champéage

CHAMPÉAGE

(chan-pé-a-j') s. m.
Droit que quelques communes ont encore de faire paître leurs bestiaux sur des terrains vagues.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Pasturage et champeage de bestes, en heritage d'autruy qui n'est clos ne deffensable, n'acquiert droit de possession ne prescription sans titre vallable [, Coustumier génér. t. II, p. 263]

ÉTYMOLOGIE

  • Champ. Il y avait autrefois le verbe champayer.
    Les habitants des villes et villages peuvent mener et faire mener leurs bestes grosses et menues champayer et pasturer es lieux de vaine pasture, [, Coustumier génér. t. I, p. 210]