cartouche

1. cartouche

n.f. [ du lat. charta, papier ]
1. Étui cylindrique de carton ou de métal, contenant la charge d'une arme à feu : Le chasseur met une cartouche dans son fusil.
2. Charge d'explosif ou de poudre prête au tir : Une cartouche de dynamite.
3. Recharge d'encre pour un stylo.
4. Emballage groupant plusieurs paquets de cigarettes, plusieurs boîtes d'allumettes.

2. cartouche

n.m. [ it. cartoccio, cornet de papier ]
1. Ornement, le plus souvent en forme de feuille de papier à demi déroulée, destiné à recevoir une inscription ou des armoiries : Un cartouche décoratif.
2. Emplacement réservé au titre, dans un dessin, dans une carte géographique ancienne.
3. Boucle ovale enserrant le prénom et le nom du pharaon dans l'écriture hiéroglyphique : Le cartouche de Ramsès II.

CARTOUCHE1

(kar-tou-ch') s. m.
Ornement de sculpture en forme de table avec des enroulements, sur lequel on met quelquefois des inscriptions.
Ces noms que la gloire a tracés Dans un cartouche de lumière [VOLT., Ép. 56]
Dessin qui, mis au bas d'un plan ou d'une carte de géographie, renferme le titre ou la dédicace de l'ouvrage.
Des ornements assez agréables, des cartouches recherchés qui pouvaient faire l'effet de prévenir et d'amuser les yeux de la plupart du monde [FONTEN., Delisle.]
Dessin en encadrement mis sur une pièce officielle.
Un des gouverneurs avec le secrétaire m'apporta des lettres [de bourgeoisie] conçues en des termes très obligeants et très honorables, et dans le cartouche desquelles, dessiné en miniature, ils avaient eu l'attention de mettre ma devise [J. J. ROUSS., Lett. d'Ivernois, 7 janvier 1765]
Sorte d'anneau elliptique qui, dans les inscriptions hiéroglyphiques, entoure les noms propres des dieux, des rois.

ÉTYMOLOGIE

  • Ital. cartoccio, cornet de papier, cartouche, dérivé de carta, carte.

CARTOUCHE2

(kar-tou-ch') s. f.
Boîte de carton, contenant la charge à mitraille pour le canon. Tirer à cartouche. On dit plutôt maintenant tirer à mitraille.
Le canon tirait sur eux à cartouche ; mais le roi, qui se découvrait davantage, était le plus exposé [VOLT., Charles XII, 8]
Fig. Tirer à cartouche sur quelqu'un, en dire beaucoup de mal.
Des femmes qui jamais n'ont pu fermer la bouche, Et qui sur le prochain vous tirent à cartouche [REGNARD, le Joueur, III, 5]
Rouleau de papier renfermant la charge entière d'un fusil, d'un pistolet, etc. Déchirer la cartouche.
Par la cartouche encor toute noircie Leur bouche est prête à flatter les tyrans [BÉRANG., Vieux sergent.]
S. m.Terme d'artificier. Cartouche, boîte de diverses espèces, où l'on enferme les matières inflammables pour produire des effets variés.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    ....Puis une bonne et longue pistole, avec le cartouche [le cartouchier] plein de charges [LANOUE, 237]
    Ses 70 mousquetaires n'avaient que pour tirer cinq coups, tous apprestez en cartuches [CARLOIX, VI, 15]

ÉTYMOLOGIE

  • Ital. cartoccio, gargousse ; de carta, carte ; espagn. cartucho ; portug. cartuxo.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    2. CARTOUCHE. Ajoutez :
    Terme d'artillerie. Partie cylindrique des fusées de signaux ou des fusées de guerre, qui renferme la composition fusante.

CARTOUCHE3

(kar-tou-ch') s. f.
Carte de congé absolu ou limité, portant le sceau du régiment et contenant l'état des services du porteur. Cartouche jaune, cartouche qu'on délivrait à un soldat dégradé ou renvoyé par punition.

ÉTYMOLOGIE

  • Le même, étymologiquement, que les deux précédents. Les soldats font ordinairement ce mot du masculin.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    3. CARTOUCHE. Ajoutez :
    30 000 soldats renvoyés avec des cartouches infamantes [, L. du P. Duchêne, 15e lettre, p. 6]

CARTOUCHE4

(kar-tou-ch') s. m.
Voleur célèbre qui vivait au commencement du XVIIIe siècle, dont le nom est devenu une appellation commune. Cet homme est un Cartouche.

cartouche

CARTOUCHE. n. f. Charge entière d'une arme à feu portative, enfermée dans un carton cylindrique ou dans une douille de métal. Ils avaient épuisé leur provision de cartouches.

Il se dit encore, en termes d'Artificier, de Toute sorte de boîte dans laquelle on renferme les matières inflammables pour en déterminer et en varier les effets.

CARTOUCHE est du genre masculin en termes d'Architecture, de Sculpture ou de Peinture et désigne une Sorte d'ornement représentant une Carte déroulée et qui sert à encadrer une inscription, une devise, etc.

En termes d'Antiquité, il se dit d'une Sorte d'anneau elliptique qui, dans les inscriptions hiéroglyphiques, entoure les noms propres, les titres honorifiques.

cartouche


CARTOUCHE, s. m. et fém. On dit, dans Trév. que les ouvriers le font masc. on pense donc qu'il est fém. L'Acad. le fait masc. quand il signifie un ornement de Sculptûre ou de gravûre; et fém. quand il signifie charge d'arme à feu. Richelet le fait masc. dans les deux sens. Rich. Port. comme l'Acad. et nous aussi. "Peindre des armes dans un cartouche: Canon chargé à cartouche, tirer à cartouche; c. à. d. au lieu de boulet, avec une charge composée de clous, de balles, de mousquet et de petites pièces de fer, le tout envelopé dans du carton, d'où est venu le mot de cartouche. — On apèle pourtant aussi cartouche, la charge entière d'une arme à feu, qui est dans un rouleau de papier. "Les cartouches sont trop petites ou trop grosses.

Traductions

cartouche

cartridgeתחמושת (נ), תחמיש (ז)patroon, cartouche [omlijsting], inktpatroon, schietpatroon, slof [sigaretten], verklaring van de tekens, vulling, cassettekartoĉoKartusche, Patronecartucciaخَرْطُوشَةpatronapatronφυσίγγιοcartuchopatruunanaboj弾薬탄창kassettnabójcartuchoпатронkassettปลอกกระสุนปืนfişekvỏ đạn弹药筒патрон (kaʀtuʃ)
nom féminin
1. objet qu'on lance avec un fusil des cartouches à plombs
2. petit tube qui contient de l'encre
3. ensemble de paquets de cigarettes acheter une cartouche

cartouche

[kaʀtuʃ] nf
[arme à feu] → cartridge (fig) tirer ses dernières cartouches, brûler ses dernières cartouches → to make one last desperate attempt
[cigarettes] → carton
une cartouche de cigarettes → a carton of cigarettes
(= recharge) [encre] → cartridge