celui-ci

(Mot repris de celles-ci)
Recherches associées à celles-ci: synonyme

celui-ci, celle-ci

pron. dém. (ceux-ci, celles-ci).
1. Désigne une personne, une chose proche que l'on peut montrer : Celle-ci est habillée en bleu et celle-ci en rose. Celui-ci est en acrylique. Prends celles-ci, elles sont moins chères.
2. Désigne une personne, une chose dont il vient d'être question (par opp. à celui-là) : Il a essayé toute la journée de joindre sa mère, mais celle-ci est en vacances.

CELUI-CI

(se-lui-si) , CELUI-LÀ (se-lui-la), m. sing. CELLE-LÀ (sè-le-la), f. sing. CELLE-CI (sè-le-si) CEUX-LÀ (seû-la), m. plur. CEUX-CI (seû-si)
CELLES-CI (sè-le-si), CELLES-LÀ (sèle-la), f. plur. Pronoms démonstratifs, les mêmes que celui avec l'adjonction de ci et là, et rentrant dans la règle, exposée à CE, qui permet de mettre ci et là après les mots que ce détermine (ce-lui-ci, ce-lui-là, comme ce livre-ci, ce livre-là). Ils se rapportent le premier au nom ou à l'objet le plus rapproché, le second au nom ou à l'objet le plus éloigné. Turenne et Condé commandèrent des armées l'un contre l'autre ; celui-ci était plus impétueux, celui-là plus réfléchi.
La folie et l'amour jouaient un jour ensemble ; Celui-ci n'était pas encor privé des yeux [LA FONT., Fabl. XII, 14]
Vivaient le cygne et l'oison : Celui-là destiné pour les regards du maître ; Celui-ci pour son goût [ID., ib. III, 8]
Que le sort de tels esprits est hasardeux, et qu'il en paraît dans l'histoire, à qui leur audace a été funeste ! mais aussi que ne font-ils pas quand il plaît à Dieu de s'en servir ! il fut donné à celui-ci [Cromwell] de tromper les peuples et de prévaloir contre les rois [BOSSUET, Reine d'Anglet.]
Deux mulets cheminaient, l'un d'avoine chargé, L'autre portant l'argent de la gabelle ; Celui-ci glorieux d'une charge si belle, N'eût voulu pour beaucoup en être soulagé [LA FONT., Fabl. I, 3]
Deux sortes de gens fleurissent dans les cours, et y dominent dans divers temps, les libertins et les hypocrites ; ceux-là gaiement, ouvertement ; ceux-ci finement, par des artifices [LA BRUY., XVI]
Tel est l'avantage ordinaire Qu'ont sur la beauté les talents ; Ceux-ci plaisent dans tous les temps ; Celle-là n'a qu'un temps pour plaire [VOLT., dans GIRAULT-DUVIVIER]
Mes lettres se font avec une si véritable affection que, si vous les jugez bien, vous les estimerez davantage que celles que vous me redemandez ; celles-là ne partaient que de mon esprit, celles-ci partent de mon cœur ; celles-là m'étaient à charge, et celles-ci me soulagent extrêmement ; n'est-il pas vrai, madame, que je vous aurais fait grand dépit, si j'avais mis encore cinq ou six fois celles-ci et celles-là et que vous vous seriez étonnée de la nouveauté de ce style ? [VOLT., Lettr. 15]
Celui-ci s'emploie aussi pour annoncer ce qui va être dit, et celui-là pour rappeler ce qui a été dit. Des deux exemples que j'ai de cette locution, je vous ai dit le premier ; celui-là ne vous a pas convenu, celui-ci vous persuadera sans doute. Celui-ci, celui-là, pris dans un sens distributif et comme l'un et l'autre.
La fortune pourtant habite en ces demeures ; Je la vois tous les jours entrer chez celui-ci, Chez celui-là.... [LA FONT., Fabl. VII, 12]
Celui-là, annonçant une proposition qui va suivre.
Il n'est enseignement pareil à celui-là, de fuir une tête éventée [LA FONT., Fabl. IX, 8]
Celui-là, celle-là, pris absolument et signifiant cette chose, cette action, ce fait, cette assertion, qu'on ne veut pas nommer, mais que la tournure de la phrase fait assez comprendre. Je ne m'attendais pas à celle-là, c'est-à-dire à cette nouvelle, à cette sottise.
Vous marier, vous, mon père ! - Moi-même en propre personne. - Je ne m'attendais pas à celui-là [REGNARD, Sérén. 6]
Celle-ci, sous-entendu lettre, se met quelquefois en commençant une lettre. Celle-ci est pour vous assurer.

REMARQUE

  • 1. Celui-là, celui-ci, disent certains grammairiens, ne peuvent être suivis du pronom relatif, et celui-ci qui disait, celui-là qui chantait ne valent rien. Cette assertion doit être restreinte ; celui-ci, celui-là étant déjà déterminés par l'adjonction des particules ci et là, ne permettent pas qu'on les détermine de nouveau par une phrase conjonctive ; ainsi on ne dira pas : ceux-là qui aiment Dieu gardent ses commandements. Mais si cette phrase conjonctive est non pas déterminative, mais simplement explicative, rien ne s'oppose à ce qu'on la reçoive, par exemple : Turenne et Condé.... celui-là, qui fut tué d'un coup de canon, fut enseveli dans son triomphe ; celui-ci, qui finit sa vie dans son lit, jouit longtemps de l'éclat de sa renommée. Avec c'est, c'était, celui-ci, celui-là admettent sans contestation après eux le pronom conjonctif : c'est celui-là qui m'a volé ; c'est celui-ci qu'il faut arrêter.
  • 2. Celui-là prend aussi après lui le pronom conjonctif, quand il y a quelques mots entre lui et le conjonctif. Celui-là est deux fois grand, qui, ayant toutes les perfections, n'a pas de langue pour en parler.
    âmes de bronze, humains, celui-là fut sans doute Armé de diamant, qui tenta cette route, Et le premier osa l'abîme défier [LA FONT., Fabl. VII, 12]
    Celui-là peut bien faire, qui ne nous aigrit plus par une grande fortune [LA BRUY., XII]
  • 3. Autrefois celui-là, celui-ci prenaient après eux le pronom conjonctif comme celui le prend.
    Mais qu'il soit une amour si forte Que celle-là que je vous porte, Cela ne se peut nullement [MALHERBE, dans GIRAULT-DUVIVIER]
    ... Le feu qui brûla Gomorrhe Ne fut jamais si véhément Que celui-là qui me dévore [VOITURE, ib.]
    Notre galant vous lorgne une fillette, De celles-là que je viens d'exprimer [LA FONT., dans le Dict. de DOCHEZ.]

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Et vraiement celui-là disoit bien, qui appeloit l'agriculture la mere et la nourrice de tous les autres arts [LA BOÉTIE, 147]
    Celle-là qui estoit en mal d'enfant et qui se tourmentoit [ID., 305]
    Ce souverain bien academique et peripatetique, qui est vivre selon icelle [nature], devient difficile à borner et exprimer ; et celuy des stoïciens, voisin à celui-là, qui est consentir à nature [MONT., IV, 305]
    Certes ceulx-ci [ces vers] ont je ne sçay quoy de plus vif et de plus bouillant, comme il les fait en sa plus verte jeunesse et eschauffé d'une belle et noble ardeur [ID., I, 222]

ÉTYMOLOGIE

  • Celui, et ci, là.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    CELUI-CI, CELUI-LÀ.
  • Celui-là, celle-là, pris absolument. Ajoutez :
  • Ne me dites pas celle-là, ne me dites pas une pareille chose, [, Gaz. des Trib. 6 nov. 1872, p. 1068]
  • REMARQUE

      Ajoutez :
    • 4. Autrefois on pouvait faire suivre celui-ci, celui-là d'un substantif joint par de.
      Mais j'aime bien ceux-là [vers] de Bèze, [RÉGNIER, Épig.]
      Cette tournure peut encore être employée. Nous dirions, par exemple, très bien en parlant de vers : J'aime bien ceux-ci de Voltaire ; et, en parlant de deux auteurs : à ceux-ci de Voltaire je préfère ceux-là de Racine.

celui-ci

CELUI-CI, CELLE-CI; et au pluriel, Ceux-ci, celles-ci. Pronom démonstratif qui signifie, Cet homme-ci, cette chose-ci, cette personne-ci. De tous ses domestiques, c'est celui-ci qui est le plus fidèle. Voilà plusieurs étoffes, prenez celle-ci. Je ne veux point de celle-ci.

Traductions

celui-ci

(səlɥisi)
pronom démonstratif pluriel ceux-ci (səsi)

celle-ci

דנן, הלז, זה, זֶה, דְּנַןeste, estoquesto, codestoهذاtahledetdasαυτόςthisnäinovoこれ이, 이것ditdettetoistoэтоdettaสิ่งนี้bunày这个 (sɛlsi) féminin pluriel celles-ci
désigne une chose ou une personne proche Je prends celle-ci.