chartrier

CHARTRIER

(char-tri-é ; l'r ne se lie jamais ; au pluriel l's se lie : les char-tri-é-z et les chartes) s. m.
Lieu où l'on conservait les chartes du royaume, d'une abbaye.
Recueil de ces chartes.
Richard enleva à Philippe-Auguste son chartrier qui le suivait partout [VOLT., Mœurs, 50]
Celui qui était préposé à la garde des chartes.
Qu'un vieux carme Chartrier Ait pour arme L'encrier [V. HUGO, Ball. XI]

ÉTYMOLOGIE

  • Chartre 1. Dans l'ancienne langue, chartrier a aussi signifié geôlier, venant de chartre 2.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    CHARTRIER. Ajoutez :
    Dans le moyen âge, nom donné à des administrateurs qui géraient les biens des chartreries ou fondations pieuses [VARIN, Archives administr. de la ville de Reims, t. II, 2e part. p. 937]

chartrier

CHARTRIER. n. m. Lieu où l'on conserve les chartes ou Ensemble de ces chartes. Cette abbaye a publié son chartrier. Le chartrier de Saint-Denis.

chartrier

Chartrier, geolier qui garde la chartre, Custos carceris, Phylacista.

chartrier


CHARTRIER, s. m. Lieu où l'on conserve les Chartres d'une Abaye.