charrue

charrue

n.f. [ du lat. carruca, char ]
Instrument agricole servant à labourer, qui rejette et retourne la terre d'un seul côté.
Mettre la charrue avant les bœufs,
Fam. commencer par où l'on devrait finir.

CHARRUE

(cha-rue) s. f.
Instrument pour labourer la terre, qui consiste en un train monté sur deux roues, et un soc tranchant.
C'est à Osiris que les Égyptiens attribuaient l'invention de la charrue [NOËL et CARPENTIER, Dict. des orig.]
Fig. Tirer la charrue, avoir beaucoup de peine, faire un travail continu. Fig. C'est une charrue mal attelée, se dit d'une entreprise dirigée par des personnes qui ne s'entendent pas, d'un ménage qui va mal. Fig. Mettre la charrue devant les bœufs, commencer par où l'on devrait finir. Un cheval de charrue, un homme grossier et stupide.
L'étendue de terre qu'on peut labourer avec un attelage de charrue. Cette ferme est de deux, de quatre charrues.
Fig. L'agriculture.
On reverra la charrue en honneur [FÉN., Tél. XI]
Terme de pêche. Sorte de filet à manche.

HISTORIQUE

  • XIIe s.
    Ne la meüssent li buef d'une chesrue [, Ronc. p. 105]
  • XIIIe s.
    De cel vilain qui si vos tue Et vos fet trere à la charrue [, Ren. 7560]
    Carues de rentes doivent estre prisies, cascune jornée à deux quevax, deux sous par an [BEAUMANOIR, XXVII, 22]
    Se mors le fet de vie nu, Voisent lai [qu'ils aillent là] dont ils sont venu : Si voist chascun à la charrue [RUTEB., 163]
  • XVe s.
    Tournant à chaque propos la charrue contre les bœufs [, Arrests d'amour, 53e arrest, p. 484, dans LACURNE]
  • XVIe s.
    Charrue de jeunes veaux, Chasse de jeunes chevaux, Et de jeunes faulcons la vollée Font rarement bone journée [LEROUX DE LINCY, Prov. t. I, p. 155]
    Les chefs furent contraints d'obtemperer ; car aux guerres civiles, quelquefois la charrue mene les bœufs [LA NOUE, Discours, p. 810, dans LACURNE]

ÉTYMOLOGIE

  • Picard, kérue, carue ; norm. quiérue (Valogne) ; wallon, chèrowe ; namurois, chèreuwe ; rouchi, kèrue ; provenç. carruga ; portug. charrua ; ital. carruca ; du latin carruca, voiture dont le nom général a passé spécialement à la machine à roues dite charrue.

charrue

CHARRUE. n. f. Terme générique par lequel on désigne les Différents types d'instruments de labourage qui varient suivant les pays et les besoins. Une charrue se compose essentiellement d'une pièce principale dite Age, portant un crochet d'attelage à l'extrémité antérieure, un coutre, un soc et un versoir par l'intermédiaire d'étançons et souvent des mancherons à l'extrémité postérieure. Charrue à traction humaine, animale, mécanique.

Charrue à mains se dit, en termes d'Horticulture, d'une Sorte de ratissoire.

Fig., Mettre la charrue devant les boeufs, Commencer par où l'on devrait finir, faire avant ce qui devrait être fait après.

Fig. et fam., C'est une charrue mal attelée, se dit en parlant d'Associés qui ne s'accordent pas, qui n'agissent pas de concert dans leur entreprise.

Fig. et fam., Tirer la charrue, Avoir beaucoup de peine. C'est tirer la charrue que de s'adonner à un travail si pénible.

charruë

Charruë, f. penac. Se prend proprement pour ce petit attelage à deux basses et petites roües, garny de soc, oreilles, coutre, et autre equipage servant à rayonner la terre, dont les terres sont labourées, Carruca. Duquel mot Latin il procede. Mais Carruca, et envers les Latins, comme appert par Pline, 11. chap. liv. 33. et par Paule et Ulpian Jurisconsultes, In ll. in commodato, commodat. et, Item quaeritur, locat. ff. et envers les anciens Francois, comme appert par la Loy Salyque, tiltre xl. $. 1. est un mot plus general que charruë, ainsi que nous en usons à present. Ainsi nous disons, Il est à la charruë, pour dire, Il laboure la terre. Agrum proscindit aratro, arat. Solum inuertit aratro.

Labourer à une charruë, Arare in singulis iugis.

Labourer à cent charrues, Centum aratris vertere terram.

On a fait cette charrue d'un orme Accepit vlmus formam aratri.

Manche de charrue, Bura, burae, Stiua, stiuae.

Le coutre d'une charrue, Dens aratri, Dentale.

Le soc d'une charrue, Vomer, vel vomis.

charruë

Charruë, voyez Char,

chârrûe


CHâRRûE, ou CHâRûE, s. f. [2e lon. r f. 3e e muet.] Machine à labourer la terre. Chârûe bien atelée: valet de chârûe: tirer la chârûe, etc. = Il signifie quelquefois l'étendûe de terre que peut labourer par an une chârûe. Cette ferme est de trois, de quatre chârûes.
   On dit figurément (st. famil.), tirer la chârûe, avoir beaucoup de peine; faire un travail rude et pénible. — Cheval de chârûe; homme stupide et grossier. — On dit des persones d'une société, qui s'acordent mal ensemble, que c'est une chârûe à chiens, une chârûe mal atelée. — Mettre la chârûe avant les boeufs, comencer par où il faut finir. Mde de Sévigné, employant cette expression proverbiale, met chârette pour chârue. "On veut faire jeter les bans (de mariage) avant que les articles soient présentés: jamais il ne s'est vu tant de chârettes (chârûes) devant les boeufs.

Traductions

charrue

Pflugplough, plowploegמחרשה (נ), מַחְרֵשָׁהplovplugiloaradobajakplóguraratroaradoplogαλέτρι, άροτροمِحْرَاثpluhauraplug쟁기plogpługплугคันไถpullukcái bừaплуг (ʃaʀy)
nom féminin
objet qui sert à retourner la terre

charrue

[ʃaʀy] nfplough (Grande-Bretagne), plow (USA)