chapelure

chapelure

n.f. [ du lat. capulare, couper ]
Pain séché au four, écrasé ou râpé, dont on enrobe certains aliments avant de les faire frire ou gratiner : Mettre de la chapelure sur un hachis parmentier panure

CHAPELURE

(cha-pe-lu-r') s. f.
La croûte qu'on obtient en chapelant le pain ; croûte de pain en poudre. Rouler un morceau de viande dans la chapelure. Saupoudrer un plat de chapelure de pain.

HISTORIQUE

  • XIVe s.
    Chappeleures de pain, gingembre [, Ménagier, II, 5]
    Pain bruslé ou chappelleures [, ib.]
  • XVIe s.
    À ces motz Panurge esvanouyt de la compaignie, et se mussa on bas dedans la soutte, entre les croustes, miettes et chaplys du pain [RAB., Pant. IV, 66]

ÉTYMOLOGIE

  • Chapeler.

chapelure

CHAPELURE. n. f. Croûte de pain chapelée qu'on a râpée pour la pulvériser. Mettre de la chapelure dans une sauce pour l'épaissir. Saupoudrer un plat de chapelure.

chapelûre


CHAPELûRE, s. f. [2e e muet, 3e lon. On écrivait aûtrefois Chapeleure.] Ce que l'on a ôté de la croûte du pain en le chapelant.

Traductions

chapelure

Zwiebackbrösel, Paniermehl, Semmelbröselbreadcrumbmigajas de panpangrattato, pan grattato (ʃaplyʀ)
nom féminin
très petits morceaux de pain sec

chapelure

[ʃaplyʀ] nfdried breadcrumbs pl