ceste

CESTE1

(sè-st') s. m.
Nom d'un gantelet de cuir souvent garni de plomb, qui servait aux anciens athlètes, pour combattre à coups de poings, dans les jeux publics. Le prix du ceste, le prix donné au vainqueur dans cette sorte de combat.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Pollux bon à combattre Aux cestes emplombés.... [RONSARD, 847]

ÉTYMOLOGIE

  • Caestus, le même que ceste 2, malgré ae.

CESTE2

(sè-st') s. m.
Terme de mythologie. La ceinture de Vénus, et aussi celle de Junon.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Estimant que ce fust le vrai ceste tant celebre dont Venus conjoint les amants [YVER, 561]
    Cythere entroit au bain, et te voyant près d'elle, Son ceste elle te baille afin de le garder [BONSARD, 277]
    Quand j'admire le ris de l'amour gracieux Et le ceste puissant de sa mere aux doux yeux [AM. JAMYN, Poésies, p. 173, dans LACURNE]

ÉTYMOLOGIE

  • En grec, piqué, bien piqué (sous-entendu, courroie), courroie bien piquée ; de piquer, à cause de l'instrument pointu qu'on emploie (voy. CENTRE).

ceste

CESTE. n. m. T. d'Antiquité. Espèce de gantelet de cuir, quelquefois garni de plomb, dont les athlètes se servaient dans les combats du pugilat. Il y a dans " l'Énéide " une belle description du combat du ceste.

ceste


CESTE, s. m. [On pron. l's: 1re è moy. 2° e muet
.] Espèce de gantelet garni de fer ou de plomb, dont les anciens Athlètes se servaient dans les combats du pugilat.