châtelain, aine

CHÂTELAIN, AINE

(châ-te-lin, lè-n') s. m. et f.
Terme de féodalité. Seigneur d'un manoir, qui avait droit de juridiction sur ses vassaux.
Le roturier qui dit par habitude qu'il tire son origine de quelque ancien baron ou de quelque châtelain [LA BRUY., XIV]
Celui qui commandait dans un château.
S. f. Châtelaine, la femme d'un châtelain ; la maîtresse d'un château.
Adj. Seigneur châtelain, dame châtelaine.
Autrefois les seigneurs châtelains de Picardie n'allaient guère voir les seigneurs châtelains du pays des Allobroges ; mais à présent que la société est perfectionnée.... [VOLTAIRE, Lett. Florian, 29 nov. 1764]
Au bout de huit jours je vis revenir mon homme qui m'apprit que le prince avait, non sans peine, obtenu du roi ma liberté ; ce qui me fut confirmé le même jour par le seigneur châtelain, qui vint me dire : vous êtes libre [LE SAGE, Gil Blas, IX, 9]
Qu'il avait de bon vin, Le seigneur châtelain [SCRIBE, Comte Ory, II, 5]
Juge châtelain, ou, simplement, châtelain, le juge pour un seigneur châtelain. Chaîne châtelaine, et aussi, substantivement, châtelaine, chaîne à laquelle sont suspendus des instruments de couture, des clefs, etc. et que les dames portent à leur ceinture.
Châtelaine, bijou qu'une femme porte suspendue à sa ceinture par un crochet. Bande d'étoffe de soie ou de laine que les femmes portent autour du cou pour se préserver du froid.

HISTORIQUE

  • XIIe s.
    Aussi com en la mer est puissanz la balaine, Sur touz autres poissons est dame et chastelaine [, Sax. XX]
  • XIIIe s.
    De celle estoire [flotte] fu chevetains Jehans de Neele, chastelains de Bruges [VILLEH., XXX.]
    Et por Diu, gardés vous que chascuns vaille un castelain au besoing [H. DE VALENC., VIII]
    Li chastelains de Coucy aima tant Qu'onc por amour nuls n'en ot douleur graindre [plus grande] [ANONYME, dans Couci]
    Et aporterent un escript qui avoit esté fait par l'accord des deux parties, par devant le chastelain du Louvre [, Livre des mét. 397]
    Vos ne troverez.... Conte, prince ne chasteleine Qui vos forface un fil de leine [, Ren. 10843]
    Il n'est dame ne chastelaine Que ge ne tenisse à vilaine, S'ele nel' daingnoit aesier D'avoir ung savoreux besier [, la Rose, 3465]
    Duc est la premiere dignité, et puis contes, et puis viscontes, et puis barons, et puis chastelains, et puis vavassor, et puis citaen, et puis vilain [, Liv. de just. 67]
    Ha ! très douce creature, Plus gente ke chastelaine [, Ms. de poésies fr. t. III, p. 1202, dans LACURNE]
    Li chiés [la tête] vint à terre et les mains, Et li bons chevax chastelains S'en est alez fuiant ariere, Et cil remaint en la poudriere [, Blanchandin, ms. f° 181, dans LACURNE]
  • XVe s.
    Il envoya jusqu'au chastel de Calais deux de ses escuyers, pour aller au chastelain, et savoir s'il estoit heure [FROISS., I, I, 327]
    Sur ces pilliers fut ceste tour estable Par très longtemps ; or la voi eslochier ; Pourquoi ? pource que j'ay veü clochier Le chastelain [E. DESCH., Poésies mss. f° 287, dans LACURNE]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. et espagn. castellan ; catal. castellá ; portug. castellao ; ital. castellano ; de castellanus, de castellum, château.