censier


Recherches associées à censier: brochant

CENSIER

(san-sié) adj. m.
Terme de jurisprudence féodale. Seigneur censier, ou, substantivement, censier, celui à qui le cens était dû.
Censier, censière, celui, celle qui devait le cens. Les censiers, les vilains. Celui, celle qui tient une cense à ferme.
Papier censier, ou, absolument, censier, livre où s'enregistraient les cens.

HISTORIQUE

  • XIVe s.
    La grange de Jean Leclerc, censier de Tremonvilliers [DU CANGE, censerius.]
  • XVe s.
    Et mesmement prirent et emmenerent plusieurs charrues aux censiers du mont Saint-Eloi emprès Arras [MONSTRELET, II, 6]
  • XVIe s.
    Les seigneurs censiers et rentiers peuvent proceder par saisie sur les heritages sujets à cens et rentes [LOYSEL, 524]
    Le seigneur n'est tenu faire vue à son rentier foncier ou censier [ID., 528]
    Le seigneur censier peut tenir, en sa main, les terres vacantes, et en faire les fruits siens, jusqu'à ce qu'il en soit reconnu [ID., 549]
    Tous les valets de chambre, et officiers censiers, tant de son capitaine que des autres seigneurs.... [CARLOIX, II, 18]

ÉTYMOLOGIE

  • Bas-lat. censerius, de census, cens ; wallon, seinsî, fermier.

censier

CENSIER. adj. m. T. de Jurispr. féodale. Il se disait De celui à qui le cens était dû. Seigneur censier.

Il se disait aussi Du livre où s'enregistraient les cens. Un livre censier, ou simplement et substantivement, Un censier.

censier

CENSIER, IÈRE. s. Celui, celle qui tient une cense à ferme. Le censier de tel propriétaire.

censier

Censier, Villicus.

censier


CENSIER, IèRE, adj. [San-sié, siè-re: 1re lon. 2e é fer. dout. au 1er, è moy. long au 2d.] Celui ou celle, à qui le cens est dû. Seigneur censier, Dame censière. — Papier censier, où sont écrits les cens et rentes. — Subst. Celui ou celle qui tient une cense à ferme. Il ne faut pas le confondre avec censitaire.