centon

CENTON

(san-ton) s. m.
Vers ou fragments de vers pris de quelque auteur.
On leur apprend à coudre en vers des centons de Virgile [J. J. ROUSSEAU, Ém. II]
Pièce de poésie composée de centons. Le centon d'Ausone. Terme de musique. Centon ou pastiche, œuvre composée de morceaux de divers auteurs.
Par extension, c'est un centon, c'est un ouvrage fait de morceaux empruntés.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Cecy ne touche pas les centons qui se publient pour centons, et j'en ay veu de très ingenieux en mon temps, entre aultres un sous le nom de capilupus, oultre les anciens [MONT., I, 157]

ÉTYMOLOGIE

  • Cento, couverture faite de plusieurs morceaux.

centon

CENTON. n. m. Pièce de poésie composée de vers ou fragments de vers pris de quelque auteur célèbre. Un centon d'Homère, un centon de Virgile.

Il se dit, par extension, d'un Ouvrage littéraire ou musical rempli de morceaux empruntés. Ce n'est qu'un centon.

centon


CENTON, s. m. [Santon, deux longues.] Ouvrage de Poésie, composé de vers, ou parties de vers, empruntés de quelque Auteur célèbre: "Les Centons d'Homère ou de Virgile. L'Acad. le met au singulier: on le dit plus ordinairement au pluriel. — Par extension, on apèle centon un ouvrage composé de morceaux dérobés. — Ce mot vient du latin cento, qui signifie un habit cousu de pièces.