chardon

(Mot repris de chardons)

chardon

n.m. [ lat. cardus ]
1. Plante à feuilles et tiges épineuses, à petites fleurs roses.
2. Ensemble de pointes de fer courbées destiné à empêcher l'escalade d'un mur ou d'une grille.
Chardon bleu,
nom courant du panicaut.

CHARDON

(char-don) s. m.
Genre de plantes de la famille des synanthérées, à feuilles épineuses et à calice formé d'écailles piquantes. Le chardon est recherché par les ânes.
Allons comme eux [les ânes] aux champs et mangeons des chardons [RÉGNIER, Sat. IX]
Il [l'âne] était alors dans un pré Dont l'herbe était fort à son gré ; Point de chardon pourtant, il s'en passa pour l'heure [LA FONT., Fabl VIII, 17]
Qu'il [l'âne] dirait de bon cœur .... Content de ses chardons et secouant la tête : Ma foi, non plus que nous, l'homme n'est qu'une bête [BOILEAU, Sat. VIII]
Par qui sont aujourd'hui tant de villes désertes, Tant de grands bâtiments en masures changés, Et de tant de chardons les campagnes couvertes, Que par ces enragés ? [MALH., II, 12]
Bête à manger du chardon, se dit d'une personne très bornée. Fig. Aimable comme un chardon, se dit d'une personne désagréable et revêche. C'est un vrai chardon, qui s'y frotte s'y pique. Chardon-Marie ou de Notre-Dame (carduus marianus, L.), employé quelquefois comme sudorifique.
Nom de différentes plantes qui appartiennent à d'autres familles qu'à celle des synanthérées. Chardon à bonnetier ou à foulon, plante dont les têtes servent à carder la laine, le drap (voy. CARDÈRE). Chardon bénit des Antilles, l'argémone. Chardon bénit, carthame laineux, espèce de centaurée (centaurea benedicta, L.). Chardon bleu, espèce de panicaut. Chardon des Indes ou melon épineux, espèce de cactus ou de raquette. Chardon doré, espèce de chausse-trape. Chardon étoilé, chausse-trape ordinaire (centaurea calcitrapa, L.). Chardon hémorroïdal (serratula arvensis, L.). Chardon roulant ou Roland, panicaut ordinaire (eryngium campestre, L.), dit aussi chardon à cent têtes.
On donne le nom de chardon à certaines pointes de fer qu'on met sur les murs pour empêcher le passage.
Espèce de raie, poisson.
Chardon, ordre militaire qui fut institué en 1369 par Louis II dit le bon duc de Bourbon. Ordre du Chardon en Écosse (voy. ST-ANDRÉ).

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Carete à cardons, quatre deniers [de péage] [TAILLIAR, Recueil, p. 19]
    Chardon à foulon dont l'en atourne les dras, la charrete doit deus deniers [, Liv. des mét. 290]
    Mès chardon felon et poignant M'en aloient moult esloignant [, la Rose, 1683]
  • XVe s.
    Pourquoi ne croist sur son tombeau Que du chardon qui l'environne ? Un corps qui n'a beu que de l'eau Ne produit herbe qui soit bonne [BASSEL., LVII]
    Ains m'a presenté landes pleines de joncs marins et de cardons dont rien que venin et lesion ne se povoit traire [G. CHAST., Chr. des ducs de B. I, Proesme]
  • XVIe s.
    Tu ne manges icy que joncs et espines, et durs chardons.... fy de ton fein et de ton avoyne : vivent les chardons des champs, puysque à loisir on y roussine [RAB., Pant. V, 7]
    Epithemes faits d'eau de roses, de chardon benit [PARÉ, V, 29]
    À faute de quoi se sert-on, pour presurer et cailler le laict, de la fleur du chardon-privé, de la graine du chardon-benit.... [O. DE SERRES, 285]
    Chardon-nostredame, ou chardon-argentin, ou espine blanche, est appellé en latin bedegaris [ID., 609]
    La Bourgongne fournit plusieurs provinces de chardons à draps, dits aussi à foulon et à bonnetier [ID., 737]
    Mais fauxdanger gardoit sur le derriere Un portail fait d'espines et chardons [MAROT, I, 172]

ÉTYMOLOGIE

  • Berry, échardon ; picard, cardon ; norm. cardron ; provenç. cardo ; espagn. et ital. cardo. L'espagnol et l'italien viennent de carduus, chardon ; le français et le provençal supposent carduo, carduonis.

chardon

CHARDON. n. m. Plante de la famille des Composées, dont les nombreuses espèces ont des feuilles épineuses et un calice formé d'écailles terminées par des piquants très aigus. Chardon de marais. Chardon crépu. Chardon nain. Une tête de chardon.

Chardon à bonnetier ou à foulon, Variété de chardon, dont les fleurs sont armées d'une espèce de petits crochets et servent aux bonnetiers et aux foulons pour carder la laine, pour rendre le poil des draps plus lisse et plus uni.

Il se dit abusivement de Quelques autres plantes qui sont de genres différents. Chardon bénit. Chardon étoilé. Chardon de Notre-Dame, ou Chardon-Marie.

chardon

Chardon, Carduus.

Chardon à carder vulgairement, Virga pastoris, Dipsacon.

Espece de chardon ayant la fleur jaune, Atractylis.

Chardons à plusieurs testes, Centum capita, Eringium.

Chardon benit, Carduus benedictus.

Chardon nostre Dame, ou Chardon argentin, Spina alba. Les apothicaires Bedegar.

chardon


CHARDON, s. m. Plante, dont la tête est couverte de piquans fort pointus, et dont les feuilles ont aussi beaucoup de piquans. "Terre pleine de chardons; les ânes mangent les chardons. — Il y a plusieurs espèces de chardons, le chardon à bonetier, ou à foulon, dont on se sert pour carder, le chardon bénit, le chardon étoilé, ou chausse-trape, le chardon de Notre-Dame, ou le chardon-marie, le chardon hémorroidal, ou cirsium, le chardon roland, ou à cent têtes, etc. = Gracieux comme un chardon, mal gracieux, bourru.

Traductions

chardon

Distel, Kardethistle, thisledistel, hek], rij ijzeren punten [muurברקן (ז), גדילן (ז), דרדר (ז), חוה (ז), חורשף (ז), חרחבינה (נ), שמיר (ז), דַּרְדַּר, חֻרְשָׁףcardtidselkardocardoخارbogáncscardocarduus, tribuluscardoγαϊδουράγκαθοчертополохنَبَاتُ الشَّوْكbodlákohdakečkaljアザミ엉겅퀴tistelosettistelพันธุ์ไม้มีหนามจำพวกหนึ่งdeve dikenicây kẽ (ʃaʀdɔ̃)
nom masculin
plante qui a des épines

chardon

[ʃaʀdɔ̃] nmthistle