chancelant, ante


Recherches associées à chancelant, ante: vacillant

CHANCELANT, ANTE

(chan-se-lan, lan-t') adj.
Qui chancelle.
Il sent ses genoux chancelants [FÉN., Tél. XVIII]
Et d'un pas chancelant marche vers on vainqueur [VOLT., Alz. I, 1]
Et lorsque, tout fumant d'une vineuse haleine, Sur vos pieds chancelants vous vous tenez à peine [REGNARD, Distrait, I, 6]
Qui n'est pas solide, en parlant des choses. Un pont chancelant.
Fig. Santé, foi chancelante.
Multitude déjà tout ébranlée et chancelante [VAUGEL., Q. C. liv. III, dans RICHELET]
Il croit que le climat, en dépit de la guerre, Pourra prêter l'épaule au monde chancelant [CORN., Mort de P. I, 1]
Courroux chancelant [ID., Sertor. III, 4]
J'ai trouvé son courroux chancelant, incertain [RAC., Ath. III, 3]
À combien de familles de gentilshommes presque chancelantes n'a-t-il pas tendu des mains charitables ? [MASS., Villeroy.]
Dans ces vives terreurs les villes chancelantes, N'osant lui résister [à César], n'osant le recevoir [BRÉBEUF, Phars. II]
J'entends un prêtre saint dont la voix chancelante Dit la prière des tombeaux [V. HUGO, Odes, I, 7]