (vanessa prorsa de son nom scientifique) [E. BLANCHARD, Rev. des Deux-Mondes, 15 juin 1874, p. 850]

HISTORIQUE

  • Ajoutez :
  • XVe s.
    Par la quarte qu'ils ont marine, Scet chascuns d'eulx où il chemine [E. DESCH., Poésies mss. f° 470]

ÉTYMOLOGIE

  • Ajoutez : Malgré la certitude apparente que carte vient de charta, des doutes sont survenus. Ils ont été suggérés par ce texte-ci : XVIe s.
    Millier poisant de quartes de papier [MANTELLIER, Glossaire, Paris, 1869, p. 53]
    M. Mantellier remarque que quarte peut signifier quart de feuille, feuille de papier coupée ou pliée en quatre, et il renvoie à Du Cange, quarta. Du Cange a, en effet, quarta au sens de papier, charte, dans des textes latins dont l'un est de l'an 1078, et quartula, petit papier, petite charte, dans un texte de 1268. Une telle orthographe est donc ancienne. De plus, charta a donné, dans l'ancien français, non pas carte (qui serait picard), mais charte et, par l'épenthèse indue d'une r, chartre. à ce point de vue, la carte serait spécialement une feuille de papier, charta, pliée ou coupée en quatre. Cela faciliterait peut-être l'étymologie d'écarter ; et, à son tour, écarter recommanderait l'étymologie par quarta.

carte

CARTE. n. f. Petit carton fin, coupé en rectangle, qui est marqué, d'un côté, de quelque figure et de quelque couleur et dont on se sert pour jouer à divers jeux. Un jeu de cartes. Des cartes de piquet. Jouer aux cartes. Battre, mêler les cartes. Donner, faire les cartes. Couvrir la carte. Faire une carte. Amener une carte. Il lui est rentré une carte qui lui fait beau jeu. Faire des tours de cartes. Escamoter une carte. Carte biseautée.

Cartes blanches, Cartes parmi lesquelles il n'y a pas de figures.

Carte forcée, Carte qu'un prestidigitateur fait prendre à quelqu'un qui croit la choisir. Fig., C'est la carte forcée, se dit d'une Résolution à laquelle on est acculé, qu'on est obligé de prendre.

Le dessous des cartes, La partie colorée des cartes qui reste cachée quand on donne ou qu'on coupe. Quand on donne les cartes, il ne faut pas en laisser voir le dessous. Fig. et fam., Voir, connaître le dessous des cartes, Apercevoir, connaître les ressorts secrets d'une affaire, d'une intrigue. Il en sait là-dessus plus qu'un autre, il a vu le dessous des cartes. On dit de même Il y a dans cette affaire un dessous de cartes, c'est-à-dire Quelque chose de secret, de caché, dont il faut se défier.

Fig. et fam., Brouiller les cartes. Voyez BROUILLER.

Fig. et fam., Jouer cartes sur table, Ne pas dissimuler le motif pour lequel on agit, ne pas cacher les moyens dont on fait usage dans une affaire. C'est un homme franc et qui joue toujours cartes sur table.

Tirer les cartes, Chercher l'avenir dans la disposition fortuite des cartes. Tirer les cartes à quelqu'un.

Fig. et fam., Château de cartes, Sorte de petit château que les enfants font avec des cartes.

Au pluriel, il se dit, par extension, de Ce que les joueurs laissent pour le paiement des cartes. Les cartes rapportent beaucoup à ce cercle.

Il se dit aussi du Jeu de cartes lui-même et des profits ou des pertes dont il est l'occasion. Il vit des cartes. Les cartes l'ont ruiné.

Il se dit encore de l'Espèce de billet, ordinairement imprimé, qu'on délivre à une personne pour qu'elle soit admise en quelque lieu, ou pour qu'elle puisse, au besoin, faire reconnaître sa qualité, etc. Carte d'entrée. Carte d'étudiant. Carte d'électeur. Carte de présence. Carte de bal. Carte d'identité. Carte d'abonnement. Carte de circulation.

Carte de visite, ou simplement Carte, Petite carte sur laquelle on a écrit ou fait graver son nom et qu'on laisse à la porte des personnes qui se trouvent absentes lorsqu'on va pour leur rendre visite. J'ai laissé ma carte chez son concierge. Envoyer sa carte à quelqu'un, Lui envoyer sa carte, comme marque de politesse. Remettre sa carte à quelqu'un, se dit quelquefois pour Provoquer en duel.

Carte postale, Carte vendue par l'administration des Postes et dont l'un des côtés est réservé à l'adresse, l'autre à la correspondance. Carte postale illustrée. Carte-lettre, Carte postale fermée.

Carte d'échantillons, Carte sur laquelle sont collés des échantillons de diverses étoffes.

Fig., Donner, laisser carte blanche à quelqu'un, Donner plein pouvoir à quelqu'un, l'autoriser à faire tout ce qu'il lui plaira. Le gouvernement a donné carte blanche à ce général. On dit dans le même sens Avoir carte blanche. J'ai carte blanche là-dessus.

Il se dit aussi de la Liste des mets qu'on peut demander dans un restaurant. Demander la carte. La carte de ce restaurateur est très variée. Tel mets n'est pas sur la carte. Déjeuner, dîner à la carte se dit par opposition à Déjeuner, dîner à prix fixe, et signifie qu'on déjeune ou qu'on dîne en choisissant sur la carte les plats que l'on préfère. On dit aussi Carte des vins. Il signifie aussi un Mémoire de dépenses dans l'expression suivante Carte à payer.

En termes de Géographie, il se dit de la Représentation sur une surface plane de la figure du globe terrestre soit dans son ensemble, soit dans une de ses parties. Carte de géographie. Carte géographique. Carte routière. Carte en relief. Carte muette, Carte sur laquelle les noms géographiques ne sont pas inscrits. Dresser, faire la carte d'un pays. Cet atlas contient tant de cartes. Cartes du dépôt de la guerre. Carte d'État-Major.

Il signifie quelquefois, par extension, la Connaissance géographique d'un pays. Apprendre, étudier, montrer la carte d'Allemagne.

Carte générale, Carte de toute une contrée par opposition à Celles qui n'en représentent que certaines portions et qu'on nomme Cartes particulières.

Carte topographique, Carte qui donne la représentation exacte et détaillée d'un lieu, d'une région particulière.

Lire la carte, Se rendre compte de toutes les indications que porte une carte. Cet officier lit très bien la carte.

Fig. et fam., Savoir la carte du pays, ou simplement Savoir la carte, Connaître bien les habitudes, les intérêts, les intrigues d'une société, d'une famille, etc.

Fig. et fam., Perdre la carte, Se troubler, se brouiller, se confondre dans ses idées.

Carte hydrographique, ou Carte marine, Carte qui représente les côtes, les mouillages, les sondages et les rumbs de vent.

Carte astronomique ou céleste, Carte qui représente les constellations dans la situation qu'elles ont les unes à l'égard des autres. On dit aussi Carte de la lune, des astres, etc.

Carte généalogique, Tableau qui contient toute la généalogie d'une famille.

carte

Carte, f. penacut. Est le papier dont on use à escrire, Charta.

Bailler la carte blanche, Chartam puram porrigere. Bud. ex Vlpiano.

carte


CARTE, s. f. 1°. Assemblage de plusieurs papiers collés l'un sur l'aûtre. En ce sens, on se sert plus ordinairement de carton. = 2°. Petit carton, fin, coupé en cârré long, dont on se sert pour jouer à divers jeux. Jeu de cartes: méler, battre les cartes. = 3°. Mémoire de la dépense d'un repas chez le Traiteur. = 4°. Carte de Géographie; grande feuille de papier, qui représente la position des diférentes parties du globe terrestre, ou de quelque région ou province particulière.
   On dit, proverbialement: savoir la carte du pays. (n°. 4°.) Conaître les intrigues, les intérêts de la Cour, d'une Société, d'un quartier, etc. — Château de cartes, (n°. 2°.) Maison bien enjolivée, mais bâtie peu solidement. — Si vous n'êtes pas content, dit-on bassement, prenez des cartes. — Savoir le dessous des cartes; les mobiles, les ressorts secrets des afaires. "M. de Coulanges m'écrit un vrai livre. Il nous a mis en état de comprendre certaines chôses, dont nous n'aurions pas su les raisons: en un mot, il nous a montré le dessous des cartes. Sév. "Une de nos folies a été de souhaiter de découvrir tous les dessous des cartes de toutes les chôses, que nous croyons voir, et que nous ne voyons pas. La même. — Doner carte blanche à quelqu'un, lui doner plein pouvoir de faire ce qu'il trouvera le plus expédient pour la réussite d'une afaire. — Brouiller, ou méler les cartes; semer des divisions, embrouiller les afaires. "Les cartes sont bien brouillées.

Traductions

carte

Speisekarte, Karte, Menü, Zettel, Landkarte, Ausweis, Spielkartecard, map, menu, chart, bill of farekaart, landkaart, menu, spijskaart, speelkaart, pasje, keuzelijstכרטיס (ז), כַּרְטִיסkaart, spyskaartcarta, mapa, menú, targetamenu, landkort, spiseseddel, kortkarto, mapo, menuocarta, mapa, menú, naipe, tarjeta, lista, minuta, planokartta, kortti, ruokalistaétlap, térképkartu, petalista, carte, cartina, biglietto, carta, carta geografica, libretto, mappa, mappe, scheda, tessera, biglietto di auguri, menukart, kort, bykart, spisekart, meny, spillekortjadłospis, karta, karta do gry, mapacardápio, cartão, mapa, lista, menu, carta, cartaslistăкарта, игральная карта, мапа, меню, открыткаkarta, kort, landkarta, matsedel, menykart, harita, mönü, oyun kartı地图, , 卡片, 扑克牌, 菜单χάρτης, κάρτα, μενού, τραπουλόχαρτοبِطَاقَة, خَرِيطَةٌ, قَائِمَةُ الطَّعَامِ, وَرَقَةُ لَعِبblahopřání, karta, mapa, menujelovnik, karta, karteカード, トランプ, メニュー, 地図메뉴, 지도, 카드แผนที่, ไพ่, บัตรอวยพร, รายการอาหารbản đồ, lá bài, thiếp, thực đơnкарта (kaʀt)
nom féminin
1. document qui représente un lieu une carte de France une carte routière
2. morceau de carton sur lequel est imprimée une image envoyer une carte postale à qqn
3. document qui indique le nom, le prénom, la date de naissance de qqn
4. petit morceau de papier, de carton jouer aux cartes
5. liste des plats, des boissons, dans unrestaurant demander la carte des vins
6. carte qui prouve que qqn est étudiant
7. papier qui indique les coordonnées de qqn

carte

[kaʀt] nf
(géographique)map
une carte de France → a map of France
[fichier] → (index) card
[abonnement] → pass; [étudiant, membre] → card
On a pris une carte de 3 jours → We bought a 3-day pass.
Vous avez votre carte? → Do you have a pass?
(pour jeu, voyance)card
jouer aux cartes → to play cards
tirer les cartes à qn → to read sb's cards
(au restaurant)menu
à la carte → à la carte
manger à la carte → to choose from the à la carte menu
Nous avons décidé de manger à la carte → We decided to choose from the à la carte menu.
(aussi carte postale) → postcard
(aussi carte de visite) → card
(INFORMATIQUE) (pour ordinateur)card
(autres locutions) avoir carte blanche → to have carte blanche, to have a free hand
donner carte blanche à qn → to give sb carte blanche, to give sb a free hand
jouer cartes sur table (fig) → to put one's cards on the table
carte à circuit imprimé nfprinted circuit card
carte à puce nfsmart card
carte bancaire nfcash card
carte d'acquisition nfdata acquisition card, data acquisition board
carte d'anniversaire nfbirthday card
carte de crédit nfcredit card
carte de fidélité nfloyalty card
carte de géographie nfgeographical map
carte d'embarquement nfboarding card
carte de séjour nfresidence permit
carte des vins nfwine list
carte d'état-major [etamaʒɔʀ] nfOrdnance Survey map (Grande-Bretagne), Geological Survey map (USA)
carte d'étudiant nfstudent card
carte de visite nfvisiting card
carte de vœux nfgreeting card
carte d'identité nfidentity card
carte du ciel nfsky chart
carte graphique nfgraphics card
carte grise nf (AUTOMOBILES) → (car) registration document
carte jeune nf → young person's railcard
carte journalière [ʒuʀnaljɛʀ] nfday pass