châtieur

CHÂTIEUR

(châ-ti-eur) s. m.
Celui qui châtie.
Cette déplorable façon de gouverner jeta enfin dans le dernier désespoir ce maître de la paix et de la guerre, ce distributeur de couronnes, ce châtieur des nations [Louis XIV] [SAINT-SIMON, 408, 112]

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Et en tel cas et en sanblavles est-il bien mestiers que li maris soit castieres de sa feme resnablement [BEAUMANOIR, LVII, 6]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. castiaire, castigador ; espagn. et portug. castigador ; du latin castigatorem, de castigare, châtier. Dans le vieux français et le provençal, chastiere, castiaire est le nominatif, répondant à castigátor ; chastieor, castigador est le régime, répondant à castigatórem.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • CHÂTIEUR. Ajoutez : - REM. Le Dictionnaire n'a de châtieur qu'un exemple de Saint-Simon. Longtemps auparavant, Balzac s'était servi de ce mot : Vous êtes le plus galant châtieur qui fut jamais, Lett. inédites, XXXVII éd. Tamizey-Larroque.