chétif

(Mot repris de chétives)

chétif, ive

adj. [ du lat. captivus, captif, donc malheureux ]
1. De faible constitution ; qui manque de vigueur : Un enfant chétif fluet, malingre ; robuste, vigoureux
2. Litt. Qui manque d'ampleur, d'importance : Des revenus chétifs faible, maigre, modique ; appréciable, considérable, important

chétif

CHÉTIF, IVE. adj. Qui est faible, débile. Il se dit des Personnes ou des Choses qui n'ont pas l'apparence ou les qualités, la force qu'elles devraient avoir. Ces enfants sont d'une complexion chétive. Un fermier qui a des moutons fort chétifs. Faire une chétive récolte. Il leur a fait une chétive réception.

Fam., Avoir chétive mine, Avoir une apparence maladive ou misérable.

chétif


CHÉTIF, IVE, adj. [L'é est fermé: il doit être marqué d'un acc. aigu. C'est l'ortographe et la prononc. la plus autorisée. Dans le Dict. Gramm. on l'écrit sans acc. en avertissant que dans le Dict. d'Ort. il est avec l'acc. aigu. L'Acad. l'écrit avec l'acc. sur l'é: Trév. et Rich. sans accent. Dans le Rich. Port. avec l'accent: l'f se prononce au masc. Aûtrefois on écrivait chetifve au fém.] 1°. Vil, méprisable. Chétive créatûre. = 2°. Mauvais dans son espèce; moutons fort chétifs. Faire une chétive récolte; chétive recrûe, réception, chère, etc. Avoir chétive mine. La mine bâsse, ou l'air malade.
   Rem. Ce mot est plus du style familier que du beau style.
   Et c'est par là, beau sire,
   Que moi chétif, vous prise et vos admire.        Rouss.
Aûtrefois on lui donait le sens de malheureux, témoin Malherbe.
   Et celui qui chétif aux misères sucombe...
   Pendant que le chétif en ce point se lamente.

Synonymes et Contraires

chétif

adjectif chétif
Traductions

chétif

(ʃetif)

chétive

puny, sicklyחלשלוש (ת), כחוש (ת)armzalig, karig, nietig, onbeduidend, schraal, ziekelijk, zwakstentato, stentino (ʃetiv)
adjectif
maigre et fragile enfant chétif

chétif

[ʃetif, iv] adjpuny, stunted