charnellement

charnellement

adv.
D'une façon charnelle : Aimer charnellement.

CHARNELLEMENT

(char-nè-le-man) adv.
D'une manière charnelle.
Charnellement se joindre avec sa parenté, En France c'est inceste.... [RÉGNIER, Sat. V]
Fig. Selon la chair. Il ne considère les choses que charnellement.

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Li desloiaus rois Henris ala tant entour la damoisiele qu'il fu carnelment à li [, Chr. de Rains, p. 13]
    Et chascun qui vit charneument, Se fait tout mort certainement [DU CANGE, carnaliter]
    Por eus acoler et baisier Et por eus charnelment aisier [, la Rose, 4396]
  • XVe s.
    Si [la reine de Hongrie] traita et bailla sa fille au marquis de Blanquebourez qui tantôt l'espousa et geut avecques elle charnellement [FROISS., II, II, 233]

ÉTYMOLOGIE

  • Charnelle, et le suffixe ment ; provenç. carnalment, charnalment ; espagn. et ital. carnalmente. Charnelment ou charneument de l'ancien français est fait de même, charnel étant au féminin, comme carnalis qui est masculin ou féminin.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • CHARNELLEMENT. - HIST. Ajoutez : XIIe s.
    Quant la pense [la pensée] est charneilment ravie en alcun delit [délectation] [, li Dialoge Gregoire lo pape, 1876, p. 315]

charnellement

CHARNELLEMENT. adv. Selon la chair. Aimer une femme charnellement. Vivre charnellement, Vivre en ne s'occupant que de la chair et en négligeant le salut de son âme.
Synonymes et Contraires

charnellement

adverbe charnellement
Littéraire. De façon charnelle.
Traductions

charnellement

zinnelijk

charnellement

physically

charnellement

carnalmente

charnellement

carnalmente

charnellement

σαρκικά