chapelet


Recherches associées à chapelet: rosaire

chapelet

n.m. [ dimin. de chapeau ]
1. Collier à plusieurs grains enfilés, que l'on fait glisser entre les doigts en récitant des prières ; ensemble des prières récitées : Chapelet bouddhique, musulman. Dire son chapelet.
2. Succession, suite d'objets ou de paroles : Cette rue comporte un chapelet de dos-d'âne. Le piéton débita un chapelet d'injures à l'automobiliste cascade, kyrielle

chapelet

(ʃaplɛ)
nom masculin
1. collier de grains utilisé pour réciter des prières faire glisser un chapelet entre ses doigts
2. figuré série de choses identiques un chapelet d'oignons un chapelet d'injures

CHAPELET

(cha-pe-lè ; le t ne se lie pas dans le parler ordinaire ; au pluriel l's se lie : des cha-pe-lè-z à gros grains ; chapelets rime avec traits, succès, paix) s. m.
Petit chapeau. Donner le chapelet, marier ; locution tirée de la coutume de mettre sur la tête des nouvelles mariées un chapelet de romarin. Ce sens est tombé en désuétude.
Objet de dévotion en forme de collier, fait de grains enfilés et composé de cinq dizaines d'avés, au lieu que le rosaire est composé de quinze dizaines d'Avés ; à chaque dizaine est un plus gros grain sur lequel on dit le Pater. Les prières mêmes qu'on dit sur un chapelet. Les Orientaux ont aussi des espèces de chapelets.
Elle sait .... [ce] Que valent chapelets, grains bénits enfilés [RÉGNIER, Sat. XII]
Les sœurs disent le chapelet en travaillant [BOSSUET, Règl.]
Le vieux connétable de Montmorency disait son chapelet au milieu des camps [CHATEAUB., Génie, I, VI, 5]
Fig. Il n'a pas gagné cela en disant son chapelet, se dit quand quelqu'un est puni d'une faute. Fig. Le chapelet se défile, commence à se défiler, se dit d'une famille, d'une société dont plusieurs membres viennent successivement à manquer. Fig. et familièrement. Défiler un chapelet, son chapelet, débiter avec volubilité tout ce qu'on sait sur une matière ; parler de mémoire et sans comprendre ce qu'on dit, sans s'en rendre compte ; dire à quelqu'un tout ce qu'on a à lui reprocher.
Tout ce qui a quelque analogie avec l'arrangement des grains d'un chapelet. Les enfants font des chapelets de marrons d'Inde. Fig.
D'amis nombreux quelle troupe riante, Et de beautés quel brillant chapelet ! [BÉRANG., Cordon.]
Terme d'architecture. Baguette découpée et formant une suite de grains, perles ou olives. Terme de dessin. Suite d'ornements qui se suivent ou s'enchevêtrent. Cercle de bulles qui se forme au-dessus de l'eau-de-vie qu'on agite. Terme de pêche. Balles de plomb que l'on met au bas de certains filets. Chapelet de tonneaux vides, sorte d'appareil servant à relever un bâtiment submergé. Terme d'hydraulique. Machine, autrement nommée noria, composée d'une chaîne sans fin, garnie de godets ou de seaux lesquels se remplissent au bas de leur course et se versent dans un conduit quand ils sont arrivés au haut. Machine de théâtre composée de plusieurs petits châssis sur chacun desquels est peinte une masse de nuages. Assemblage de barreaux d'acier arrangés en croix, qui sert à tenir le noyau droit dans la chape du moule d'une pièce de canon.
Terme de médecine. Cercle de pustules vénériennes qui viennent autour du front. Engorgement ganglionnaire disposé comme un chapelet.
Terme de vétérinaire. Suros placés les uns à la suite des autres. Appareil composé d'une douzaine de bâtons longs de 40 à 50 centimètres et de morceaux de bois ovoïdes traversés par deux cordes, et empêchant le cheval de se mordre sur une partie du corps où l'on a fait quelque pansement.
Terme de manége. Couple d'étrivières, garnies chacune d'un étrier, qui s'attachent au pommeau de la selle.
Terme de marine. Chapelet de cabestan, garniture de roulettes placées entre les taquets, au bas de certains cabestans.
Terme de fauconnerie. Chaperon.
Arbre à chapelet, voy. ARBRE-SAINT.
10° Nom vulgaire d'une espèce du genre couleuvre (coluber sibilans de Seba).

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Uns capelés [petit chapeau] ses cheveux [de Blonde] tient, Qui ert [était] de fin or reluisant [, Bl. et Jehan, 4712]
    Un chapelet vest en sa teste [, Ren. 24519]
    Tybert son chapelet osta, En tel maniere commença [, ib. 21311]
    Il [l'Amour] ot ou chief ung chapelet De roses ; mais rossignolet Qui entor son chief voletoient Les foilles jus en abattoient [, la Rose, 899]
  • XIVe s.
    Laquelle jeune femme à marier avoit un chappelet de fleurs sur sa teste [DU CANGE, capelletum.]
    S'ot un chappelet de rosettes, De muguet et de violettes, Par cointise mis en son chief [DE LABORDE, Émaux, p. 206]
    Le chapelet de fleurs que le connestable avoit sur la teste en servant à la table du roy [ID., ib. p. 207]
  • XVIe s.
    Je sçay un beau chapelet de fines esmeraudes [RAB., Pant. II, 21]
    Ils ouvrageoient bouquets, guirlandes et chapelets de toutes façons [YVER, 524]
    Puis, estant lassés de chanter en chapelet [ronde] [ID., 576]
    En se retirant de tout poinct du maniement des affaires, et en se tissant un beau chappellet de tranquillité à mettre sur sa teste, comme disent aucuns rhetoriciens [AMYOT, Crass. et Nic. 4]
    Leur commandant que chacun feist un chappelet d'espics de bled, et qu'ilz le meissent sur leurs testes [ID., Eum. 11]
    Là ne pouvans plus durer sans estriers, il nous feit acheter à chacun un chappelet [sorte d'étrier] [D'AUB., Faen. I, 3]
    Ils ont souvent un chappelet autour du front, cheute de poil, etc. [PARÉ, XVI, 4]
    La femme de Pierre Coeurly, maistre des chappelets.... [ID., XVIII, 31]
    Asseoir les chauderons et bassines pointues sur des borlets, torces ou chappelets, pour les garder de toucher pavé [O. DE SERRES, 882]

ÉTYMOLOGIE

  • Diminutif de chapel : petit chapeau. La suite des sens est : petit chapeau ; puis, particulièrement, la couronne de roses que l'on mettait sur la tête de la sainte Vierge, ou rosaire ; enfin, par similitude avec le rosaire, un certain nombre de grains enfilés et formant une sorte de couronne ou rosaire.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    CHAPELET. Ajoutez :
    11° Nom donné à des liens en bois tordus, qui servent dans le flottage des bois.

    HISTORIQUE

    • XIVe s. Ajoutez :
      Tous ceulx de vostre compaignie s'y acordent [à vous louer de votre prouesse], et vous en donnent le prix et le chappellet, se vous le voulez porter [J. LE BEL, les Vrayes Chroniques, t. II, p. 201]

chapelet

CHAPELET. n. m. Certain nombre de grains enfilés, sur lesquels on dit des Ave Maria, et à chaque dizaine desquels il y en a un plus gros, sur lequel on dit le Pater. Chapelet de corail, d'agate, de cornaline. Enfiler des chapelets. Dire son chapelet. Porter un chapelet à la ceinture.

Fig. et fam., Défiler son chapelet, Réciter en détail et de suite tout ce qu'on sait sur une matière. Il a bien défilé son chapelet. Il signifie aussi Faire à quelqu'un tous les reproches qu'on peut avoir à lui faire.

Il se dit aussi, par analogie, d'une Suite de certains objets attachés ensemble. Chapelet d'oignons. Fig., Chapelet d'injures, de mauvaises raisons, etc.

En termes d'Architecture, il désigne par extension une Baguette découpée et formant une suite de perles, d'olives ou de grains ronds; en termes d'Hydraulique, une Machine qui sert à élever les eaux et qui est composée de plusieurs godets ou plateaux attachés de suite à une chaîne. Pompe à chapelet. En termes de Manège, une Couple d'étrivières, garnies chacune d'un étrier, qui s'attachent au pommeau de la selle, pour monter à cheval.

chapelet

Chapelet, ou Patenostres, Tesserae praecariae.

¶ Chapelet, ou Eclisse à mettre le plat sur la table, Repositorium disci vel catini. B.

chapelet


CHAPELET, s. m. [2e e muet, 3e è moy. On ne prononce point le t.] 1°. Certain nombre de grains enfilés, sur lesquels on dit des Avé Maria. À~ chaque dixaine, il y a un grain plus gros, sur lequel on dit le Pater. Enfiler des chapelets, dire son chapelet. = 2°. Machine à élever les eaux, composée de plusieurs godets, ou petits sceaux, atachés de suite à une chaîne. = 3°. Couple d'étrivières, garnies chacune d'un étrier, qui s'atachent au pommeau de la selle, pour monter à cheval. = 4°. Pustules, élevûres qui viènent autour du front: on les croit la marque d'une maladie honteûse. Il faut donc prendre garde, en employant ce mot, de ne pas l'apliquer à des boutons, à des élevûres ordinaires.
   On dit, proverbialement, que le chapelet se défile, quand une société se dissout, et que les membres quitent les uns après les aûtres: et qu'un homme a défilé le chapelet, lorsqu'il cesse d'être dévot. Et quand quelqu'un est puni de quelque faûte, on dit qu'il n'a pas gagné cela en disant son chapelet.

Synonymes et Contraires

chapelet

nom masculin chapelet
1.  Suite de personnes.
Traductions

chapelet

rosary, chaplet

chapelet

מחרוזת (נ), מחרוזת תפילה (נ), מַחְרֹזֶת

chapelet

Kranz

chapelet

чётки

chapelet

Růženec

chapelet

묵주

chapelet

Radband

chapelet

[ʃaplɛ] nm
(RELIGION)rosary
dire son chapelet → to say the rosary
(fig) un chapelet de → a string of