casanier, ière


Recherches associées à casanier, ière: casernier

CASANIER, IÈRE

(ka-za-nié, niè-r' ; l'r ne se lie jamais ; au pluriel l's se lie : des gens ka-za-nié-z et paisibles) adj.
Qui aime à demeurer chez soi, et, en parlant des choses, qui appartient aux gens aimant à demeurer chez eux.
Toute profession casanière ne lui plaît ni ne lui convient [J. J. ROUSS., Ém. III]
Les gens casaniers et sédentaires [ID., ib. II]
Il n'est point d'assemblage plus bizarre que l'aspect guerrier de l'Allemagne entière et le genre de vie casanier qu'on y mène [STAËL, Allem. I, 2, Mœurs.]
Crois-moi, suis plutôt l'exemple De tes amis casaniers, Et reviens goûter au Temple L'ombre de tes marronniers [J. B. ROUSS., Odes, II, 8]
Substantivement.
Il nous vaut mieux vivre au sein de nos lares, Et conserver, paisibles casaniers, Notre vertu dans nos propres foyers [GRESSET, Vert-Vert, I]

HISTORIQUE

  • XIVe s.
    Comme li casenier italien demourans en nostre royaume.... [DU CANGE, casana.]
  • XVIe s.
    Si vous me laissez ici, j'estime la condition des casanieres de village meilleure que la mienne [YVER, 564]
    Il voulut bien montrer qu'il avoit vu du pays, et s'amusa à faire le casanier [courir les festins, les danses], disant qu'estudier estoit à faire à ceux qui ne savent rien [ID., 631]
    Et environ huict ou dix mille bons chevaulx des arrierebans de la noblesse casaniere de mon royaume [CARLOIX, IV, 10]
    Qu'un roy casannier s'amuse à affiner ceste drogue en son escurial [, Sat. Mén. Vertu du cathol. 3]
    Je hay plus que la mort un jeune casanier, Qui ne sort jamais hors, sinon aux jours de feste [DU BELLAY, VI, 11, verso]
    Consumant, casanier, le plus beau de ton age En ta pauvre maison ou dans un froid vilage [RONS., Bocage roy. 1re partie, Dialogue entre les muses.]
    Voyez, aux provinces esloignées de la court, le train, les subjects, les officiers, les occupations, le service et cerimonie d'un seigneur retiré et casanier, nourry entre ses valets [MONT., I, 333]

ÉTYMOLOGIE

  • Bas-lat. casana, dérivé de casa, maison (voy. CASE).