cassant, ante


Recherches associées à cassant, ante: IR

CASSANT, ANTE

(kâ-san, san-t') adj.
Sujet à se casser, à se rompre ; qui se casse aisément. Poires cassantes, à chair cassante, poires qui cassent et résistent légèrement sous la dent, par opposition aux poires dites fondantes. Métal cassant, métal doué de la propriété opposée à celle qu'on nomme ductilité et malléabilité, et qui est ordinairement le partage de corps très durs, etc. L'acier trempé très dur est cassant.
Laboissière ramassa les deux morceaux de nacre et les regarda un instant avec une affectation d'inquiétude : Savez-vous que vous me faites peur ? dit-il ; serais-je sans m'en douter aussi cassant que cela ? [CH. DE BERNARD, le Gendre, § 5]
Fig. Qui tranche durement, qui contredit avec roideur. C'est un homme cassant.
Là, au milieu des chefs rassemblés, entouré de leurs regards inquiets et qu'il suppose désapprobateurs, il semble vouloir les repousser de son attitude sévère, et d'une voix brusque, cassante et concentrée [SÉGUR, Hist. de Napol. VIII, 11]
Un air, un ton cassant, sec, insolent, querelleur.

REMARQUE

  • Cassant est pris dans deux sens, l'un passif, l'autre actif. Un métal cassant est un métal qui est cassé facilement, tandis qu'au figuré un homme cassant est celui qui casse en quelque façon ceux qui l'approchent.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    On sçeit bien que ung voyage finy, les nouvelles bandes vont à Saint Cassant [sont licenciées] [CARLOIX, IV, 19]