cendreux, euse

CENDREUX, EUSE

(san-dreû, dreû-z') adj.
Souillé de cendre. Un habit tout cendreux. Une table toute cendreuse.
Fer cendreux, fer que le poli qu'on lui donne ne rend pas plus clair et auquel il demeure des taches couleur de cendre.
Terme de gravure. Planche dont le métal n'est pas pur.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Il commande à ses gens qu'ils amassent grande quantité de ceste terre legere et cendreuse [AMYOT, Sertor. 24]
    Au chat cendreux jamais ne tombe rien en gueule [COTGRAVE, ]

ÉTYMOLOGIE

  • Berry, cendroux ; provenç. cendros, cenros ; ital. ceneroso ; du latin cinerosus, de cinis (voy. CENDRE).

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • CENDREUX. Ajoutez : - REM. Le fer cendreux, l'acier cendreux est le fer, l'acier qui a de petites piqûres noirâtres provenant de substances étrangères.
    Sous l'action du laminoir,... il pénètre dans l'intérieur du bon fer des scories qui y sont incrustées par la pression et qui font des canons que nous appelons malsains, des canons terreux, cendreux [, Enquête, Traité de comm. avec l'Anglet. t. II, p. 28]