cerveau

cerveau

n.m. [ du lat. cerebellum, cervelle ]
1. Masse nerveuse contenue dans la boîte crânienne et comprenant le cerveau, le cervelet et le bulbe rachidien ; encéphale.
2. Siège des facultés mentales : Il a le cerveau un peu dérangé
il est un peu fou ; cervelle, esprit, tête
3. Centre de direction, d'organisation ; personne qui a conçu, préparé un coup, une affaire : Le cerveau du cambriolage a été arrêté
4. Personne exceptionnellement intelligente : Cette femme est un cerveau

CERVEAU

(sèr-vô) s. m.
Masse de substance nerveuse qui occupe la cavité du crâne chez l'homme et les animaux vertébrés, et est un des principaux organes de la vie. Le cerveau est le centre des sensations et le siége des penchants, de l'intelligence et de la volonté. La substance, les ventricules, les membranes du cerveau. Transport au cerveau. Ce vin porte, monte au cerveau.
Il faut que ce matin à force de trop boire Il se soit troublé le cerveau [MOL., Amph. II, 1]
Rhume de cerveau, inflammation catarrhale de la membrane qui tapisse les fosses nasales, ainsi dit à cause d'une ancienne théorie qui supposait une communication entre les fosses nasales et le cerveau. Être pris du cerveau, avoir le cerveau pris, avoir un rhume de cerveau. En anatomie, plus particulièrement, et en distinguant le cerveau du cervelet, masse nerveuse qui s'étend du front aux fosses occipitales supérieures, et s'appuie en devant sur les voûtes orbitaires, en arrière sur les fosses moyennes de la base du crâne, et postérieurement sur la tente du cervelet.
Fig. Tête, esprit, raison, intelligence. Cerveau étroit. Pauvre cerveau.
Ce critique, changeant d'humeurs et de cerveau [RÉGNIER, Sat. v.]
Ce malheureux jaloux s'est blessé le cerveau [CORN., le Ment. I, 3]
Un homme à fort petit cerveau [MOL., le Dép. V, 1]
Ce galant homme a le cerveau blessé [ID., l'Étour. I, 4]
Parbleu ! dit le meunier, est bien fou du cerveau Qui prétend contenter tout le monde et son père [LA FONT., Fabl. III, 1]
Il [Démocrite] y joint les atomes, Enfants d'un cerveau creux, invisibles fantômes [ID., ib. VIII, 26]
Le courroux lui montant au cerveau [ID., Rém.]
On les traite de cerveaux faibles et blessés [BOSSUET, Oraison.]
Un prince dont le cerveau serait si malade [ID., Avert. 5]
Paul IV avait le cerveau encore plus blessé que Charles-Quint [VOLT., Mœurs, 126]
Ce Telliamed me paraît un peu blessé du cerveau [ID., Dial. XXIX, 11]
Il le crée, il le tire de son cerveau [J. J. ROUSS., Ém. IV]
Mon voisin, faible de cerveau, Ne boit jamais son vin sans eau [BÉRANG., Deo grat.]
Se creuser le cerveau, méditer profondément. Familièrement, s'alambiquer le cerveau, se fatiguer à des choses abstraites, trop subtiles.
Un seigneur comme M. le marquis ne doit pas se dessécher le cerveau dans ces vaines études [VOLT., Jeannot et Colin.]
Cerveau timbré, fêlé, mal timbré, malade, troublé, c'est-à-dire personne d'un esprit peu sain, dérangé. Cerveau brûlé, personne emportée, extravagante.
Voilà donc M. le duc d'Orléans livré à un homme de néant qu'il connaissait pleinement pour un cerveau brûlé, étroit et fougueux outre mesure [SAINT-SIMON, dans le Dict. de DOCHEZ.]
Cerveau creux, un rêveur, un visionnaire.
Les fondeurs appellent cerveau la partie supérieure ou le timbre de la cloche.
Cerveau de mer ou de Neptune, sorte de polypier pierreux.

HISTORIQUE

  • XIe s.
    De son cervel le temple [la tempe] en est rompant [, Ch. de Rol. CXXXII]
    Du chef [il] lui a le cervel espandut [, ib. CCLXXXIII]
  • XIIe s.
    Ne li sevrerent pas del chief tut le chapel, Mais al carnail del frunt retint e à la pel, Que tut à descuvert veïssiez le cervel [, Th. le mart. 151]
  • XIIIe s.
    Tant burent à lor volenté Qu'à Primaut le cervel bolut [devint bouillant] [, Ren. 3151]
  • XVIe s.
    Le cerveau se mettra en resverye, et ne baillera sentiment es nerfz, ne mouvement es muscles [RAB., Pant. III, 3]
    Les cerveaux s'eschaufferent davantage [LANOUE, 606]
    Le cerveau est double, anterieur et posterieur.... le posterieur est nomme cerebelle, à raison de sa petitesse, et l'anterieur à raison de sa grandeur a retenu le nom du tout, à sçavoir de cerveau, lequel est encore double, dextre et senestre [PARÉ, III, 6]
    Chacun brasse et cabasse et le cerveau se casse [LEROUX DE LINCY, Proverbes, t. II, p. 267]

ÉTYMOLOGIE

  • Bourguig. çarvéa ; provenç. cervel, servel ; catal. cervell ; ital. cervello ; bas-lat. cervellus ; du latin cerebellum, diminutif de cerebrum. L'ancien français est : au singulier, nominatif li cervels, li cerveax, régime le cervel ; au pluriel, nominatif li cervel, régime les cervels, les cerveax.

cerveau

CERVEAU. n. m. Masse de substance nerveuse enfermée dans la capacité osseuse du crâne et qui est un des principaux organes de la vie. Anatomie du cerveau de l'homme, d'un oiseau, d'un poisson. La capacité du cerveau. Cette blessure lui a découvert le cerveau. La substance du cerveau. Les ventricules du cerveau. Les membranes du cerveau. Les circonvolutions du cerveau.

Il désigne aussi, figurément, l'Organe de la pensée et, par suite, l'intelligence, le jugement. Son cerveau travaille. Cerveau étroit. Cerveau vide. Cet homme n'a jamais pu rien tirer de son cerveau.

Fig. et fam., Avoir le cerveau timbré, fêlé. Voyez TIMBRÉ, FÊLÉ.

Fig. et fam., Cerveau brûlé, Personne extravagante, téméraire, qui porte tout à l'excès.

Fig. et fam., Il a le cerveau creux. C'est un cerveau creux, C'est un visionnaire.

cerveau


CERVEAU, s. m. CERVELLE, s. f. [Cèrvo, Cèrvèle, 1re ê ouv. 2e dout. au sing. du 1er, lon au pl. Cerveaux: cette 2de è moy. et bref au 2d.] Le cerveau est la substance molle renfermée dans le crâne. La cervelle est la partie blanche, molle et spongieûse du cerveau. "Cerveau froid, humide, sec, débile, desséché. Être enrhumé du cerveau: avoir le cerveau pris, le cerveau vide. — "Manger de la cervelle. Il reçut un coup qui lui fit sortir la cervelle de la tête.
   CERVEAU se dit quelquefois pour signifier esprit. "Cerveau mal bâti, mal timbré; cerveau démonté, foible, débile; cerveau creux, visionaire. = S'alambiquer le cerveau, s'apliquer à quelque chôse avec une grande contention d'esprit. Le Rich. Port. met, s'alambiquer le cerveau de quelque chôse. L'Acad. ne met pas ce régime. = Tirer de son cerveau, produire quelque pensée, quelqu'ouvrage d'esprit. = Avoir le cerveau timbré, être un peu fou. = Cerveau brûlé, imagination ardente et déréglée. Il dit plus que tête chaude. "Antoinette Bourignon étoit un cerveau brûlé: elle prêchoit le fanatisme, et avoit fait des disciples. Le Prés. Hén.
   On dit d'un homme qui a été long-temps exposé à l'ardeur du soleil, et qui en a été incomodé: que le soleil lui a fait bouillir la cervelle, lui a desséché la cervelle. = On apèle, proverbialement, cervelle de lièvre, un homme qui a mauvaise mémoire. — On dit, dans le même stile, tenir, ou mettre en cervelle, tenir en peine, mettre en inquiétude.
   Rem. Les anciens Poètes employaient souvent cerveau et cervelle. Ces mots sont devenus bâs: ils ne sont plus du beau style. On ne dirait pas aujourd'hui, comme l'a fait autrefois Malherbe.
   Et moi, si de mes jours l'importune durée,
   Ne m'eût, en~ vieillissant, la cervelle empirée.
   Mais on dirait encôre, dans le st. fam. avec La Fontaine:
   Un Rat, hôte d'un champ, et de peu de cervelle,
   Des lâres paternels un jour se trouva soû.

Synonymes et Contraires

cerveau

nom masculin cerveau
1.  Siège des facultés mentales.
2.  Personne très intelligente.
génie, gloire, prodige, reine, roi, virtuose -familier: aigle, as, cacique, champion, crack, grosse tête -littéraire: lumière, phénix.
Traductions

cerveau

Gehirn, Hirn, Geist, Intelligenz, Kopf, Verstandbrainbrein, hersenen, hersens, knappe kop, verstand, hersenen, hersensגאון (ז), מוח (ז), גָּאוֹן, מוֹחַbreincervellmozekhjerneεγκέφαλος, μυαλόcerbocerebro, sesoaivotagy, agyvelőbenak, otakheilicervellocerebellum, cerebrumhjernecérebroмозгhjärnabeyin, akıl, dimağدِمَاغmozakmózgสมองnão头脑 (sɛʀvo)
nom masculin pluriel cerveaux
1. organe à l'intérieur de la tête de l'homme avoir une tumeur au cerveau
2. chose avec laquelle on pense faire travailler son cerveau
3. personne qui dirige, organise qqch le cerveau d'un attentat

cerveau

[cerveaux] (pl) [sɛʀvo] nm
(= organe) → brain
le cerveau humain → the human brain
C'est un cerveau → He's got brains.
(= chef) le cerveau de → the brains of
cerveau électronique nmelectronic brain