chat

1. chat, chatte

n. [ lat. cattus, catta ]
Mammifère carnivore au museau court et arrondi, aux griffes rétractiles, dont il existe des espèces domestiques et des espèces sauvages : Les enfants caressent le chat du voisin.
Acheter chat en poche,
Vieilli acheter sans regarder la marchandise.
Appeler un chat un chat,
dire les choses telles qu'elles sont : Appelons un chat un chat, leur défaite est écrasante.
Avoir d'autres chats à fouetter,
avoir des préoccupations plus sérieuses : Nous en reparlerons demain, j'ai d'autres chats à fouetter.
Avoir un chat dans la gorge,
être enroué.
Chat à neuf queues,
Vx fouet à neuf lanières garnies de pointes de fer.
Chat échaudé craint l'eau froide,
proverbe signifiant qu'une expérience malheureuse rend extrêmement prudent.
Chat sauvage,
au Québec, raton laveur.
Donner sa langue au chat,
s'avouer incapable de répondre à une question.
Écrire comme un chat,
de façon illisible.
Il n'y a pas de quoi fouetter un chat,
ça n'est pas très grave : Tu as eu une mauvaise note ce mois-ci, il n'y a pas de quoi fouetter un chat.
Il n'y a pas un chat,
Fam. il n'y a personne.
Jouer à chat,
jouer à un jeu de poursuite dans lequel un des joueurs, le chat, poursuit et touche un autre joueur, qui devient chat à son tour.
Jouer au chat et à la souris,
se dit de deux personnes dont l'une cherche vainement à joindre l'autre, qui lui échappe sans cesse.

2. chat

[ tʃat] n.m. [ mot angl. signif. « bavardage » ]
En informatique, espace virtuel de dialogue en ligne réunissant des internautes qui communiquent par échanges de messages électroniques causette
Remarque: Au Québec, on dit clavardage.

chat

CHAT, CHATTE. n. Animal domestique de l'ordre des Carnassiers et de la famille des Félins. Chat noir, gris, etc. Chatte blanche. Chat angora. Ce chat est bon pour les souris. Le chat miaule. Le chat guette la souris. Rôder comme un chat. Chat sauvage.

Chat-tigre, Variété de chat sauvage de l'Amérique méridionale. Voyez MARGAY.

Fam., Elle est friande comme une chatte, ou absolument, C'est une chatte, se dit d'une Femme très friande.

Fam., Elle est amoureuse comme une chatte, se dit d'une Femme qui est de complexion amoureuse.

Fam., Il le guette comme le chat fait la souris, se dit d'un Homme qui en épie un autre.

Prov. et fig., À bon chat, bon rat, Bien attaqué, bien défendu.

Prov., Ces gens s'accordent, vivent comme chiens et chats, Ils ne peuvent s'accorder, ils ne sauraient vivre ensemble.

Chat fourré. Voyez FOURRER.

Prov. et fig., La nuit tous les chats sont gris, La nuit il est aisé de se méprendre, de ne pas reconnaître ceux à qui on parle. Il signifie aussi que, dans l'obscurité, il n'y a nulle différence, pour la vue, entre une personne laide et une belle personne.

Prov. et fig., Quand les chats n'y sont pas les souris dansent, Quand les maîtres, les chefs n'y sont pas, les écoliers, les inférieurs prennent leurs ébats.

Fam., Il n'y a pas là de quoi fouetter un chat, L'affaire, la faute dont il s'agit n'est qu'une bagatelle.

Fam., Écrire comme un chat, Écrire d'une manière illisible.

Fam., Retomber comme un chat sur ses pattes, Se tirer adroitement des situations difficiles.

Fam., La bouillie pour les chats, Travail mal exécuté, négligé.

Jouer au chat perché, Jeu d'enfant où l'on ne peut prendre que ceux qui ne sont pas perchés sur un meuble, un banc de jardin, une pierre, etc.

Prov. et fig., Se servir de la patte du chat pour tirer les marrons du feu, Se servir adroitement d'un autre pour faire quelque chose de périlleux dont on espère recueillir le profit.

Prov. et fig., Chat échaudé craint l'eau froide, Quand une chose nous a causé une vive douleur, nous a été très nuisible, nous en craignons même l'apparence.

Prov. et fig., Acheter chat en poche, Conclure un marché sans connaître l'objet dont on traite. Vendre chat en poche, Vendre une chose sans l'avoir montrée.

Prov. et fig., Éveiller le chat qui dort, Réveiller une affaire qui était assoupie, chercher un danger qu'on pouvait éviter. Il ne faut pas éveiller le chat qui dort. N'éveillez pas le chat qui dort.

Prov. et fig., Appeler un chat un chat, Appeler les choses par leur nom.

Fig. et fam., Il n'y a pas un chat, Il n'y a absolument personne. Je croyais qu'il y aurait beaucoup de monde; j'y allai, il n'y avait pas un chat, je n'y vis pas un chat.

Fig. et fam., Avoir un chat dans la gorge, Éprouver quelque embarras dans le gosier qui empêche de chanter ou de parler.

C'est le chat, Manière populaire de répondre à quelqu'un qu'on ne croit pas. Vous dites que ce n'est pas vous qui avez fait cela? non, c'est le chat.

En termes d'Arts, il se dit encore de Plusieurs objets de formes et d'usages très divers tels que : un Instrument à branches de fer élastiques et pointues, dont on se sert pour visiter l'âme d'une pièce de canon, afin de découvrir les chambres qui s'y trouvent, etc.

chat

Un Chat, AElurus, Felis.

L'herbe au chat, Nepeta, Calamintha.

¶ Jetter le chat aux jambes à quelqu'un, Culpam in aliquem deriuare, Transferre crimen vel inuidiam in aliquem. B. ex Liuio et Cicerone.

chat


CHAT, CHATE, s. m. et f. Animal domestique, qui prend les rats et les souris. — On dit bassement, d'une femme friande, qu'elle est friande, ou gourmande comme une chate, que c'est une chate.
   Ce mot fournit à plusieurs expressions du style proverbial. — À~ bon chat, bon rat, se dit de ceux qui se rendent finesse pour finesse. — Chat échaudé, craint l'eau froide; quand on a échapé à un péril, on en craint jusqu'à la moindre aparence. — La nuit, tous les chats sont gris; tout est de la même couleur. — Il ne faut pas réveiller le chat qui dort; il faut laisser en repôs un énemi qui ne pense pas à vous. Mde de Sévigné dit, d'un remède dont elle usait: "C' est un remède pour ôter le superflu (des humeurs) qui ne va pas chercher midi à quatorze heures, ni réveiller les chats qui dorment. — On dit, de deux persones, qui ne sympatisent point, qu'elles sont comme chien et chat.
   Un Epagneul jouoit avec Mitis,
   Non comme chien et chat, mais comme bons amis.
       Reyre.
— On dit aussi, de celui qui part sans dire adieu, qu'il a emporté le chat; d'un aûtre qui a des égratignûres, qu' il a joué avec les chats. — Il n'y a pas là de quoi fouetter un chat (ou un page); l'afaire dont il s'agit est une bagatelle. — Bailler le chat par les pattes; présenter une chôse par l'endroit le plus dificile. — On dit, d'un homme qui en épie un aûtre, qu'il le guette comme le chat fait la souris. — Payer en chats et en rats, en mauvais éfets. — Musique de chats, dont les voix sont aigres et discordantes. — Jeter le chat aux jambes à quelqu'un; rejeter la faûte sur lui. Voyez ACHETER, BRAISE, ÉCUELLE, FROMAGE, MITAINE, PATTE.

Synonymes et Contraires

chat

nom masculin chat
Mammifère carnivore.
matou -familier: minet, minette, minou, mistigri -populaire: greffier.
Traductions

chat

(ʃa) masculin

chatte

Katze, Katercat, chat, tomcat, tag, tomkat, poes, chat, huiskat, katerחתול (ז), שונרא (ז), חָתוּל, חתול, חתולהkatقط, قطة, قطوس, قطوسة, مش, هر, قِطَّةкотак, котарак, коткаfelí, felina, gat, mixkočka, kocour, šelma kočkovitákat, huskatγάτα, γάτος, αιλουροειδές, αίλουροςkatogato, felina, felino, gata, cucho, mozokaslane, kassگربهkissa, kissaeläinबिल्ला, बिल्लीmačkakandúr, macskacatta, catto, felinkucingkisa, kötturgatto, micio, felina, felino, gatta, micia猫, キャット, ネコ고양이cattus, feles, feliskatė, katinaskaķisപൂച്ചkatt, huskatt, katte, kattedyrkot, kocica, kocur, kotek, kotkagato, felina, felino, gatacotoi, mâţă, motan, pisicăкот, кошкаkocúr, mačkamaček, mačkaмачкаkatt, kattdjurpakaแมว, วิฬาร์kedi, pisiкіт, кішкаبلى, بيلیmèo, con mèo (ʃat) féminin
nom
animal familier à poils

chat

[ʃa] nmcat
appeler un chat un chat → to call a spade a spade
avoir un chat dans la gorge → to have a frog in one's throat