chantepleure


Recherches associées à chantepleure: champlure

CHANTEPLEURE

(chan-te-pleu-r') s. f.
Sorte d'entonnoir qui a un long tuyau percé de trous pour faire couler les liquides dans un tonneau sans les troubler.
Depuis deux jours on m'entretient Pour savoir d'où vient chantepleure ; Du chagrin que j'en ai, je meure, Si je savais d'où ce mot vient, Je l'y renverrais tout à l'heure, [, Le chevalier DE CAILLY, dans RICHELET]
Fente dans un mur de clôture ou de terrasse pour le passage des eaux.
Robinet d'un tonneau à vin, à cidre ou à bière.
Arrosoir de jardinier, à queue longue et étroite.
Rigole ouverte dans la berge d'une rivière.
Sorte de tonneau dans lequel on foule, en certains vignobles, le raisin avant de le descendre dans la cuve.

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Vesci une cantepleure qu'on puet faire en un hanap [DE LABORDE, Émaux, p. 204]
    Je puis avoir nom chantepleure, Qui de deuil chante et de tristor [, Chanson dans Berte aux granz piés]
    Car le juge de verité Punira nostre iniquité Par la balance d'equité, Qui ou val de la chantepleure Nous boute en grand adversité [J. DE MEUNG, Tr. 1353]
    Qu'il ait en le [la] maison cantepleures, et ke li pavemens soit arousés d'ewe froide [ALEBRANT, f° 22]
  • XIVe s.
    Une chantepleure d'argent verré, esmaillé par la panse, et a, au bout dessus, un esmail [DE LABORDE, Émaux, p. 204]
  • XVIe s.
    Quaresmeprenant avoyt les temples, comme une chantepleure ; les joues, comme deux sabbots [RAB., Pant. IV, 31]
    Par l'instrument appellé chante-pleure, l'eau ramonte tant qu'on veut.... La chante-pleure n'est autre chose que deux tuiaux d'esgale longueur et grosseur, joints ensemble faisans deux branches de telle figure que ceste lettre grecque (lambda) [O. DE SERRES, 769]

ÉTYMOLOGIE

  • Norm. champelure, cannelle du tonneau ; picard, champleuse ; de chanter et pleurer, à cause du murmure que fait entendre le liquide en s'écoulant.

chantepleure

CHANTEPLEURE. n. f. T. d'Arts. Sorte d'entonnoir qui a un long tuyau percé de plusieurs trous par le bout inférieur, pour faire couler du vin ou quelque autre liqueur dans un tonneau, sans le troubler.

Il désigne aussi le Robinet d'un tonneau de vin, de cidre, etc., et le Pressoir à robinet d'écoulement où l'on foule le raisin avant de le transporter dans la cuve.

Il se dit également d'une Fente qu'on pratique dans les murs de clôture ou de terrasse pour laisser les eaux pénétrer ou s'écouler facilement. Voyez BARBACANE.

chantepleure

Une chantepleure, Clepsydra.

chantepleûre


CHANTEPLEûRE, s. f. [1re et 3e lon. 2e et dern. e muet.] 1°. Entonoir qui a un long tuyau percé de plusieurs trous par le bout d'en bâs, pour faire couler du vin ou quelqu'autre liqueur dans un muid de vin, sans le troubler. = 2°. Fente qu'on pratique dans des murs, pour laisser écouler les eaux.