casuel, elle

CASUEL, ELLE

(ka-zu-èl, è-l') adj.
Qui dépend des cas, des accidents.
L'événement en est casuel [BOSSUET, Imp. 3]
Les choses morales, si compliquées, si casuelles, si changeantes [FONTEN., Bernoulli.]
Ces jardins, ces campagnes, que vous tenez de moi, sont choses casuelles [DIDER., Essai s. Claude et Néron.]
Sans cette condition [qu'il n'y aurait pas d'impôt sur les rentes], les prêteurs n'auraient pas fait une disposition si casuelle de leurs capitaux [MIRABEAU, Collection, t. IV, 254]
Droits casuels, profits fortuits, dans les fiefs, comme le droit d'aubaine, les lods et ventes, etc. Parties casuelles, droits et revenus éventuels ; et le bureau même où l'État faisait percevoir ces droits. Trésorier des parties casuelles. Charge vacante aux parties casuelles, charge qui vaquait au profit du roi. Emplois casuels, emplois révocables. Charges casuelles, charges non héréditaires.
S. m. Le casuel, le gain, le revenu casuel, par opposition à gain, revenu fixe.
De quelque valeur que soient les cures tant en fonds qu'en casuel [BOSSUET, Lett. quiét. 84]

REMARQUE

  • Depuis quelque temps l'usage s'est introduit de donner à casuel le sens de fragile : la porcelaine est casuelle. Mais rien, ni dans l'étymologie, ni dans l'emploi ancien, ne justifie cette acception qui doit être évitée.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Il advient souvent, par casuelle rencontre, des accidents du tout semblables les uns aux autres [AMYOT, Sertor. 1]
    Quand ils veulent injurier quelqu'un, ils ne s'attachent point aux marques exterieures du corps, ny aux choses casuelles de la fortune [ID., Com. il faut lire les poët. 54]
    N'estant en ce mesnage, qu'accessoire ou parties casuelles, les fruits que ces arbres donnent [O. DE SERRES, 787]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. et espagn. casual ; ital. casuale ; de casualis, de casus, chute, accident, cas (voy. CAS).

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    CASUEL. Ajoutez :
    Terme de grammaire. Qui se rapporte aux cas des déclinaisons.
    Une langue qui marche vers l'appauvrissement des désinences casuelles depuis les premiers textes où nous pouvons l'étudier [BRÉAL, Journ. des sav oct. 1876, p. 639]
    Les éléments employés dans les flexions casuelles sont loin d'être tous du même temps [ID., ib. p. 541]