catacombes

catacombes

n.f. pl. [ du lat. tumba, tombe ]
Vaste souterrain ayant servi de sépulture ou d'ossuaire : D'anciennes catacombes.

catacombes

(katakɔ̃b)
nom féminin pluriel
cimetière souterrain les catacombes de Paris

CATACOMBES

(ka-ta-kon-b') s. f. pl.
Lieux souterrains, près de Rome, qui étant d'anciennes carrières de pouzzolane, servirent pour la sépulture des esclaves, et où les chrétiens se cachèrent ensuite pendant les persécutions et enterrèrent aussi leurs morts.
Supposons que l'un de ces hommes vénérables sortant tout à coup de ces catacombes antiques où sa cendre est confondue avec celle de tant de martyrs... [MIRABEAU, Collection, t. V, 300]
Par extension, toute espèce de vastes excavations souterraines où sont réunis des débris mortuaires. Paris est en partie bâti sur des catacombes qui furent des carrières.

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. cathacumba ; espagn. catacumba ; ital. catacomba ; du bas-lat. catacumba, dont l'origine est incertaine. On y voit d'ordinaire une préposition grecque et : 1° cymba, bateau, parce qu'il y avait près des catacombes de Rome une station pour les bateaux ; 2° tumba, altéré en cumba : le lieu aux tombes ; et 3° comba, vallée, fosse : le lieu aux fosses. Au contraire Diez voit dans cata le bas-latin catare, voir, regarder, qui se trouve dans catafalque, dans châlit (voy. ces mots), et soit tumba (on trouve en effet dans des textes espagnols catatumba, et dans le dialecte milanais, catatomba), soit comba (voy. COMBE) ; de sorte que catacombes signifierait tombes ou fosses que l'on va voir, que l'on visite. Ce qui est le plus probable, c'est l'étymologie la plus directe, du grec, en, et un autre terme dont le sens propre est cavité ; mot composé qui, à la vérité, n'est pas dans le grec littéral, mais qui a pu se former dans le grec non écrit.
Traductions

catacombes

אולמות קבורה (ז״ר)

catacombes

katakomben

catacombes

Catacomben

catacombes

katakomby

catacombes

[katakɔ̃b] nfplcatacombs