châtellenie

CHÂTELLENIE

(châ-tè-le-nie) s. f.
Seigneurie et juridiction d'un seigneur châtelain.
C'est pour cela que je viens me renfermer dans ma châtellenie [BAYARD et DUMANOIR, la Marquise de Prétintaille, sc. 9]
L'étendue d'une châtellenie.

HISTORIQUE

  • XVe s.
    Aussi seront delez nous ceux de Courtray, car c'est en nostre chastellenie [FROISS., II, II, 56]
    Le duc voulut faire desemparer Mondidier ; mais, pour l'affection qu'il veit que ce peuple de ces chastellenies luy portoit, il la fit reparer.... [COMM., III, 10]
    (Dans les siècles précédents on disait chastelerie.)

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. espagn. et ital. castellania ; de castellanus, châtelain.

châtellenie

CHÂTELLENIE. n. f. Seigneurie et juridiction du seigneur châtelain. Droit de châtellenie. Ériger une châtellenie en marquisat.

Il désignait aussi l'Étendue de pays placée sous la juridiction d'un châtelain. Cette paroisse, cette terre était de la châtellenie de tel lieu.

châtellenie


CHâTELLENIE, s. f. [1re et 4e. lon. 2e è moy. 3e et dern. e muet.] Seigneurie et Juridiction du Seigneur châtelain. — Certaine étendûe de pays sous cette Juridiction.