charriage

charriage

n.m.
Action de charrier : Le charriage de troncs d'arbres par le fleuve.

CHARRIAGE

(cha-ri-a-j') s. m.
Action de charrier, de voiturer. Le charriage est difficile en hiver. Le prix du transport.

HISTORIQUE

  • XVe s.
    Il avoit dans un fort chastel sa femme et ses enfants et tout son cariage [FROISS., II, II, 235]
    Passerent ceste petite riviere, pour venir assaillir nostre charriage, qui estoit trop grand [COMM., VIII, 6]
  • XVIe s.
    Le roy gaigna tout le gros chariage.... [J. MAROT, V, 135]
    Il fut le premier qui meit le feu au chariage royal, où l'on trainnoit son bagage [AMYOT, P. Aem. 18]
    Le second jour furent aussi portez sur grand nombre de charriage, toutes les plus belles armes des Macedoniens [ID., ib. 55]
    Monsieur de Sainct Pol feit passer l'artillerie et tout le bagage et carriage pour marcher droit à Pavie [M. DU BELL., 156]
    Le vin vaut bien le charriage Qu'il y a à l'abbaye du Broc [J. LE HOUX, I]

ÉTYMOLOGIE

  • Charrier ; picard, carriage ; bourguig. cairiaige.

charriage

CHARRIAGE. n. m. Action de charrier.

charriage


CHARRIAGE, CHARRIER. Voy. CHARIAGE, CHARIER.