charnu, ue

CHARNU, UE

(char-nu, nue) adj.
Bien fourni de chair. Un corps charnu.
Formé de chair. Les parties charnues du corps.
Terme de botanique. Plante, feuille charnue, celle qui a de l'épaisseur et une sorte de chair. Fruit charnu, celui dont la substance est ferme et en même temps succulente.
S. m.
Ses jambes me parurent d'un charnu, d'un fini qui approche de l'Apollon du Belvéder [VOLT., Jenny, 1]

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Et sera bien carnus et bruns [ALEBRANT, f° 10]
  • XVIe s.
    .... Prise ses doigts, prise ses bras polys, Semblablement ses espaules charnues [MAROT, IV, 39]
    L'homme bien charnu et musculeux [PARÉ, Introd. 6]
    Nous confirons les olives ; convient les choisir des plus grosses et charnues [O. DE SERRES, 843]
    Certes je n'ay point le cœur si enflé qu'un plaisir solide, charnu et moelleux comme la santé, je l'allasse échanger pour un plaisir imaginaire, spirituel et aeré [MONT., III, 234]

ÉTYMOLOGIE

  • Picard, chairu ; provenç. carnut ; ital. carnuto ; du latin caro, carnis, chair (voy. CHAIR).