champêtre

(Mot repris de champetre)

champêtre

adj.
Litt. Qui se rapporte à la campagne, aux champs ; qui évoque la vie à la campagne : Un bal champêtre.

CHAMPÊTRE

(chan-pê-tr') adj.
Qui appartient, qui a rapport aux champs ; qui est dans les champs, loin des villes. Vie, site, musique champêtre. Les divinités champêtres des païens.
La table où l'on servit le champêtre repas [LA FONT., Phil. et Bau.]
Les moines s'étaient proposé pour modèle de leur vie celle de ces ouvriers champêtres qui gagnent leur vie par le travail [FÉN., XVII, 401]
Ce vieillard au héros.... offre un festin champêtre [VOLT., Henr. I]
Elle [une jeune fille] brille surtout dans nos champêtres jeux [ID., Scythes, I, 1]
Tout cela donne à cette maison un air plus champêtre, plus vivant, plus animé, plus gai [J. J. ROUSS., Hél. IV, 10]
Il était si naturel d'opposer les mœurs champêtres aux mœurs de la cour [VOLT., Lett. d'Argental, 19 déc. 1766]
Ô muses, vous savez.... Si mon cœur dévorait vos champêtres histoires, Cet âge d'or si cher à vos doctes mémoires [A. CHÉN., Élég. XI]
Garde champêtre, garde préposé à la police des campagnes.

HISTORIQUE

  • XIe s.
    Qui ad aver campestre [, Lois de Guill. 18]
  • XIIIe s.
    Aucun uzage sunt es bones viles de mesonner et de plusors autres cozes, qui ne sunt pas es viles campestres [BEAUMANOIR, XXIV, 22]
  • XIVe s.
    Lieux desers de coustivement champestre [BERCHEURE, f° 52, verso.]
  • XVe s.
    Le mareschal s'en alla à Botun, qui est une grosse ville champestre, qui tost fut pillée [, Bouciq. II, 21]
    Ils virent bien six mille Liegeois partant de leur ost et bataille, lesquels s'en alloient moult legerement, fuyant vers une ville champestre [MONSTREL., I, 50]
  • XVIe s.
    Une vie champestre et rustique [AMYOT, Arist. et Caton, 2]
    Herbes champestres, cichorée, buglosse et semblables autres [O. DE SERRES, 336]
    Visitants l'isle, ils remarquoient les terres mieulx cultivées et maisons champestres mieulx gouvernées [MONT., II, 9]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. espagn. et ital. campestre ; du latin campestris, de campus (voy. CHAMP).

champêtre

CHAMPÊTRE. adj. des deux genres. Qui appartient, qui a rapport aux champs ou Qui est éloigné des villes. Travaux, soins champêtres. Plaisirs, divertissements champêtres. Vie champêtre. Musique champêtre. Site champêtre. Maison, lieu, séjour champêtre.

Garde champêtre. Voyez GARDE.

En termes de Mythologie, Dieux champêtres, divinités champêtres, Les divinités qui présidaient aux biens de la terre et qui étaient particulièrement adorées aux champs.

champêtre


CHAMPêTRE, adj. [Chanpêtre: 1re lon. 2e ê ouv. et lon.] Qui apartient aux champs; maison, lieu champêtre, musique champêtre. — Solitaire, éloigné des villes, vie champêtre. = Ordinairement il suit le substantif. En vers, il peut le précéder.
   Achevons de dicter ces champêtres leçons.
       De Lille.
  J'obtiens souvent le prix des champêtres chansons.
      Gres.
  De vos champêtres airs répétez les plus beaux. Id.
Cette dernière inversion est un peu dûre. C'est que les adjectifs de plusieurs syllabes ne font guère bien devant les substantifs monosyllabes.
   Rem. Champêtre ne se dit point des persones. On ne dit point un homme champêtre, pour dire, un homme qui vit à la campagne. Voy. PROSPèRE.

Synonymes et Contraires

champêtre

adjectif champêtre
Littéraire. Qui se rapporte à la campagne.
Traductions

champêtre

landelijklandligländlichcountry-style, country, ruralcampestresveitalegurcampestrelandliglandlig (ʃɑ̃pɛtʀ)
adjectif
qui a lieu à la campagne un repas champêtre

champêtre

[ʃɑ̃pɛtʀ] adjcountry modif, rural