chéneau

(Mot repris de chéneaux)

chéneau

n.m. [ de chenal ]
Rigole ménagée à la base d'un toit et conduisant les eaux de pluie au tuyau de descente ; gouttière.

CHÉNEAU

(che-nô) s. m.
Sorte de canal en bois ou en plomb, portant à la gouttière les eaux du toit.

REMARQUE

  • L'Académie écrit chéneau avec un accent aigu ; mais cet accent n'est justifié ni par l'étymologie puisque chéneau n'est qu'une forme de chenal, ni par la prononciation usuelle des hommes de métier.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Dedans le bout d'iceluy bois j'emmancherai une autre piece de chenelle ou autre bois percé ; et pour soustenir les dites chenelles.... [PALISSY, 79]

ÉTYMOLOGIE

  • Forme dialectique de chenal ; Berry, échenet, échinal.

chêneau

CHÊNEAU. n. m. Jeune chêne. Des cotrets de chêneau.

chéneau

CHÉNEAU. n. m. T. de Charpenterie. Conduit de plomb, ou de bois, qui recueille les eaux du toit et les porte de la gouttière dans le tuyau de descente. On dit quelquefois CHENAL.
Traductions

chéneau

gutter