cartonné, ée

CARTONNÉ, ÉE

(kar-to-né, née) part. passé.
Un livre cartonné solidement.
Où l'on a mis des cartons, corrigé.
Les anges [M. et Mme d'Argental] doivent avoir reçu les roués [sa tragédie du Triumvirat] cartonnés en cent endroits [VOLT., Lettr. d'Argental, 3 mai 1764]