caver

(Mot repris de cavassions)

caver


Participe passé: cavé
Gérondif: cavant

Indicatif présent
je cave
tu caves
il/elle cave
nous cavons
vous cavez
ils/elles cavent
Passé simple
je cavai
tu cavas
il/elle cava
nous cavâmes
vous cavâtes
ils/elles cavèrent
Imparfait
je cavais
tu cavais
il/elle cavait
nous cavions
vous caviez
ils/elles cavaient
Futur
je caverai
tu caveras
il/elle cavera
nous caverons
vous caverez
ils/elles caveront
Conditionnel présent
je caverais
tu caverais
il/elle caverait
nous caverions
vous caveriez
ils/elles caveraient
Subjonctif imparfait
je cavasse
tu cavasses
il/elle cavât
nous cavassions
vous cavassiez
ils/elles cavassent
Subjonctif présent
je cave
tu caves
il/elle cave
nous cavions
vous caviez
ils/elles cavent
Impératif
cave (tu)
cavons (nous)
cavez (vous)
Plus-que-parfait
j'avais cavé
tu avais cavé
il/elle avait cavé
nous avions cavé
vous aviez cavé
ils/elles avaient cavé
Futur antérieur
j'aurai cavé
tu auras cavé
il/elle aura cavé
nous aurons cavé
vous aurez cavé
ils/elles auront cavé
Passé composé
j'ai cavé
tu as cavé
il/elle a cavé
nous avons cavé
vous avez cavé
ils/elles ont cavé
Conditionnel passé
j'aurais cavé
tu aurais cavé
il/elle aurait cavé
nous aurions cavé
vous auriez cavé
ils/elles auraient cavé
Passé antérieur
j'eus cavé
tu eus cavé
il/elle eut cavé
nous eûmes cavé
vous eûtes cavé
ils/elles eurent cavé
Subjonctif passé
j'aie cavé
tu aies cavé
il/elle ait cavé
nous ayons cavé
vous ayez cavé
ils/elles aient cavé
Subjonctif plus-que-parfait
j'eusse cavé
tu eusses cavé
il/elle eût cavé
nous eussions cavé
vous eussiez cavé
ils/elles eussent cavé

CAVER1

(ka-vé) v. a.
Creuser, miner.
Casaux.... A mis le pied dans la fosse Que lui cavaient les destins [MALH., II, 4]
Mme la duchesse d'Orléans fit faire un grand enfoncement en grattant et cavant un gros mur [SAINT-SIMON, 387, 225]
Absolument. La rivière a cavé sous la pile du pont. Fig.
Dubois et Law cavaient en dessous auprès du régent et faisaient tout valoir [contre le duc de Noailles] [SAINT-SIMON, 479, 190]
Terme de doreur. Imprimer un cuir. Terme de verrier. Évider un morceau de verre pour y enchâsser d'autres verres de couleur.
V. n.Terme d'escrime. Retirer le corps, en portant une botte et en avançant la tête.
Se caver, v. réfl. Devenir cave, creux.
Dans cette vie sauvage et vagabonde, ses yeux se cavèrent, son teint jaunit [BERN. DE ST-PIERRE, Paul et Virg.]

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Je trovai un chesne chevé Près de terre où je me repos [, Ren. 16860]
    Quant il vit la cavée roche, Où il peüst repos avoir [, ib. 353]
    .... Se li preudons seüst à quel heure li lerres son suel chaveir deüst [RUTEB., 137]
    Et son cuer jusqu'au vif caver [J. DE MEUNG, Tr. 623]
  • XVe s.
    Et commencerent à piqueter, et à piocher, et à caver, et à oster pierres, et à affoiblir grandement la tour [FROISS., II, III, 33]
  • XVIe s.
    Afin que tu lui donnes repos au jour de calamité, quand la fosse se cave pour les pecheurs [CALV., Instit. 517]
    Si feit ouvrir et caver plusieurs trous et plusieurs puis au pied de la montagne [AMYOT, P. Aem. 21]
    La goutte d'eau, laquelle tombant assiduellement, creuse et cave les plus dures pierres [CAMUS DU BELLEY, Diversités, t. I, f° 143]
    Quand on le mena au champ où l'execution devait être faite, voyant le trou que Niger avoit fait caver pour le mettre, inegual et mal formé [MONT., III, 295]

ÉTYMOLOGIE

  • Berry, chaver, chave, trou du rivage ; wallon, chaver ; provenç. et espagn. cavar ; ital. cavare ; de cavus (voy. CAVE 3).

CAVER2

(ka-vé)
V. n. À différents jeux, faire un fonds d'une certaine somme pour avoir devant soi de quoi jouer. J'ai cavé de tant. Caver au plus fort, faire bon à chaque coup du jeu d'autant d'argent qu'en joue celui des joueurs qui en joue le plus. Fig. Caver au plus fort, porter tout à l'extrême. Caver au plus bas, mettre les choses au pis.
V. a.
Ils ne cavaient d'abord que trois ou quatre pistoles [HAMILT., Gram. 3]
Se caver, v. réfl. Même sens. Je me cave de vingt francs.

ÉTYMOLOGIE

  • Ital. cavare, tirer (de sa poche), le même que cavare, creuser, caver.

caver

CAVER. v. tr. Creuser, miner. L'eau a cavé cette pierre. La mer a cavé ce rocher. Les austérités lui avaient cavé les joues. Ses yeux, ses joues se cavent. Absolument, La rivière a cavé sous la pile de ce pont.

En termes d'Escrime, Caver le corps ou absolument Caver, Retirer le corps, en portant une botte et en avançant la tête.

caver

CAVER. v. tr. T. de Jeu. Faire mise d'une certaine quantité d'argent au jeu de brelan, de bouillotte, etc. Il cava d'abord cinq louis; on l'obligea à caver de nouveau. On dit aussi Se caver ou Caver, intransitivement. J'ai cavé de tant. Je me suis cavé d'un louis.

Caver au plus fort, Mettre au jeu autant d'argent que celui qui en a le plus; et, figurément et familièrement, Porter tout à l'extrême dans les entreprises, les opinions, les suppositions, etc. Caver au pire, Prévoir le plus mauvais résultat et s'y préparer.

caver

Caver, Cauare, Incauare, Excauare.

Caver par dessous et fouir, Suffodere.

Qui cave, Cauator.

Cave, Cauatus, Concauus.

Cavé et fait en façon d'un navire, ou en dos d'asne, Carinatus.

Cave et lieu sous terre, Cauea.

Cave à vin, Cella vinaria.

Une cave voutée, Crypta, huius cryptae. B.

Lieu sous terre, comme cave, celier, et semblables, Hypogeon. B.

La cave où se mettoient vaisseaux de terre, Doliarium.

Caves sombres, et là où on ne voit goutte, Atrae speluncae.

Synonymes et Contraires

caver

verbe caver
Littéraire. Creuser le sol.