causé, ée

CAUSÉ, ÉE

(kô-zé, zée) part. passé.
Produit par une cause.
Toutes choses étant causées ou causantes [PASC., dans COUSIN]
Occasionné. Un incendie causé par un accident.
Motivé.
M. de Bouillon voulait une absence, et une absence causée et chargée d'affaires, pour revenir après sur un meilleur pied [SAINT-SIMON, 45, 16]
M. d'Harcourt n'eut garde de s'opposer à un désir si ardent et si causé [ID., 88, 140]
Rare en ce sens.
En termes de jurisprudence, qui a pour cause. Billet causé en marchandises.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • CAUSÉ. Ajoutez :
  • Avocat causé, avocat qui a des causes à plaider.
    Jeune homme, voulez-vous devenir un avocat causé... ? lisez, lisez les savants commentaires de Barthole.... De l'usage et de l'abus de l'esprit philosophique, par Portalis, Vie de l'auteur, p. 5, cité dans le discours de M. Chopin d'Arnouville [, Gaz. des Trib. 5 nov. 1875, p. 1065, 1re col.]