chance

chance

n.f. [ du lat. cadere, tomber ]
1. Sort favorable ; part d'imprévu heureux liée aux événements : Avoir de la chance au jeu
malchance : Les footballeurs ont eu de la chance car la pluie s'est arrêtée dès le début du match.
2. (Surtout au pl.) Probabilité que qqch se produise : Elle a toutes les chances de réussir l'examen. Il y a de grandes chances que son livre paraisse en juin.
Bonne chance !,
souhait de succès adressé à qqn.
Donner sa chance à qqn,
lui donner la possibilité de réussir : Ce chef d'entreprise donne leur chance à d'anciens délinquants.
Porter chance à qqn,
lui permettre involontairement de réussir, lui porter bonheur : Ce tee-shirt lui porte chance.

CHANCE

(chan-s') s. f.
Façon d'advenir, suivant des conditions qui ne nous sont pas connues. La chance des armes. Nous en courrons la chance.
J'abandonne à leur chance et mes sens et mon âme ; Qu'ils aillent où Dieu sait, chacun de leur côté [LAMART., Harm. IV, 11]
Pousser sa chance, suivre sa fortune, tenir bon.
Il a poussé sa chance [MOLIÈRE, Fâch. I, 1]
Rompre la chance, faire manquer une affaire.
Au hasard du succès sacrifions des soins ; Et s'il poursuit encore à rompre notre chance, J'y consens, ôtez-lui toute notre assistance [MOL., l'Étour. III, 1]
Rompre la chance, se dit à l'écarté lorsqu'un joueur ayant gagné plusieurs fois de suite, un nouvel adversaire lui est opposé pour changer la fortune du jeu. Conter sa chance, conter l'aventure qu'on a eue, conter son sort.
Lui conter sa chance [MOL., Éc. des maris, III, 2]
Il fut trouver son cousin, lui conta sa chance [HAMILT., Gramm. 9]
Par forme de souhait, bonne chance ! c'est-à-dire je souhaite que vous réussissiez.
Absolument et abusivement heureux hasard, bonne fortune. Il aura de la chance s'il s'en tire. Je n'ai pas de chance au jeu Quelle chance de vous rencontrer ! Poursuivez pendant que vous êtes en chance. Pauvres gens, ils n'ont vraiment pas de chance.
Je finis, et je vous souhaite Une victoire très complète, Chance à tous jeux, de la santé [LA FONT., Lettres, XXIII]
La probabilité qu'il y a qu'une chose arrive ou non. En jetant en l'air une pièce de monnaie, il y a autant de chance pour qu'elle tombe sur pile que sur face. Les chances de mort aux différents âges. Il n'a aucune chance de salut. Calculer les chances.
On met ainsi presque toutes les chances contre soi [J. J. ROUSS., Contr. III, 6]
En mathématiques, la théorie des chances, le calcul des probabilités.
Sorte de jeu de dés.
Ils jouaient à la chance à deux dés [HAMILT., Gram. 11]
Fig. La chance tourne, a tourné, c'est-à-dire les dés tournent, ont tourné, les choses changent, ont changé de face.
Ah ! mon pauvre garçon, la chance a bien tourné ! Pourrais-tu de mon sort deviner l'injustice ? [MOL., l'Étour. II, 7]
Que si d'un sort fâcheux la maligne inconstance Vient, par un coup fâcheux, faire tourner la chance [BOILEAU, Sat. IV]
Fig.
C'en est fait pour jamais, la chance en est jetée [RÉGNIER, Élég. 2]
Donner la chance, livrer la chance, livrer chance, se dit quand le joueur, qui tient le cornet, nomme le point qu'il veut avoir en sa faveur. Fig.
Le duc de Chevreuse livrait chance à tout le monde [provoquait] en plein salon et y disputait contre tout venant [SAINT-SIMON, 238, 176]
Terme de métier. Pot de terre dans lequel on blanchit les épingles de fer.

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Tornée lor est la cheance Du dé en perte et mescheance [, Hist. de France en vers à la suite du roman de Fauvel, ms. n° 6812, f° 72, dans LACURNE, au mot dé]
    Fors que Gentillesce sa fille, Cousine a prochaine cheance [a chance prochaine pour sa cousine], Tant la tient fortune en balance [, la Rose, 6592]
    Nus deicier ne puet ne ne doit fere ne achater dez ploumez, quelque chance que il doinent [donnent], de quoi qu'il soient ploumez, soit de vif ou de plons [, Livre des mét. 182]
  • XIVe s.
    .... Point de plus vaillant homme, Ne qui plus de victores, pour vigueur, pour cheance, Heüst [eût] : quar douze fois [il] vainquit le roi de France [, Girart de Ross. V. 278]
  • XVe s.
    Quand il cognoist qu'en hasart gist sa chance [CH. D'ORL., Rondeau, p. 288]
  • XVIe s.
    Je pose sus le bout de la table en mon cabinet tous les sacs du deffendeur, et lui livre chance premierement [je jette les dés pour lui] [RAB., Pant. III, 37]
    Là [il] jouoyt à la blanche, à la chance à trois dez, à la table.... [ID., Garg. I, 22]
    Maintenant la chance est tellement tournée, qu'ils sont devenus cousins des rois et des empereurs [CALVIN, Instit. 919]
    J'aime mieulx me resouldre à quelque party que ce soit, aprez que la chance est livrée [le sort jeté, l'affaire engagée] [MONT., III, 47]
    Mais si la chance tourne.... [ID., IV, 53]
    Ce fut lui qui livra de chance [donna le signal, commença], en criant, haut les bras [D'AUB., Hist. II, 393]
    Ce petit combat livra de chance, et resveilla les uns et les autres à la guerre, de laquelle on doutoit auparavant [ID., ib. II, 433]
    Il avoit le jour precedent gaigné six mille escus à la chance à trois dez [CARLOIX, III, 20]
    J'ay joué comme aux dés mon cœur et mes amours ; Arriere bien ou mal, la chance en est jettée [RONS., 229]
    Il n'est chance qui ne retourne [LEROUX DE LINCY, Prov. t. II, 314]

ÉTYMOLOGIE

  • Picard, cince ; anc. franç. cheance, du part. cheant, de choir. Provenç. cazensa ; ital. cadenza ; bas-lat. cadentia, du latin cadens, tombant, de cadere, choir (voy. CHOIR) ; comparez CADENCE.

chance

CHANCE. n. f. Tout événement, heureux ou malheureux, qui peut résulter d'un ordre de choses donné. Il y a beaucoup de chances possibles. Chance favorable. Chance de succès. Souhaiter bonne chance à quelqu'un. Courir la chance. Se mettre à couvert de toute chance.

Au pluriel, il se dit aussi pour Probabilités. Calculer les chances de mort aux différents âges.

Fam., Bonne chance! se dit en forme de souhait.

La chance est pour vous, Vous avez une chance favorable.

La chance a tourné, Les choses ont changé de face. Il avait tout le monde pour lui, contre lui, mais la chance a tourné.

Il se dit familièrement pour désigner, d'une manière absolue, un Hasard heureux, une fortune favorable. Il a de la chance. Il n'a pas de chance. Pas de chance!

chance

Chance, f. penac. Est dit pour Cheance, comme au jeu des dez, a cadentia siue a casu aleae, Car le mot vient de Cheoir, Cadere, Dont le participe present est Cheant, Cadens, Et le poinct qui est au premier ject du dé est venu, c'est la Chance, ce que Lucian dit aux Saturnales: kai tois allois, éis tên monada kulioménou tou kubou, soi tên héxada hupéranô aéi phainésthai. Ainsi lon dit Chance pour fortune, comme, La chance a tourné, Fortuna variauit, Liu. lib. 23. et se prend tant pour le mal que pour le bien.

chance

La Chance estoit tournée, Iam verterat fortuna, B. ex Liuio.

chance


CHANCE, s. f. [1re lon. 2e e muet.] 1°. Sorte de jeu de dés. Jouer à la chance. = Fig. Heureûse fortune. Bonne chance; être en chance; la chance a tourné.
   Le proverbe dit, que chance vaut mieux que bien jouer; il vaut mieux être heureux qu'habile; ce qui s'aplique à toute sorte d'afaires. — Conter sa chance, ses aventûres, ses déplaisirs. — Livrer chance à quelqu'un, le défier, le provoquer à la dispute.

Synonymes et Contraires

chance

nom féminin chance
1.  Possibilité qu'une chose se produise.
2.  Sort favorable.
aubaine, bonheur, bonne étoile, heureux hasard, providence -familier: baraka, bol, pot, veine -littéraire: bonne fortune.
avatar, calamité, catastrophe, déboire, malchance, mauvais œil -familier: déveine, guigne -littéraire: adversité, infortune -populaire: poisse, scoumoune -vieux: guignon.
Traductions

chance

Chance, Glück, Massel, Gelegenheit, Vermögenluck, chance, fortune, break, luckiness, mercy, likelihood, opportunitygeluk, kans, uitzicht, bof, mazzel, toeval, zwijn, succes, fortuin, gelegenheidגד (ז), יד הגורל (נ), מזל (ז), מקרה (ז), סיכוי (ז), פור (ז), פיס (ז), מַזָּל, פּוּר, פַּיִסštěstí, majlant, příležitostτύχη, ευκαιρίαbonŝanco, ŝancosuerte, fortuna, oportunidadnala运气, 好运, 幸运, 机会, 财富счастье, шанс, везение, возможность, состояниеfortuna, cuccagna, probabilità, ventura, opportunitàثَرْوَة, حَظٌ, فُرْصَّةٌformue, held, mulighedomaisuus, onni, tilaisuusbogatstvo, prilika, sreća大金, 機会, 運기회, 운명, 재산formue, hell, mulighetfortuna, możliwość, szczęściefortuna, oportunidade, sorteförmögenhet, möjlighet, turโชค, โอกาส, ทรัพย์สมบัติมากมายfırsat, şans, servetcơ hội, tài sản to lớn, vận mayшанс機會 (ʃɑ̃s)
nom féminin
1. résultat heureux ou malheureux de qqch souhaiter bonne chance à qqn
2. résultat heureux de qqch avoir de la chance Quelle chance !
3. possibilité qu'une chose se produise Il y a de fortes chances qu'il vienne demain.

chance

[ʃɑ̃s]
nf
(= heureux hasard) la chance → luck
avoir de la chance → to be lucky
Tu as de la chance de partir au soleil! → You're lucky, going off to the sun!
bonne chance! → good luck!
par chance → luckily
je n'ai pas de chance (cette fois) → I'm out of luck; (en général) → I never have any luck
c'est une chance → that's a bit of luck
C'est une chance, on a un train dans cinq minutes → That's a bit of luck, there's a train in five minutes.
encore une chance que ...
Encore une chance qu'il ne se soit pas plaint! → It's lucky that he didn't complain!
je n'ai pas eu cette chance → I didn't get the chance
(estimation de probabilité) une chance sur deux → a fifty-fifty chance, a one-in-two chance
il a une chance sur dix de s'en tirer → he has a one-in-ten chance of getting off
avoir une chance de faire qch
On a une chance de s'en tirer sans amende → There's a chance that we'll get away without having to pay a fine.
Il n'a aucune chance → He's got no chance.
(= occasion de réussir) donner sa chance à qn → to give sb a chance
la chance de sa vie → the chance of a lifetime
la dernière chance de qn → sb's last chance
Rends-toi, Joe, c'est ta dernière chance! → Give yourself up Joe, it's your last chance!
de la dernière chance [conférence, négociations, réunion, épreuve, opération, manifestation] → last-ditch
tenter l'opération de la dernière chance → to make a last-ditch attempt chances
nfpl (= probabilités) → chances
avoir des chances de → to have a good chance of
Il a des chances de réussir → He's got a good chance of passing.
Il a des chances de gagner → He has a good chance of winning.
Il y a de fortes chances pour que Paul soit malade → It's highly likely that Paul is ill.
compromettre ses chances → to jeopardize one's chances