chœur

(Mot repris de chœurs)

chœur

[ kœr] n.m. [ lat. chorus, gr. khoros ]
1. Groupe de personnes chantant une œuvre musicale : Les chœurs de l'Opéra. Un chœur paroissial chorale
2. Morceau de musique pour plusieurs voix : Le chœur des bohémiens dans « le Trouvère » de Verdi.
3. Dans l'Antiquité grecque, ensemble des acteurs (choreutes) qui chantaient ou déclamaient un texte commentant l'action ; dans le théâtre antique et classique, ce texte ponctuant l'action : Dans la tragédie grecque, le chœur exprimait les sentiments des spectateurs.
4. Groupe de personnes ayant le même but, la même attitude ; expression de ce groupe : Le chœur des adversaires de la mondialisation.
5. Partie d'une église réservée au clergé et aux chanteurs.
En chœur,
ensemble : Ils ont repris en chœur le refrain ; unanimement : Le comité l'a approuvé en chœur.
Enfant de chœur,
enfant qui seconde le prêtre pendant la messe catholique ; fam., homme naïf et crédule : Ce n'est pas un enfant de chœur il connaît la vie

CHŒUR

(keur) s. m.
Terme de l'antiquité grecque. Ensemble de gens qui dansent ou marchent en cadence : ce sens n'est guère usité que dans la poésie ou en parlant des anciens. Apollon musagète dirige le chœur des muses. Diane guide les chœurs des nymphes.
Formant des chœurs de danse, portant des corbeilles [J. J. ROUSS., Ém. v.]
Faunes, sylvains, bacchantes et dryades, Autour de moi formez des chœurs joyeux [BÉRANGER, Vin de Chypre.]
Dans la tragédie ou comédie grecque, réunion de gens qui marchaient ou dansaient ensemble en chantant ou déclamant des vers lyriques ; sorte de personnage collectif et chantant, soit qu'il occupât les intermèdes, soit qu'il intervînt dans le cours même de la pièce.
La tragédie, informe et grossière en naissant, N'était qu'un simple chœur où chacun, en dansant, Et du dieu des raisins entonnant les louanges, S'efforçait d'attirer de fertiles vendanges [BOILEAU, Art p. III]
Sophocle .... intéressa le chœur dans toute l'action [ID., ib.]
Par extension de l'antique, les membres d'un corps de ballet qui dansent ensemble.
Les coryphées sont employés utilement dans les chœurs qui offrent l'image de ceux des Grecs [NOVERRE, Lett. XXV, Sur les arts imitateurs.]
Dame de chœurs, celle qui danse dans les chœurs et qui ne danse pas seule. Par extension, ce que les chœurs chantent ou sont supposés chanter. Les chœurs d'Eschyle. Il y a de beaux chœurs dans cet opéra. Racine a mis des chœurs dans Esther et dans Athalie.
Réunion de personnes qui chantent ensemble, sans figurer marche ni danse. Les chœurs de l'opéra. Un chœur de vieillards, de jeunes filles. Être engagé dans les chœurs.
Pourquoi une actrice des chœurs discordants de l'Académie royale de musique a-t-elle été trois jours dans sa cave [avant d'être enterrée] ? [VOLT., Dial. XX]
Terme d'église. Ceux qui chantent. Le chœur répond au célébrant. Terme de théologie. Les neuf chœurs des anges, les neuf ordres de la hiérarchie céleste.
De tous les chœurs des cieux va remplir les souhaits [ROTR., St. Gen. IV, 6]
Partie de l'église où l'on chante l'office divin, et qui est en tête de la nef. Avoir place au chœur. Le service du chœur.
Il serait bien dur qu'un grand chanoine fût sujet au chœur, pendant que le trésorier, l'archidiacre, le pénitencier et le grand vicaire s'en croient exempts [LA BRUY., XIV]
Enfants de chœur, enfants employés dans le chœur au chant des offices, et, plus souvent encore, aux petites besognes d'église, comme servir le vin au prêtre, etc. Tondu comme un enfant de chœur, se dit d'un homme dont les cheveux sont coupés de très près, ou même qui est chauve. Dans les couvents de filles, religieuses du chœur, dames du chœur, toutes les religieuses qui ne sont point converses.
Terme de musique. Composition de musique à plusieurs parties et exécutée par plusieurs voix pour chaque partie. Le chœur des démons dans Orphée. Le chœur des chasseurs dans Robin des bois. Le chœur des soldats dans Œdipe à Colone est un chœur à trois parties qui commence par un unisson. Ce chœur est écrit à cinq parties. Chœur réel, quatuor dans lequel chaque voix a une mélodie distincte. Se dit encore en parlant des grandes subdivisions d'un orchestre. Le chœur des cuivres.
Dans le langage ordinaire, chant exécuté par plusieurs voix ensemble. Chanter en chœur. On répéta le refrain en chœur.

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Quant il furent entré el cuer, Chascuns vousist bien estre fuer [hors], Car trestuit si grant paor orent [RUTEB., 316]
    Et s'en entre dedenz le cuer à ses barons qui portent sa corone et la pome [, Ass. de Jér. I, 30]
  • XVIe s.
    Et le maistre du chœur [des poëtes, Virgile], après avoir estalé les noms des plus grands Romains en sa paincture, finit en ceste maniere : His dantem jura Catonem [MONT., I, 267]
    Pensons-nous que les enfants de chœur prennent grand plaisir à la musique ? la satiété la leur rend plus tost ennuyeuse [ID., I, 331]

ÉTYMOLOGIE

  • Le latin chorus, en grec, danse.
Traductions

chœur

Chor, Sängerchorchoir, chorus, coirkoor, rei, zangkoor, koorzang, rei [Griekse tragedie], samenzangמקהלה (נ), שיר מקהלה (ז), מַקְהֵלָהkoorcorkorχορός, χορωδίαĥorocorochoruscoro, coralхорkor, körcoroكُوْرَسsborkuorozbor聖歌隊합창단korchórคณะร้องเพลงประสานเสียงkorodàn đồng ca唱诗班Хор (kœʀ)
nom masculin
1. ensemble de chanteurs faire partie d'un chœur
2. ensemble répondre en chœur
3. musique composée pour un ensemble dechanteurs un chœur d'opéra
4. partie d'une église où ont lieu les cérémonies La statue a été placée dans le chœur.

chœur

[kœʀ] nm
(= chorale) → choir
(OPÉRA, THÉÂTRE)chorus
en chœur → in chorus
(ARCHITECTURE)choir, chancel