château

(Mot repris de chateaux)
Recherches associées à chateaux: château

château

n.m. [ lat. castellum ]
1. Au Moyen Âge, demeure féodale fortifiée appelée aussi château fort.
2. Résidence d'un seigneur ou d'un roi, entourée de jardins ou de parcs : Visiter les châteaux de la Loire.
3. Grande demeure somptueuse située à la campagne ; gentilhommière, manoir.
4. Partie d'un navire où logent les passagers et l'équipage.
Bâtir des châteaux en Espagne,
faire des projets qui ne peuvent aboutir.
Château d'eau,
réservoir d'eau surélevé.
Château de cartes,
construction que l'on fait avec des cartes à jouer ; fig., chose instable, fragile : Pendant la tempête, les cabines de la plage sont tombées comme un château de cartes.
Une vie de château,
une existence passée dans le luxe et l'oisiveté.

CHÂTEAU

(châ-tô) s. m.
Demeure féodale fortifiée qui était défendue par un fossé, de hautes murailles et des tours.
Aujourd'hui forteresse environnée de fossés, de gros murs et de bastions, qui est dans une ville pour la défendre ou pour la commander.
Habitation royale ou seigneuriale. Le château des Tuileries, de Fontainebleau. Le château de Windsor.
Cependant Léontine, étant dans le château Reine de nos destins et de notre berceau [CORN., Héracl. II, 4]
Absolument. Le château, la cour, le roi, l'empereur. Il a été bien reçu au château. Le gouvernement et son parti ; la cour et ses intrigues.
Habitation d'un domaine seigneurial.
Habitation du maître d'une grande propriété. Grande et belle maison de plaisance à la campagne avec ou sans propriété. Il vit dans son château.
Quand on sait se préserver du poison mortel de l'ennui, on se trouve bien plus à son aise dans son château que dans le tumulte de Paris [VOLT., Lett. Florian, 29 nov. 1764]
Les agréables soins d'un seigneur de château, Les plaisirs d'une vie occupée et tranquille [ST-LAMBERT, Saisons, hiver.]
La vie de château. Mener la vie de château, passer quelque temps à la campagne, dans une maison riche et amie où l'on trouve tous les plaisirs du lieu, la pêche, la chasse, bonne table, etc.
Poétiquement. Château ailé, navire.
L'appareil inouï pour ces mortels nouveaux De ces châteaux ailés qui volent sur les eaux [VOLT., Alz. I, 1]
Château en Espagne, projet en l'air, rêves chimériques.
Son château en Espagne c'est de se faire porter dans les maisons [SÉV., 40]
Hélas ! notre château en Espagne serait de vous y voir [ID., 241]
Bâtir, faire des châteaux en Espagne, se repaître de chimères.
On fait des châteaux en Espagne, tantôt gais, tantôt tristes [SÉV., 582]
Je fais des châteaux en Espagne [RÉGNIER, Épît. III]
Elles seraient bien rigoureuses, si elles voulaient m'ôter la liberté des souhaits et m'empêcher de faire des châteaux en Espagne, puisque c'est le seul contentement que j'y aie [en Espagne, où il était alors] [VOIT., Lett. 37]
Quel esprit ne bat la campagne ? Qui ne fait châteaux en Espagne ? [LA FONT., Fabl. VII, 10]
Château de cartes, sorte de construction à plusieurs étages que font les enfants avec des cartes.
Et passait des jours entiers à faire des châteaux de cartes [SCARRON, Virg. trav. liv. VI]
Fig. Château de carte ou de carton, petite maison de campagne d'une construction peu solide. Jeu d'enfants. Voyez CHÂTELET.
Château d'eau, grand réservoir d'où l'eau se distribue immédiatement aux fontaines. Réservoir d'eau placé dans les gares et ateliers des chemins de fer pour alimenter la chaudière des locomotives.
10° Terme de marine ancienne. Espèce de logement qui était élevé sur la poupe ou sur la proue d'un vaisseau. Château d'arrière, de proue, d'avant.
Les officiers étaient sur le château de poupe avec les passagers [CHATEAUB., Génie, I, V, 12]
11° Terme de blason. Château fondu, celui qui est représenté en sa partie d'en haut seulement, celle d'en bas semblant coupée.

PROVERBE

    Ville prise, château rendu, c'est-à-dire on ne peut guère tenir dans le château quand la ville est prise, et aussi, quand le principal est obtenu, les accessoires ne peuvent guère manquer de suivre.

HISTORIQUE

  • XIe s.
    [Il] prent i chastels et alquantes citez [, Ch. de Rol. CLXXXV]
  • XIIe s.
    Il n'i a cel n'ait chastel ou donjon [, Ronc. p. 186]
    Si [la reine Blanche] fait fermer [fortifier] chastiaus, pour mieux valoir ; De tant sont ja par lui [elle] creü si hoir [HUES DE LA FERTÉ, Romancero, p. 183]
    Il fait creuser souz terre à pic et à martel à ses engigneors [ingénieurs], dont ot pris maint chastel [, Sax. IX]
    Allemagne [ils] ont destruite et tous les chastiax frais [brisés] [, ib. X]
  • XIIIe s.
    Une tor [tour] a ens el castel De marbre poli tot novel ; Li casteaus est fais à compas [, Partonop. V. 943]
    Maint chastel abatu, mainte vile essilie [ruinée] [, Berte, II]
    Un très riche chastel qui siet très noblement [entre deux rivières] [, ib. IX]
    Lors feras chastiaus en Espaigne, Et auras joie de noient, Tant cum tu iras foloiant En la pensée delitable, Où il n'a fors mençonge et fable [, la Rose, 2452]
    Vous savez que le roi de France guerroie au roy d'Engleterre et savez que le chastiau qui est plus en la marche de eulz deux, c'est la Rochelle en Poitou [JOINV., 197]
    Quant je oy ce, je me levai de mon lit où je gisoie, et alai ou chastel avec les mariniers [ID., 283]
  • XVe s.
    Tout à part moy, en mon penser m'enclos, Et fais chasteaulx en Espaigne et en France ; Oultre les monts, forge mainte ordonnance ; Chascun jour, j'ay plus de mille propos [CH. D'ORL., Rond.]
    Et assiegea ung petit chastel où il y avoit des gens de guerre [COMM., I, 2]
    Et me fist on mon foing ronger Tout à par moi, à ceste enseigne, Que je commençai à songer Que faisoys chasteaulx en Espagne [COQUILLART, Monologue de la botte de foin]
    Et le songer fait chasteaux en Asie ; Le grand desir la chair rassasie [PIERRE GRINGOIRE, Menus propos, dans LEROUX DE LINCY, Prov. t. II, p. 487]
    Bon chasteau garde qui sait son corps garder [ID., ib.]
    Je vays, je viens, le trot et puis le pas, Je dis ung mot, puis après je le nye, Et si bastis sans reigle ne compas Tout fin seullet les chasteaux d'Albanye [, le Verger d'honneur, f° E. III, dans Ducatiana, t. II, p. 479]
  • XVIe s.
    Car chastellain n'est point du chasteau sire, S'il n'a les clefs de derriere et devant [J. MAROT, V, 46]
    Chasteau pris n'est plus secourable [LEROUX DE LINCY, Prov. t. II, p. 487]
    Chasteau abbatu demy refaict [ID., ib.]

ÉTYMOLOGIE

  • Picard, catiau, catieu, catcheu ; bourguig. chaitéa ; provenç. castelh ; catal. castell ; espagn. castillo ; ital. castello ; du latin castellum, diminutif de castrum, lieu fortifié. En vieux français, le nominatif est li chastels ou chastaus ; le régime est le chastel ; le nominatif pluriel li chastel, le régime pluriel les chastaus. La locution faire des châteaux en Espagne se trouve dès le XIIIe siècle ; on ignore quelle occasion y a donné naissance. A la vérité on lit dans le Mercure français, t. IV, p. 59 (1616) : Dans l'ancien domaine d'Espagne, l'Espagnol n'y permet aucun fort, d'où est venu le proverbe faire des châteaux en Espagne, pour signifier faire chose inutile. Ce qui ajoute à l'incertitude de cette explication, si incertaine en elle-même, c'est qu'on a dit aussi château en Asie, château en Albanie ; de sorte que, au fond, cela veut dire faire des châteaux en pays étrangers, là où l'on n'est pas, c'est-à-dire se repaître de chimères ; le nom de l'Espagne a fini par prévaloir, sans doute parce qu'il était très connu par les récits de Roland.

château

CHÂTEAU. n. m. Forteresse environnée de fossés et de gros murs flanqués de tours ou de bastions. Château situé sur un rocher, sur une montagne. Des châteaux forts. Le château commandait la ville. Le château de Vincennes.

Prov. et fig., Faire des châteaux en Espagne, Former des projets en l'air, se repaître de chimères.

Il se dit, par extension, d'une Habitation seigneuriale ou royale. Il se retira dans son château. Un vieux château. Le château de Chambord. Les châteaux de la Loire. Le château de Versailles.

Il se dit encore, par extension, de Toute maison de plaisance vaste et magnifique. Il y a de beaux châteaux dans cette province. La vie de château.

Par analogie, Château de cartes, Petit édifice que les enfants s'amusent à construire avec des cartes. Il se dit figurément d'une Petite maison de campagne enjolivée et peu solidement bâtie.

Fig., Château branlant. Voyez BRANLANT.

Château d'eau, Bâtiment qui renferme les réservoirs d'eau servant à l'alimentation d'une ville.

château


CHâTEAU, s. m. [Châto, 1re. lon. 2e dout. au sing. lon. au pluriel, Châteaux.] 1°. Forteresse, environée de fôssés et de gros murs, flanquée de tours et de bastions. , "Le Château commandoit la Ville, ou à la Ville. — Le Proverbe dit: Ville prise, Château rendu. = Faire des Châteaux en Espagne, des projets chimériques, des idées agréables, dont on se repait: "Je vous remercie, ma Fille, de conserver quelque souvenir del paterno nido. Hélas! notre Château en Espagne seroit de vous y voir. Sév. "Mde. de Villars dit qu'il n' y a qu'à être en Espagne, pour n'avoir plus d'envie d' y bâtir des Châteaux. La même.
   Quel esprit ne bat la campagne?
   Qui ne fait châteaux en Espagne?       La Font.
Cette expression n'est que du style famil. On la trouve dans un ouvrage moderne, à côté d'expressions figurées, pompeûses et recherchées: c'est là méler les styles. "Quand l'espérance est apuyée sur des aparences tout-à-fait, ou presque contraires, cela s'apèle se repaître de fumée, dresser des Châteaux en Espagne, bâtir sur des chimères d'ambition. Du Plaisir. = 2°. Maison où demeure le Seigneur d'un lieu. — Château de carte; (st. prov.) petite maison de campagne, fort ajustée et peu solidement bâtie. = Château d'eau, bâtiment qui ne renferme que des réservoirs. = En termes de Marine, Château de poupe ou d'arrière, et Château de proûë ou d'avant; logement qui est élevé sur la poupe ou sur la proûe d'un vaisseau, au dessus du dernier pont.

Synonymes et Contraires

château

nom masculin château
1.  Demeure seigneuriale.
2.  Grande et belle maison.
gentilhommière, manoir -littéraire: castel.
3.  Demeure féodale fortifiée.
Traductions

château

Schloß, Burg, Kastellcastlekasteel, burcht, slot, plecht, paleis, slootארמון (ז), טירה (נ), טִירָה, אַרְמוֹןkasteelcastellhrad, zámekslotπύργος, κάστροkastelocastilloدژ, رخkastély, várcastelloarx, turrisslott, borgzamekcastelocastelslott, borgngomeзамокقَلْعَةlinnadvoracปราสาทkaletòa lâu đài城堡城堡 (ʃɑto)
nom masculin pluriel châteaux
très grande et belle maison

château

[châteaux] (pl) [ʃɑto] nm (fortifié)castle; (demeure prestigieuse)palace
le château de Versailles → the palace of Versailles
château d'eau nmwater tower
château de sable nmsand castle
château fort nmstronghold, fortified castle